[Critique] S.O.S Fantômes : L’Héritage – Retour gagnant ?

Caractéristiques

  • Titre original : Ghostbusters: Afterlife
  • Réalisateur(s) : Jason Reitman
  • Avec : Mckenna Grace, Carrie Coon, Finn Wolfhard, Paul Rudd, Celeste O'Connor, Bokeem Woodbine, Bill Murray, Dan Aykroyd, Ernie Hudson, Sigourney Weaver et Annie Potts.
  • Distributeur : Sony Pictures France
  • Genre : Aventure, Action, Comédie
  • Pays : Etats-Unis
  • Durée : 124 minutes
  • Date de sortie : 1er décembre 2021
  • Note : 7/10

Une vraie suite

Il aura fallu attendre plus de trente ans, et un reboot féminin pas terrible entre-temps, pour avoir la suite des deux premiers S.O.S Fantômes. S.O.S Fantômes : L’Héritage est réalisé et co-écrit avec Gil Kenan par Jason Reitman, fils d’Ivan Reitman (réalisateur de S.O.S Fantômes 1 et 2). Autant dire que cela pouvait laisser présager que le film soit entre de bonnes mains. Alors, est-ce vraiment le cas ?

Le long-métrage raconte l’histoire d’une mère célibataire et de ses deux enfants qui s’installent dans une petite ville et découvrent peu à peu leur relation avec les chasseurs de fantômes et l’héritage légué par leur grand-père…

Autant le dire tout de suite, S.O.S Fantômes : L’Héritageest autant fait pour les fans que pour les non-initiés et cela passe par le scénario. Il faut dire que trois décennies ont passé depuis S.O.S Fantômes 2 et il faut réintroduire l’univers à un nouveau public. Nous découvrons donc une famille qui s’installe dans une petite ville, dans la maison du grand-père qui vient de décéder.

Callie, la mère, est fauchée, Trevor est un adolescent comme les autres et la jeune Phoebe montre des talents pour les sciences. Et c’est surtout par cette dernière que la découverte se fait. Elle ne connait rien de Ghostbusters (comme les enfants de notre époque) et va découvrir, au fur et à mesure, cet univers et le lien qui l’unit aux célèbres chasseurs de fantômes. Et cela est autant un atout qu’une faiblesse. Ce parti pris permet de bien introduire  l’univers à un jeune public, qui peut s’identifier à Phoebe et Trevor. Mais, pour les personnes qui ont grandi avec ces films, le long-métrage semblera un peu longuet dans la première heure.

Un mix entre S.O.S Fantômes et Stranger Things


En attendant, les adultes pourront s’amuser des nombreux Easters Eggs qui parsèment S.O.S Fantômes : L’HéritageCar de l’humour il y en a : cela passe surtout par les personnages de Podcast (lejeune acteur Logan Kim) et de Mr Grooberson, interprété par Paul Rudd (Avengers: Endgame), toujours en forme. Donc, on ne s’ennuie pas vraiment.

De plus, l’intrigue du film est complètement reliée au tout premier film, ce qui ravira les fans. Certaines scènes sont d’ailleurs des miroirs de scènes du premier opus de 1984. On sent complètement l’amour qu’a son réalisateur pour la franchise. Autre bonne chose : avoir déplacé l’intrigue de New York à une petite ville. On sent que la série Stranger Things est passée par là… D’ailleurs, il n’est pas étonnant de retrouver un acteur de la série, Finn Wolfhard, dans le film. Cela donne une autre ambiance, rurale, ce qui n’est pas plus mal.

En tout cas, que ce soit le jeune public ou les fans, tout le monde sera ravi du final du film, qui verra toutes les générations se réunir pour combattre le mal. Parce-que oui (sans trop spoiler), le casting original est de retour, à l’exception d’Harold Ramis, qui interprétait Egon, qui est décédé en 2014 et à qui le film est dédié. Bill Murray, Dan Aykroyd et Ernie Hudson sont donc de retour et pas uniquement le temps d’un caméo : ils ont un vrai rôle à jouer, notamment dans le final du film. D’ailleurs, nous vous conseillons vivement de rester jusqu’à la fin du générique… On notera aussi des apparitions d’Annie Potts et Sigourney Weaver, qui n’ont cependant pas d’influence à proprement parler dans l’intrigue.

Une réalisation inspirée et des acteurs impliqués

image mckenna grace sos fantomes l héritage

Côté réalisation, Jason Reitman fait comme pour le scénario : il s’inspire de la réalisation de son père pour les deux premiers opus, tout en ajoutant une touche de modernité. Certains plans rappelleront le premier opus, vu que l’intrigue a beaucoup de références à celui-ci.

Il est tout aussi inspiré sur des scènes intimistes que grandioses. Il y a certains plans sur la montagne où se déroulent les phénomènes paranormaux qui n’ont rien à envier aux blockbusters actuels. Il est bien aidé par de bons effets spéciaux et la musique de Rob Simonsen, qui reprend allègrement les thèmes des anciens films.

Seul petit reproche : comme nous le disions plus haut, la première heure semblera longue pour les fans adultes. Nous pensons que pour le rythme de S.O.S Fantômes : L’Héritage, il aurait fallu couper 10 à 15 minutes, le long-métrage a une durée de 2h04 pour obtenir un meilleur tempo.

Du côté des acteurs, Mckenna Grace (Annabelle, La Maison du Mal) porte le film sur ses jeunes épaules en interprétant Phoebe. A quinze ans, elle prouve encore son talent. Elle est sûrement la meilleure – et la plus prolifique, – actrice de son âge à Hollywood. Carrie Coon est parfaite dans le rôle de la mère désabusée  qui ne voit rien de ce qu’il se passe. Finn Wolfhard (Ça) est plutôt bon, même si dans certaines scènes il surjoue légèrement. Enfin,  Celeste O’Connor s’impose par son jeu, autant dans l’humour que dans le sérieux.

Au final, S.O.S Fantômes : L’Héritage est une vraie suite (plutôt réussie, qui plus est), qui réintroduit l’univers à un nouveau public, tout en faisant plaisir aux fans de la première heure. Il plaira donc autant aux plus jeunes qu’aux adultes.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1977 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.