[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Citizen Kane – Warner Bros France

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Orson Welles
  • Avec : Orson Welles, Joseph Cotten, Everett Sloane, Dorothy Comingore, Agnes Moorehead...
  • Editeur : Warner Bros France
  • Date de sortie Blu-Ray : 15 Décembre 2021
  • Date de sortie originale en salles : 1er Juillet 1946
  • Durée : 119 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 7/10

Image 4K : 5/5

Citizen Kane a été tourné en pellicule 35MM (Mitchell BNC) et, comme les négatifs originaux ont été détruits par un incendie dans les années 70, Warner a utilisé des copies du film au grain fin pour pouvoir faire une restauration pour le 80ème anniversaire du long-métrage. Le Blu-ray 4K, au format respecté 1:37.1, est donc issu d’un master 4K avec une compression HEVC et une présentation en HDR10.

Concernant la définition, l’éditeur a fait un très gros travail sur le film, on gagne clairement en définition comparé aux précédentes éditions, que ce soit sur les visages (les différents maquillages des acteurs pour montrer qui vieillissent), les costumes ou encore les décors (on redécouvre la plupart de ceux-ci, et plus particulièrement Xanadu). Le tout avec une excellente profondeur de champ. Le grain est présent, très fin, homogène et non figé. Pas d’utilisation de DNR et c’est tant mieux. Tous les défauts de pellicule (cheveux, etc.) ont été gommés, sauf pour le début du film, mais c’est normal puisqu’il s’agit des scènes d’actualité pour montrer la vie de Charles Foster Kane avec des images d’archives.

Citizen Kane étant en noir et blanc, le plus important est le contraste et, de ce côté-là aussi, nous redécouvrons le film. Celui-ci est beaucoup plus précis, avec des noirs non bouchés. Cela fait ressortir des détails que nous n’avions pas découverts avec les précédentes éditions. Au final, c’est une très bonne restauration que nous avons là. L’éditeur a fait un très bon travail pour ce chef d’œuvre du septième art. Une vraie redécouverte d’un film de 80 ans.

Son : 3/5

Warner Bros France (Orange Mécanique, Les Evadés ) nous propose une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 2.0. Il nous paraît clair que nous ne pouvions pas avoir mieux qu’une piste en 2.0 vu les moyens de l’époque. Les dialogues sont clairs et non bouchés par les effets ou la musique. Le mixage, de façon plus générale, s’avère bon sur les deux canaux. Il y a peu à redire vu que le long-métrage a 80 ans. Une bonne piste sympathique, qui plaira aux fans.

Il est à noter qu’aucune piste française n’existe pour le film.

Bonus : 3/5

  • Commentaire de Peter Bogdanovich (critique de cinéma et réalisateur)
  • Commentaire de Robert Ebert (critique de cinéma)
  • Entretiens (8′)
  • Production (15′)
  • Postproduction (10′)

Nous commençons les bonus avec les entretiens d’une durée totale de huit minutes. Le premier est celui de Ruth Warrick, qui interprète Emily Kane, tourné en 1997, qui donne des anecdotes sur le tournage du film, mais aussi sur Orson Welles. Le second entretien est avec le réalisateur Robert Wise (West Side Story), qui était le monteur de Citizen Kane. Il revient sur la manière dont il est devenu le monteur du film et comment Orson Welles a présenté son œuvre à des pontes de studios.

Production est un ensemble de trois modules d’une durée totale de quinze minutes. Le premier se concentre sur les storyboard du film. On découvre ceux-ci, qui sont extrêmement bien faits, mais aussi des dessins des divers décors intérieurs. Nous avons aussi les feuilles de service du tournage. Enfin, nous découvrons des photos du tournage avec un commentaire de Robert Ebert qui nous donne son point de vue sur Citizen Kane, Orson Welles, et l’impact que le film a eu.

Enfin, Post-production est un ensemble de six modules dans lequel on découvre les scènes coupées au travers de pages du scénario, de storyboard et de photos du tournage. Une campagne publicitaire dans laquelle on découvre les différentes affiches du film, une revue de presse, la soirée d’ouverture avec les photos de celle-ci, la liste des invités et des lettres de remerciements, ainsi que la première mondiale de Citizen Kane sont également présentées. On finit par les bandes annonces du film.

Il y a bien sur d’autres choses dans ce coffret, les voici :

  • Un livret sur le film, sur Orson Welles et la création de Citizen Kane (48 pages)
  • une affiche du film recto/verso
  • 5 cartes postales d’affiches du film
  • 3 photos du film sur les coulisses du film
  • Le programme-souvenir de la première du film (20 pages)
  • Reproductions d’articles de presse sur le film

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Le milliardaire Charles Foster Kane, magnat de la presse, vient de mourir dans sa fabuleuse propriété de Xanadu en prononçant un seul mot : Rosebud. A partir de cette maigre piste, le reporter Thompson va tenter de reconstituer la vie de cet étrange personnage. L’un des meilleurs films de tous les temps.

Pour aller plus loin

Découvrez notre analyse sur l’utilisation de la profondeur de champ dans Citizen Kane.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1956 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.