[Test – Blu-ray] Free Guy – Walt Disney France

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Shawn Levy
  • Avec : Ryan Reynolds, Jodie Comer, Joe Keery, Lil Rel Howery, Utkarsh Ambudkar et Taika Waititi
  • Editeur : Walt Disney France
  • Date de sortie Blu-Ray : 10 Décembre 2021
  • Date de sortie originale en salles : 11 Aout 2021
  • Durée : 115 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 7/10

Image : 4,5/5

Free Guy a été tourné en numérique (Arri Alexa 65, Arri Alexa Mini, Arri Alexa SXT) et le Blu-ray, au format respecté 2.39:1, est très bon. Côté définition, c’est excellent : celle-ci ne baisse jamais. Aucune apparition de grain numérique. Les détails sur les visages, costumes (les détails sur le costume de Molotovgirl ou la chemise de Guy) et décors (réels ou numériques) sont très bons.

Les couleurs sont respectées et très belles, surtout dans le monde Free City, où elles explosent, au contraire des couleurs plus ternes dans le monde réel. Les noirs et les contrastes sont aussi bons. Pour les premiers, il y a peu de scène sombres ou de nuit – et dans ces dernières, les noirs ne sont pas bouchés. La profondeur de champ est elle aussi excellente. Quelques très légères saccades ont été détectées lors du visionnage. Rien de bien grave pour autant. Un très bon master HD au débit moyen de 32,7 MBPS.

Son : 3,5/5

Walt Disney France (Raya et le Dernier Dragon, Luca) nous propose une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 7.1. Celle-ci est puissante, bien répartie, précise, assez ample, avec quelques bons effets d’ambiance. Les dialogues sont clairs et la musique, ainsi que les effets, passent bien par tous les canaux. On a le droit à quelques effets sympathiques tout au long du film, surtout lors des scènes d’action. Les tirs et les explosions passent par tous les canaux avec une belle précision pour une bonne immersion dans le film. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. Le débit moyen de la piste est de 5,2 MBPS avec des montées à 6,8 MBPS.

La piste française est présentée en Dolby Digital Plus 7.1. Celle-ci est puissante, bien répartie, assez ample, avec quelques bons effets d’ambiance, mais manque de précision en raison de sa compression. Le niveau du doublage français est bon et s’incorpore bien au mixage original du long-métrage. La musique et les effets passent bien par les sept enceintes. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. Le débit moyen/max de cette piste est de 896 KBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Scènes rallongées et coupées (5′)
  • Bêtisier (4′)
  • Dude contre Guy (16′)
  • Molotovgirl (7′)
  • Le monde de Taika (8′)
  • Bienvenue à Free City (15′)

Nous commençons par  deux scènes coupées et une scène rallongée. La première est ce que font Guy et Buddy tout les soirs, c’est-à-dire boire une bière à la plage. La seconde montre comment Guy trouve d’autres lunettes. La scène rallongée est celle du rassemblement des PNJ sur les quais. Ces scènes n’apportent rien de plus à l’intrigue, mais restent sympathiques. Le bêtisier est amusant. Dude contre Guy est le making-of de la scène en question, du remplacement de visage du bodybuilder par le visage de Ryan Reynolds au storyboard, en passant par la prévisualisation, la préparation des cascades, le tournage et la post-production. Un module extrêmement intéressant pour ceux qui s’intéressent à comment est fait le remplacement de visage.

Molotovgirl s’intéresse au personnage de Millie et de son alter ego dans le jeu au travers des costumes, coiffures et des cascades qu’a dû réaliser l’actrice. Le monde de Taika est centré sur le personnage d’Antan, le personnage incarné par Taika Waititi. On y voit l’acteur improviser et s’amuser sur le tournage. Enfin, Bienvenue à Free City est le making-of du film. Dans celui-ci, l’équipe discute du scénario, de la réalisation, des décors, des costumes, des effets spéciaux, des prévisualisations et des thèmes du film. Un peu court, mais sympathique.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Un employé de banque, découvrant un jour qu’il n’est en fait qu’un personnage d’arrière-plan dans un jeu vidéo en ligne, décide de devenir le héros de sa propre histoire, quitte à la réécrire. Evoluant désormais dans un monde qui ne connaît pas de limites, il va tout mettre en œuvre pour le sauver à sa manière, avant qu’il ne soit trop tard….

Le Film

Retrouvez aussi notre critique de Free Guy.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1956 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.