[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Godzilla – Warner Bros France

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Gareth Edwards
  • Avec : Aaron Taylor-Johnson, Bryan Cranston, Ken Watanabe, Elizabeth Olsen, Sally Hawkins...
  • Editeur : Warner Bros France
  • Date de sortie Blu-Ray : 26 mai 2021
  • Date de sortie originale en salles : 14 ùai 2014
  • Durée : 123 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image 4K : 4,5/5

Godzilla a été tourné en numérique (Arri Alexa Plus 4:3) et le Blu-ray 4K, au format respecté 2.39:1, est tiré d’un master 2K upscalé 4K avec compression HEVC et une présentation en HDR 10. Il faut souligner que cette nouvelle édition a bénéficié d’un nouvel étalonnage dont nous parlerons plus bas. Concernant la définition, nous gagnons un voile de netteté comparé à l’édition HD de 2014 qui était déjà excellent. Les détails sur les visages, costumes et décors sont plus précis. Cela aurait été plus radical avec un master 4K, mais on gagne en finesse de l’image, ce qui est déjà très bien.

Evidemment, le gros apport de cette édition UHD, c’est le nouvel étalonnage du film. Il faut dire qu’un excellent travail a été effectué, surtout sur les scènes nocturnes ou à faible luminosité. On découvre de nouveaux détails, que ce soit sur les monstres ou les décors. Du coup, les contrastes sont de meilleure qualité. Les noirs sont plus subtils et moins bouchés. Les couleurs sont un peu plus chaudes durant le jour, avec aussi des tons chairs, pour les visages, plus réalistes. Enfin, on retiendra le souffle atomique de Godzilla lors du combat final, d’un bleu magnifique comparé à la précédente édition. Oui, cette édition enterre très clairement l’édition HD de 2014. C’est limite une redécouverte du film du point de vue de l’image. Un très bon master 4K. Quelques légères saccades ont été détectées lors du visionnage, mais rien de bien grave.

Son : 4,5/5

Warner Bros France (Pacific Rim, La Trilogie Le Hobbit) nous propose une piste anglaise en Dolby Altmos (avec un core en Dolby TrueHD 7.1). C’est donc une nouvelle piste que nous offre l’éditeur. Une piste très puissante, précise, bien répartie et assez ample. Les dialogues sont clairs. Les effets d’ambiance (effets météorologique, cris de monstres, onde EMP, explosion…) sont nombreux et passent par tous les canaux avec une précision redoutable. De plus, la piste bénéficie d’une belle verticalité pour les effets. On retiendra évidemment la scène du train et le combat final qui sont un délice auditif.  La musique est bien présente et bien incorporée à l’ensemble. Le caisson de basse est aussi excellement utilisé.  On sentira chaque pas de Godzilla. On notera aussi une très bonne utilisation des infra-graves qui finira de nous achever. Une très bonne piste, immersive à souhait.

La piste française est elle en DTS-HD Master Audio 7.1, la même que sur l’édition Blu-ray de 2014. Celle-ci n’a pas à rougir de sa consœur anglaise, mais elle sera légèrement moins précise et ample. Celle-ci reste tout de même très puissante, bien répartie,  assez précise et assez ample avec quelques bons effets. Le niveau du doublage VF est bon et s’incorpore parfaitement au mixage original. La musique et les effets passent bien par les sept enceintes. Le mixage sonore est très équilibré et permet une bonne immersion dans le film. Le caisson de basse est bien utilisé. Une bonne piste, qui ravira les fans de VF.

Bonus : 2/5

Les bonus sont sur le Blu-ray accompagnant le film. Ce sont donc les mêmes que sur l’édition Blu-ray de 2014. Les voici:

  • MONARCH : déclassifié (15′)
  • Godzilla : force de la nature (19′)
  • Un niveau de destruction jamais atteint (8′)
  • Dans le vide : le saut H.A.L.O (5′)
  • Vieil ennemi: les M.U.T.O (6′)

En plus de ces bonus, pour cette édition, nous avons en plus un livret avec des photos du tournage, des concept art et les notes de production, un poster recto/verso et quatre cartes avec des explications sur les M.U.T.O.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Le physicien Joseph Brody a perdu sa femme il y a 15 ans quand un incident nucléaire a irradié la région de Tokyo. La thèse officielle parle de tremblement de terre mais le scientifique est sceptique et mène son enquête avec son fils Ford, soldat dans la Navy. En fait de catastrophe naturelle, il s’agit plutôt des dégâts d’une créature gigantesque créée à la suite d’essais nucléaires dans le Pacifique. D’autres monstres menacent l’archipel d’Hawaï et la côte Ouest des Etats-Unis. L’armée est mobilisée et menée par l’Amiral William Stenz. Au même moment, la compagne de Ford, infirmière et jeune maman, gère les blessés dans un hôpital de San Francisco…

Auteur

  • Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.