[Test – Blu-ray] Raya et le Dernier Dragon – Walt Disney France

Caractéristiques

  • Titre original : Raya and the Last Dragon
  • Réalisateur(s) : Don Hall, Carlos Lopez Estrada & Paul Briggs
  • Avec : (les voix originales de) Awkwafina, Kelly Marie Tran & Benedict Wong (les voix françaises de) Emilie Rault, Géraldine Nakache & Jade Phan-Gia
  • Editeur : Walt Disney France
  • Date de sortie Blu-Ray : 27 août 2021
  • Date de sortie originale en salles : 4 juin 2021
  • Durée : 107 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 5/5

Raya et le Dernier Dragon est un film d’animation et le Blu-ray, au format respecté 2.39:1, s’avère parfait. La définition est excellente et ne baisse pas une seconde. La définition sur les textures est superbe, ce qui prouve la qualité de l’animation. On retiendra que l’animation des poils et cheveux, des décors et de l’eau bénéficient d’un magnifique rendu. Les couleurs sont également de toute beauté et saturées juste ce qu’il faut. Les contrastes et noirs sont très beaux, la profondeur de champ excellente. Il n’y a donc vraiment rien à redire sur ce master HD. Aucune saccade n’a été détectée lors du visionnage. Le débit moyen image est de 24,8 MBPS.

Son : 4/5

Walt Disney France (Maléfique: Le Pouvoir du Mal, Le Roi Lion) nous propose une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 7.1. Celle-ci est bien répartie, précise, assez ample, avec quelques bons effets d’ambiance, mais manque quelque peu de puissance. Il faudra pousser légèrement le volume de votre home cinéma pour avoir une bonne expérience. Pour le reste, les dialogues sont clairs et la musique ainsi que les effets passent bien par tous les canaux. Le mixage sonore est très équilibré et permet une bonne immersion dans le film. Le caisson de basse est bien utilisé. Le débit moyen de la piste est de 5 MBPS avec des montées à 6,8 MBPS.

La piste française est présentée en Dolby Digital Plus 7.1. Celle-ci est puissante, bien répartie, assez ample, avec quelques bons effets d’ambiance, mais manque de précision en raison de sa compression. Le niveau du doublage français est assez haut, mais s’incorpore bien au mixage original du long-métrage. La musique et les effets passent bien par les sept enceintes. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. Le débit moyen/max de cette piste est de 896 KBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Nous, toujours : court-métrage (8′)
  • Un goût de Raya (22′)
  • Raya: travail à la maison (14′)
  • Artistes martiaux (6′)
  • Nous sommes Kumandra (9′)
  • Bêtisier (2′)
  • Anecdotes et easter eggs (4′)
  • L’histoire derrière les storyboards de John Ripa (5′)
  • Scènes coupées (19′)

Nous commençons les bonus par le court-métrage animé Nous, Toujours et sa courte présentation. Un court musical onirique, dansé et sans dialogues, autour d’un couple âgé qui va retrouver grâce à leur amour et au mouvement bouillonnant de la ville qui les entoure une seconde jeunesse. Touchant. Un goût de Raya est le supplément le plus long de cette galette (22 minutes). L’équipe y discute de la création en télétravail du film durant la pandémie, (une première pour le studio)  tout en dégustant des mets aperçus dans le film. Vraiment intéressant. Raya : travail à la maison s’intéresse de manière un peu plus approfondie à la gestion technique du télétravail ou encore de l’enregistrement des dialogues avec les acteurs durant la pandémie. Là encore, c’est passionnant.

Le bonus Artistes martiaux nous montre comment les combats ont été créés et les différentes techniques utilisées par les personnages. Sympathique. Nous sommes Kumandra raconte la création du monde de Kumandra, inspiré par les pays d’Asie du Sud-Est. Excellent. Le traditionnel Bêtisier est toujours amusant malgré sa brièveté. On découvre aussi les Anecdotes et Easter Eggs et ils sont très intéressants. L’histoire derrière les storyboards de John Ripa nous entraine dans la création des storyboards du film animé. Un processus que l’on voit rarement dans les bonus.

Enfin, nous avons le droit à cinq scènes coupées, d’une durée totale de 19 minutes. Si elles ne comportent aucun élément essentiel, elles sont tout de même intéressantes car elles permettent de voir certaines pistes narratives qui ont finalement été abandonnées en cours de production. En ce sens, elles constituent un bon ajout.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Il y a de cela fort longtemps, au royaume imaginaire de Kumandra, les humains et les dragons vivaient en harmonie. Mais pour sauver l’humanité des Druuns – des monstres malveillants –, les dragons se sont sacrifiés. Cinq siècles plus tard, ces mêmes monstres sont de retour. Une guerrière solitaire, Raya, va se mettre en quête du dernier dragon pour éradiquer la menace que constituent les Druuns. En chemin, elle découvrira qu’il ne suffit pas de s’assurer les services d’un dragon pour sauver le monde, et que la confiance est essentielle.

Le Film

Retrouvez aussi notre critique de Raya et le Dernier Dragon.

Auteur

  • Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.