[Critique] Sonic 2 Le Film : Une suite surgonflée façon baudruche

Caractéristiques

  • Titre : Sonic 2 Le Film
  • Titre original : Sonic The Hedgehog 2
  • Réalisateur(s) : Jeff Fowler
  • Avec : James Marsden, Ben Schwartz, Tika Sumpter, Natasha Rothwell, Adam Pally, Shemar Moore, Colleen O'Shaughnessey, Idris Elba et Jim Carrey.
  • Distributeur : Paramount Pictures France
  • Genre : Animation, Famille, Aventure
  • Pays : Américain
  • Durée : 122 minutes
  • Date de sortie : 30 mars 2022
  • Note : 5/10

Sonic à la sauce Marvel


Tout d’abord, il faut préciser que la critique de Sonic 2 Le Film tiendra compte que son public cible n’est pas censé dépasser douze ans. Cependant, il est dommage de constater que le réalisateur Jeff Fowler est tombé dans à peu près tous les travers de la suite d’un film à succès. Tous les éléments qui ont fait la réussite du premier (lire notre critique de Sonic le Film) reviennent dans ce nouvel opus en mode fois trois, mais en multipliant de la même façon ses défauts intrinsèques.

Le métrage ainsi obtenu fait inévitablement penser aux productions Marvel, qui malheureusement semblent être devenues la norme actuelle du divertissement. La fibre nostalgique qui faisait le sel du premier opus se réduit à un calcul arithmétique sans âme, dont seuls les plus jeunes ne remarqueront sans doute pas les ficelles grossières.

Sonic next-level

image sonic le film sonic 2

Côté scénario, il était évident qu’il n’y avait nul besoin de se compliquer la vie compte tenu de la répétition des jeux eux-mêmes. Donc, l’infâme Robotnik parvient sans surprise à s’échapper de la planète Champignon d’où il avait été exilé à la fin du premier opus, et ramène avec lui le hérisson rouge bodybuildé Knuckles pour mettre enfin à bas son ennemi juré qui, de son côté, pourra compter sur l’aide de Tails, l’adorable renard à trois queues.
Un véritable festival de fan service en somme qui, malheureusement, va principalement se limiter à cela tant la quête d’une émeraude aux immenses pouvoirs sent le réchauffé façon cube cosmique et les nouveaux personnages sont artificiels à souhait.

Sans parler d’une sous-intrigue grotesque sur le mariage de la sœur de l’héroïne humaine du premier opus, dont l’utilité pose continuellement question durant tout le métrage.

CGI versus Live

image tails sonic 2 le film

Voilà un point plutôt gênant dans Sonic 2 Le Film quand on compare les animations des personnages fictifs, pourtant parfois bancales (on sent que le second opus a été lancé vite suite au succès du premier ) face aux performances des personnages réels. On oscille en permanence entre la mièvrerie d’acteurs sans autre proposition cinéma et la médiocrité honteuse de composition comme celle de l’actrice Natasha Rothwell, censée représenter sans doute une garantie comique (raté !), encore plus énervante et inutile que dans le premier opus. Face à eux, Sonic, Knuckles et Tails parviennent à se rendre plus crédibles humainement parlant, un comble !

Bien sûr, il nous reste Jim Carrey pour sauver l’honneur et nous gratifier de son numéro habituel de mimiques et de gestuelles hautement cartoonesques. Cependant, même lui finit par tourner à vide en raison de dialogues simplistes et de punchlines attendues et répétitives. Sa présence correctement utilisée dans le premier opus devient ici omniprésente, sans pour autant se renouveler, afin encore une fois de contenter le principe de fan-service.

Où est Sega ?

image knuckles sonic 2 le film

En 1991, afin de concurrencer son grand rival Nintendo et sa mascotte le célèbre plombier moustachu, Sega sort “Sonic the Hedgehog” premier du nom, et c’est un succès. Si les deux univers possèdent des points communs (couleurs vives, variétés des lieux visités,….), celui de Sonic s’avère plus adulte, plus ancré dans notre réalité avec, entre autres, la présence de machines modernes créées par un savant fou (ce qui le rapproche également de la saga Megaman) face auxquelles la vitesse supersonique du hérisson bleu n’est pas de trop.

Dans le précédent opus on pouvait regretter que l’univers inventé par Sega n’apparaisse finalement qu’au début du métrage, mais nous étions plein d’espoir pour une suite plus ambitieuse et plus riche de ce côté-là. Malheureusement, il n’en sera rien et nous devrons à nouveau nous contenter des paysages du Montana (splendides, mais hors de propos) et de la côte de la Floride. La possibilité de voyager entre différents mondes ou dimensions grâce aux anneaux d’or semble ne pas être une piste suivie par les scénaristes, qui lui préfèrent un robot géant à la fin (sic !).

Rendez-vous manqué

image jim carrey sonic 2 le film

En cherchant à “franchiser” à la sauce Marvel la recette du sympathique premier opus, Sonic 2 le Film se prend les pieds dans le tapis et perd grandement en intérêt. Si certains moments du métrage fonctionnent tout de même le manque d’ambition narratif et les interprétations sans saveur pénalisent un ensemble qui plaira tout de même aux plus jeunes.

Les parents nostalgiques quant à eux devront cacher leur déception pendant près de deux heures pour ne pas décevoir leurs enfants et abaisser la note au-delà d’une moyenne peu méritée.

Article écrit par

Depuis toujours, je perçois le cinéma, certes comme un art et un divertissement, mais aussi et surtout comme une porte vers l'imaginaire et la création. On pourrait dire en ce sens que je partage la vision qu'en avait Georges Méliès. Avec le temps, de nombreux genres ont émergé, souvent représentatifs de leurs époques respectives et les bons films comme les mauvais deviennent ainsi les témoins de nos rêves, nos craintes ou nos désirs. J'ai fait des études de lettres et occupé divers emplois qui jamais ne m'ont éloigné de ma passion. Actuellement, sous le pseudonyme de Mark Wayne (en hommage à l'acteur John Wayne et au personnage de fiction Bruce Wayne alias Batman), je rédige des critiques pour le site "Culturellement Vôtre". Très exigeant dans ma notation des films, en particulier concernant le scénario car c'est la base sur lequel aucun bon film ne peut émerger s'il est bancal ou pour le moins en contradiction avec son sujet. Je conserve une certaine nostalgie d'une époque qui me semble (pour l'instant) révolue où le cinéma ne se faisait pas à base de remakes, intrigues photocopiées et bien-pensance. Néanmoins, rien n'entame mon amour du cinéma, et chaque film que je regarde me le rappelle, car bons ou mauvais, ils restent le reflet de notre époque.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Utip ou Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x