[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Ran – Studiocanal

Caractéristiques

  • Titre original : 乱; Ran
  • Réalisateur(s) : Akira Kurosawa
  • Avec : Tatsuya Nakadai, Akira Terao, Jinpachi Nezu, Daisuke Ryu, Mieko Harada
  • Editeur : Studiocanal
  • Date de sortie Blu-Ray : 28 Juillet 2021
  • Date de sortie originale en salles : 20 Septembre 1985
  • Durée : 161 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image 4K : 4,5/5

Ran a été tourné en pellicule 35MM et le film a été restauré par les laboratoires Eclair en 2015 à l’occasion des trente ans du long-métrage, le tout supervisé par le directeur de la photographie, Shoji Ueda. Le Blu-ray 4K est donc issu d’un master 4K, au format respecté 1.85:1, avec compression HEVC et une présentation en HDR 10. Du côté de la définition, il y a un gros travail qui a été fourni de la part de l’éditeur : le résultat est quasiment parfait. Celle-ci est excellente du début à la fin, à part sur 2-3 images au début du film, où certains problèmes de pellicule n’ont pas pu être corrigés – mais cela reste minime. Le grain est conservé de façon homogène et non figée. Les détails sur les visages (on voit clairement le maquillage sur Hidetora quand il se détériore), les costumes et décors sont magnifiques. On découvre de nouveaux détails, preuve d’un travail de qualité.

Le HDR fait aussi le travail sur la lumière, que ce soit en extérieur (les magnifiques décors naturels) ou intérieur (les scènes dans les châteaux sont somptueux). Les couleurs jaillissent quand on est à l’extérieur, surtout sur l’herbe ou encore dans les différentes couleurs des costumes. Il en est de même pour les noirs et contrastes. Pour les premiers, ils sont non bouchés. Les scènes sombres (il y en a très peu), passent extrêmement bien. Pour les seconds, ceux-ci sont très précis. La profondeur de champ est quant à elle parfaite, pour une bonne immersion dans le long-métrage. Une très belle restauration de la part de l’éditeur et du directeur de la photographie.  Aucune saccade n’a été détectée lors du visionnage.

Son : 4/5

Studiocanal (Flash Gordon, Basic Instinct) nous propose deux pistes en DTS-HD Master Audio 5.1. Celles-ci sont puissantes, bien réparties, précises et amples, elles possèdent aussi quelques bons effets, surtout lors des batailles où les canaux arrières sont bien sollicités. La musique et les effets passent par les cinq enceintes. Les canaux arrières sont bien utilisés, que ce soit pour les effets d’ambiance ou, comme nous le disions plus haut, les batailles. Les dialogues sont clairs pour la VO et bien incorporés. Pour la VF, le niveau de ceux-ci est un peu plus haut en raison du mixage de l’époque. Rappelons que le long-métrage est sorti en 1985. Cela empiète légèrement sur le mixage original, mais rien de bien grave. Le caisson de basse est peu mais bien utilisé. De bonnes pistes qu’apprécieront autant les fans de VO ou de VF.

La troisième piste est une version originale DTS-HD Master Audio 2.0. Il est sympathique de voir que l’éditeur ai rajouté cette piste pour rendre le côté années 80 au film. Celle-ci est puissante comme il faut. Les dialogues sont clairs et non bouchés par les effets ou la musique. Le mixage, de façon plus générale, s’avère bon  sur les deux canaux. Une bonne piste pour les nostalgiques.

Bonus : 5/5

  • La restauration du film (9′)

En bonus, nous avons La restauration du film. Un bonus qui nous montre qu’il n’a pas été si simple de restaurer le long-métrage culte de Kurosawa. Durant neuf minutes, nous sommes plongés avec les personnes en charge de la restauration, qui s’est déroulée au Laboratoires Eclair sur Paris, dans les défis qui les attendaient. Un très bon module.

Sur le Blu-ray bonus il y a également :

  • A.K. – Documentaire sur Akira Kurosawa réalisé par Chris Marker (72′)
  • Interview avec le directeur de la photographie Shoji Ueda (10′)
  • Interview avec Meiko Harada (20′)
  • Interview avec le journaliste Michael Brooke (17′)
  • Apparition sur scène au Tokyo International Film Festival 2015 (15′)
  • Documentaire sur l’héritage de l’art Samouraïs au Japon (53′)
  • Akira Kurosawa : l’épopée de l’intime (42′)
  • Akira Kurosawa par Catherine Cadou (interprète française d’Akira Kurosawa) (14’)

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Au XVIe siècle, le seigneur Hidetora décide de se retirer et de partager son domaine entre ses trois fils, Taro, Jiro et Saburo. Ce dernier, prévoyant des difficultés, s’oppose à cette décision. Il est déshérité. Mais le père découvre bientôt que, bafouant son autorité, ses deux premiers fils se combattent. Jiro assassine traîtreusement Taro puis Saburo, avant de découvrir que le responsable de ce gâchis n’est autre que la veuve de Taro qui s’est jurée de venger le meurtre de sa famille par Hidetora des années auparavant. Dès lors, il ne reste plus à Jiro qu’à mourir en combattant contre les ennemis du clan Hidetora.

Auteur

  • Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.