[Critique] Encanto, la fantastique famille Madrigal : Un bon Disney de Noël?

Caractéristiques

  • Titre original : Encanto
  • Réalisateur(s) : Byron Howard et Jared Bush
  • Avec : les voix, en version française, de Camille Timmerman, José Garcia, Juan Arbelaez...
  • Distributeur : Walt Disney France
  • Genre : Animation, Famille, Fantastique, Comédie
  • Pays : Américain
  • Durée : 103 minutes
  • Date de sortie : 24 novembre 2021
  • Note : 8/10

Un soixantième long-métrage magique

Soixantième long-métrage des  Studios Disney réalisé par Byron Howard et Jared Bush (Zootopie) avec des chansons composées par Lin Manuel Miranda (Le Retour de Mary Poppins), Encanto, la fantastique famille Madrigal raconte l’histoire de la famille en question, qui vit dans une maison enchantée nichée dans les montagnes de Colombie, un endroit merveilleux et charmant appelé Encanto. La magie de l’Encanto a doté chaque enfant de la famille Madrigal d’un don unique, du pouvoir de la force à celui de la guérison. Tous ont reçu une aptitude particulière, excepté la jeune Mirabel, une adolescente d’une quinzaine d’années. Mais lorsque celle-ci découvre que la magie qui entoure l’Encanto est en danger, elle se met en tête qu’en tant que seule enfant ordinaire de cette famille extraordinaire, elle pourrait bien être leur dernier espoir…

Ecrit par Jared Bush et Charise Castro Smith, Encanto met en scène une famille où chacun possède un pouvoir particulier, sauf Mirabel. Celle-ci compense par sa joie de vivre et essaie tant bien que mal à s’intégrer dans cette famille spéciale. Malgré cela, elle est mise à l’écart par le fait qu’elle n’ait aucun pouvoir, mais aussi à cause d’un secret de famille. Être différent dans une famille est toujours compliqué, on ne rentre pas dans un moule et c’est de cela que parle le film.

Les pouvoir des personnages en font des archétypes (la fille magnifique qui peut créer des fleurs, celle qui écoute tout, la mère qui guérit par des gâteaux qu’elle fabrique, etc.) pour mieux appuyer le propos. Et encore, une personne de cette famille a été mise à l’écart à cause de son pouvoir mais “chut, ne parlons pas de Bruno”. En cela, les thèmes sont bien développés, malgré une intrigue un peu prévisible mais au final très touchante.

Des chansons qui restent en tête

Les chansons d’Encanto composées par Lin Manuel Miranda sont aussi un gros point fort du film. Elles sont entrainantes et certaines, une en particulier, restent en tête après le visionnage. L’introduction avec la chanson “Rencontrez la famille Madrigal” donne directement le ton, avec des sonorités sud américaines. La chanson sur le personnage de Luisa est aussi drôle que touchante, tandis que celle sur Isabella nous montre que l’apparence ne fait pas tout.

Mais c’est surtout la chanson “Ne parlons pas de Bruno” qui va rester en tête. Nous plaignons, gentiment, les enfants (ou adultes) qui se prénomment Bruno, car ils vont clairement entendre la chanson dans les prochains mois. Dans l’ensemble, les chansons sont bien composées et insufflent son rythme au film.

Une belle animation

image jared busch encanto

Concernant l’animation et la réalisation, c’est aussi du tout bon. Encanto enchante par ses character designs, mais aussi par des décors sud-américains magnifiques, comme la forêt qui entoure le village. La réalisation est aussi bonne, avec quelques bonnes idées de mise en scène. Rien à redire de ce côté. Le montage est également de qualité, avec un rythme élevé entre les scènes de dialogues et celles en chansons. Le tout est bien équilibré et permet de ne pas s’ennuyer.

Au final, Encanto, la fantastique famille Madrigal plaira autant aux enfants qu’aux adultes. Un très bon soixantième long-métrage des Studios Disney à voir en famille.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1977 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Un commentaire sur « [Critique] Encanto, la fantastique famille Madrigal : Un bon Disney de Noël? »

  1. Un film qui change assez des Disneys classique, Disney s’essaie de plus en plus ces dernières années à intégrer des éléments culturels ou s’intéresser à un pays en particulier.
    Du spectacle et de l’humour pour les plus jeunes, des sujets plus sérieux pour les adultes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.