[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Matrix La Trilogie – Warner Bros France

Caractéristiques

  • Titre original : The Matrix/ The Matrix Reloaded/ The Matrix Revolutions
  • Réalisateur(s) : Andy et Larry Wachowski
  • Avec : Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss, Hugo Weaving...
  • Editeur : Warner Bros France
  • Date de sortie Blu-Ray : 31 octobre 2018
  • Date de sortie originale en salles : 23 Juin 1999 / 16 Mai 2003 / 5 Novembre 2003
  • Durée : 136 minutes / 138 minutes / 128 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image 4K : 5/5

Matrix

Alors que nous avons fêté les 20 ans de la sortie du film cette année, Matrix a bénéficié d’une sortie en blu-ray 4K en Mai 2018. Et quoi de mieux que fêter les deux décennies de ce film qu’une remastérisation exemplaire ? Matrix a été tourné en pellicule 35mm (Panavision Panaflex Platinum, Panavision Panastar), et les effets spéciaux ont été supervisés en 2K. Le long métrage a été rescanné en 4K, et la colorimétrie est supervisée et approuvée par le directeur de la photographie, Bill Pope. Le master du blu-ray 4K UHD, au format respecté 2.39:1, est tiré d’un master 4K, avec compression HEVC, certifié Dolby Vision (ou HDR10 si vous ne bénéficiez pas de ce format). Commençons par la définition. Celle-ci s’avère des plus impressionnantes. Le grain de la pellicule est bien présent (donc pas d’utilisation du DNR), et apparaît un peu plus sur certaines scènes que d’autres. La scène d’ouverture du film en montre pas mal. Évidemment, les scènes full CGI en sont dépourvues. En tout cas, on redécouvre le film. Les détails sur les visages, les costumes et les décors sont incroyables.

Ensuite, la colorimétrie. Oubliez le ton trop prononcé, vert, qui fut présent dans la sortie blu-ray, au cours des années 2000. Celle-ci a été revue, et s’avère plus conforme à ce que nous avions découvert en salles à l’époque ou sur le DVD. Là encore, c’est une redécouverte salvatrice. Les couleurs s’avèrent belles et saturées. Les contrastes et les noirs bénéficient parfaitement de l’apport du Dolby Vision (ou du HDR, si vous ne bénéficiez pas de ce format). Tout en nous dévoilant de nouveaux détails. La profondeur de champ est elle aussi excellente. Enfin, la plupart des effets spéciaux n’ont pas vieilli, et le film se regarde toujours avec autant de plaisir qu’il y a deux décennies. La seule scène à SFX qui passe un peu mal est celle du célèbre Bullet-Time. Au final, c’est avec un immense plaisir que nous redécouvrons le film et rien que pour ça c’est un must have.

Matrix Reloaded et Revolutions

Matrix Reloaded et Revolutions ont été tournés simultanément, en pellicule 35mm (Arriflex 435 ES, Panavision Panaflex Millennium XL, Panavision Panaflex Platinum), et les effets spéciaux ont été supervisés en 2K. Comme pour le premier  opus, les longs métrages ont été rescannés et remasterisés en 4K, et la colorimétrie a été supervisée et approuvée par le directeur de la photographie, Bill Pope. Le master du blu-ray 4K UHD, au format respecté 2.39:1, est tiré d’un master 4K, avec compression HEVC, certifié Dolby Vision (ou HDR10, si vous ne bénéficiez pas de ce format). Concernant la définition. Celle-ci s’avère plus impressionnante que sur les anciennes éditions, avec plus de précision d’une manière générale. Le grain de la pellicule est bien présent (donc pas d’utilisation du DNR, là encore), et apparaît un tout petit peu plus sur certaines plans que d’autres. Évidemment les scènes full CGI sont exclues de ce constat. Les détails sur les visages, les costumes et les décors s’avèrent incroyables.

Il est temps d’aborder la colorimétrie. Celle-ci a été revue, certains verts sont moins appuyés, certains blancs s’avèrent plus prononcés (comme la scène avec l’Architecte), tout comme certains bleus, surtout dans le monde réel. Là encore, c’est une redécouverte étonnante. Les couleurs s’avèrent belles et saturées. Les contrastes et les noirs bénéficient parfaitement de l’apport du Dolby Vision (ou du HDR, si vous ne bénéficiez pas de ce format). Tout en nous dévoilant de nouveaux détails, surtout sur les visages, les décors de Zion, la bataille de Zion et le combat final entre Néo et l’agent Smith. La profondeur de champ se révèle, elle aussi, excellente. Enfin, la plupart des effets spéciaux n’ont pas vieilli, et le film se regarde toujours avec autant de plaisir. Seules les scènes avec des doublures numériques, surtout celles de Néo, passent vraiment moins bien. Comme la scène de combat entre le héros et un nombre impressionnant de Smith dans Matrix Reloaded. Nous avons détecté, durant le visionnage, deux grosses saccades dans Matrix Reloaded. Une première quand plusieurs Smith se révèlent juste avant le grand combat, et une autre au tout début de la scène de l’Architecte. De très légères saccades ont aussi été détectées lors du visionnage de Matrix Revolutions, mais rien de bien grave.

Son : 3/5

Côté son, Warner Bros France (Gremlins, Le Magicien d’Oz) nous offre une piste anglaise, au format Dolby Atmos (compatible Dolby True HD 7.1). Elle est puissante, précise, bien répartie avec une spatialisation ample et des effets bien pensés. Les dialogues restent clairs tout du long. La musique et les effets passent bien par tout les canaux. À ce titre, nous avons découvert des effets que nous n’entendions pas forcément lors des précédentes sorties, surtout lors de la scène du dojo, le sauvetage en hélicoptère ou celle du métro pour Matrix, la poursuite sur l’autoroute, le combat entre les multiples Smith et Néo pour Matrix Reloaded et la bataille de Zion et le combat final pour Matrix Revolutions. Grâce au caisson de basse, on ressent chaque coup que les personnage s’échangent, mais il appuie surtout la musique et les chansons présentes. Une belle piste démo immersive.

La piste française est, elle, en Dolby Digital 5.1, la même que sur les premières éditions DVD. Autant dire que c’est LA déception de cette édition. Même si celle-ci est bien répartie, avec la musique et les effets qui passent par les cinq canaux, le doublage français qui s’incorpore bien au mixage français, le tout manque clairement de puissance et de précision. C’est sans nul doute dû à la compression de la piste. Le caisson de basse reste bien utilisé. Mais, au final, il est dommage que l’éditeur ne nous ait pas offert une meilleure piste. L’édition aurait été parfaite avec ce petit plus.

Bonus : 5/5

Les Bonus sont les mêmes que dans les précédentes éditions.

Matrix

  • Introduction écrite des Wachowski
  • Commentaires audio :
    – Cornel West et Ken Wilber (philosophes)
    – Todd McCarthy, John Powers et David Thomson (critiques)
    – Carrie-Anne Moss, Zach Staenberg et John Gaeta
    – Don Davis sur piste avec musique isolée
  • Documentaire : “The Matrix Revisited” (122′)
  • The Music Revisited” : près de 3 heures de musique
  • Création de Matrix (43′)
  • La pilule rouge (18′)
  • Suivez le lapin blanc (23′)
  • Clip “Rock Is Dead” de Marilyn Manson

Matrix Reloaded

  • Commentaires audio :
    – Dr Cornel West et Dr Ken Wilber (philosophes)
    – Todd McCarthy, John Powers et David Thomson (critiques)
  • La création de “Matrix” (47′)
  • Enter the Matrix: la création du jeu (28′)
  • Enter the Matrix : découvrez 23 scènes live filmées pour le jeu vidéo qui nous plongent dans l’action de Matrix Reloaded (43′)
  • Poursuite en voiture (86′)
  • Combat du salon de thé (7′)
  • Débranché (40′)
  • Je m’en occupe (17′)
  • Les exilés (18′)
  • Clip de P.O.D. “Sleeping Awake”

Matrix Revolutions

  • Commentaires audio : – Dr Cornel West et Dr Ken Wilber (philosophes) – Todd McCarthy, John Powers et David Thomson (critiques)
  • La création de “Matrix” (90′)
  • L’équipe (25′)
  • Le club Hel (27′)
  • Combat surpuissant (16′)
  • Le monde réel (26′)
  • Zion assiégé (40′)
  • la post-production (39′)

image keanu reeves matrix reloaded

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Programmeur anonyme dans un service administratif le jour, Thomas Anderson devient Neo la nuit venue. Sous ce pseudonyme, il est l’un des pirates les plus recherchés du cyber-espace. A cheval entre deux mondes, Neo est assailli par d’étranges songes et des messages cryptés provenant d’un certain Morpheus. Celui-ci l’exhorte à aller au-delà des apparences et à trouver la réponse à la question qui hante constamment ses pensées : qu’est-ce que la Matrice ? Nul ne le sait, et aucun homme n’est encore parvenu à en percer les defenses. Mais Morpheus est persuadé que Neo est l’Elu, le libérateur mythique de l’humanité annoncé selon la prophétie. Ensemble, ils se lancent dans une lutte sans retour contre la Matrice et ses terribles agents…

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *