[Test – Blu-ray] Aladdin – Walt Disney France

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Guy Ritchie
  • Avec : Mena Massoud, Naomi Scott, Marwan Kenzari, Nasim Pedrad, Numan Acar, Will Smith...
  • Editeur : Walt Disney France
  • Date de sortie Blu-Ray : 27 Septembre 2019
  • Date de sortie originale en salles : 22 mai 2019
  • Durée : 128 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4,5/5

Aladdin a été tourné en numérique (Arri Alexa Mini et SXT) et le Blu-ray, au format respecté 2.39:1, s’avère très bon malgré quelques légers défauts. La définition est très bonne la plupart du temps, sauf sur quelques plans où celle-ci baisse et laisse apparaître un grain numérique. Rien de bien grave en soi. Les couleurs sont belles et saturées (surtout les scènes dans le désert ou la scène de la chanson “Prince Ali”). Les noirs et contrastes sont aussi excellents.

Les scènes de nuits d’Agrabah sont magnifiques. La profondeur de champ est excellente. On retiendra aussi que certains effets-spéciaux passent assez mal en HD, comme l’intégration du tigre Rajah. Enfin, nous avons détecté quelques saccades, très légères, mais rien qui n’entrave le visionnage. Nous avons donc là un master assez propre, au débit moyen de 23,8 MBPS.

Son : 3,5/5

Walt Disney France (Dumbo, Ralph 2.0) nous offre une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 7.1. Celle-ci est puissante, même si on aurait aimé qu’elle le soit légèrement plus. Pour le reste, elle est précise, bien répartie et assez ample, avec quelques bons effets. Les dialogues sont clairs et le mixage des chansons s’avère bon, sauf pour l’utilisation du caisson de basse qui aurait mérité d’être plus profond et plus fort (surtout pour la chanson du “Prince Ali”). Pour le reste, l’utilisation du caisson de basse pour les effets s’avère très bon. D’ailleurs, en parlant des effets, ceux-ci passent par tous les canaux. Tout cela permet une bonne immersion. Une bonne piste, avec un débit moyen de 4,3 MBPS, avec des montées à 7,2 MBPS.

La piste française est elle en Dolby Digital Plus 7.1. Celle-ci est puissante comme il faut, bien répartie, assez ample avec quelques bons effets, mais manque cruellement de précision en raison de sa compression. Les doublage français s’incorpore bien au mixage original. Il en est de même pour les chansons. Les effets passent par tous les canaux. On regrettera, comme pour la piste VO, la sous-utilisation du caisson de basse par moments (surtout pour la chanson du “Prince Ali”). Une piste VF très correcte, au débit moyen/max de 896 KBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Le journal vidéo d’Aladdin (10′)
  • Chanson coupée “Desert Moon” (2′)
  • La magie de Guy Ritchie (5′)
  • Le meilleur du Génie (4′)
  • Scènes coupées (10′)
  • Bêtisier (2′)
  • Clips vidéos (11′)

Nous commençons les bonus par Le journal vidéo d’Aladdin. L’acteur Mena Massoud a filmé les coulisses du film tout le long du tournage. D’une durée de 10 minutes, ce bonus vous plongera, avec humour, au coeur du processus de production. Un bon bonus. Ensuite, nous avons la Chanson coupée “Desert Moon”. On découvre une chanson inédite, qui a été coupée du montage final et qui n’était pas dans le dessin animé. On comprend pourquoi celle-ci a été coupée, malgré une certaine beauté. La magie de Guy Ritchie nous montre la vision du réalisateur, ce qui l’a poussé à faire le film, mais aussi des techniques utilisées pour le long-métrage. Un peu court (5minutes), mais intéressant.

Le meilleur du Génie nous entraîne, durant 4 minutes, dans la création du personnage culte interprété ici par Will Smith qui y a apporté sa touche personnelle. Il y a aussi un petit hommage à feu Robin Williams, qui interprétait le Génie dans le dessin animé. Intéressant, mais vraiment trop court.

Ensuite, nous avons six scènes coupées pour une durée totale de 10 minutes. Si celles-ci n’ont aucun impact sur l’intrigue et qu’il a été judicieux de les avoir retirées, il y a une scène qui aurait mérité de figurer dans le montage final : celle où le Génie montre, via des flash-backs, certains anciens propriétaires de la lampe. Le traditionnel bêtisier, d’une durée de deux minutes, est toujours un ajout amusant. Enfin, nous finissons ces bonus par les clips vidéos de “Speechless” interprété par Naomi Scott, “A Whole new World” interprété par Zayn et Zhavia Ward et “A Whole New World” (Un Mundo Ideal) interprété par Zayn et Becky G.

image will smith aladdin mena massoud

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Quand un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin cherche à conquérir le coeur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine, il fait appel au tout puissant Génie, le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois voeux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…

Le Film

Retrouvez aussi notre critique de Aladdin.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *