week-end taylor swift culturellement vôtre cardigan

[Critique] Donjons & Dragons – L’Honneur des Voleurs : Une bonne adaptation ?

Caractéristiques

  • Titre : Donjons & Dragons : L'Honneur des Voleurs
  • Titre original : Dungeons & Dragons: Honor Among Thieves
  • Réalisateur(s) : Jonathan Goldstein et John Francis Daley
  • Scénariste(s) : Jonathan Goldstein, John Francis Daley & Michael Gilio
  • Avec : Chris Pine, Michelle Rodriguez, Regé Jean-Page, Justice Smith, Sophia Lillis et Hugh Grant.
  • Distributeur : Paramount Pictures France
  • Genre : Fantastique, Aventure
  • Pays : Etats-Unis
  • Durée : 137 minutes
  • Date de sortie : 12 avril 2023
  • Acheter ou réserver des places : Cliquez ici
  • Note du critique : 6/10

Des quêtes secondaires trop présentes

Nouveau long-métrage de Jonathan Goldstein et John Francis Daley (Game Night) et nouvelle adaptation du jeux de rôle médiéval fantastique, Donjons & Dragons : L’Honneur des Voleurs raconte l’histoire d’une bande d’aventuriers improbables qui entreprennent un casse épique pour récupérer une relique perdue. Les choses tournent mal lorsqu’ils s’attirent les foudres des mauvaises personnes…

La saga Donjons et Dragons a déjà été adaptée au cinéma en 2000, et qui se souvient de ce nanar ? Et pourtant, celui-ci a eu des suites directement sorties en DTV… Alors, cette nouvelle transposition est-elle meilleure ? Oui, mais pour autant, le film est loin d’être parfait, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le scénario n’est pas assez équilibré. La plupart des protagonistes se connaissent avant que le long-métrage ne commence et nous avons donc droit à des flash back montrant comment nos héros se sont trouvés dans une certaine situation… Tel un maître du jeu, nous aurons droit à un certain nombre de flashbacks explicatifs lors de cette première heure qui nous entraînera dans des missions secondaires avant de revenir à l’intrigue principale à la seconde moitié de film.

 Une première partie ennuyante

image chris pine l honneur des voleurs donjons et dragons
Copyright Paramount Pictures

Cela ne pose pas problème sur le papier mais, dans les faits, cette façon de faire se révèle bien trop répétitive. Du coup, durant la première moitié du film, qui dépasse tout de même les 1h10, l’ennui commence à se faire sentir. Et ce n’est malheureusement pas l’humour qui va remonter le niveau. Celui-ci tombe à plat 80% du temps. Seuls quelques gags et répliques vous feront sourire.

Pour cette grosse première partie, il aurait fallu, au moins, enlever quinze à vingt minutes pour gagner en rythme. Alors oui, nous comprenons où veulent en venir les scénaristes, une quête secondaire en amenant à une autre, etc. On comprend aussi pourquoi les héros rencontrent des personnages (littéralement des PNJ) qui ne seront présents que lors d’une seule quête. Ce n’est clairement pas bête, mais l’exécution est à revoir.

Une seconde partie plus rythmée

image regé jean page l honneur du dragon donjons et dragons
Copyright Paramount Pictures

C’est dommage, car la seconde partie se lâche, surtout du côté de l’action, et Donjons & Dragons : L’Honneur des Voleurs prend un bon rythme pour ne plus le lâcher jusqu’à la scène finale. D’ailleurs, nous pouvons louer le fait que l’une des épreuves finales se déroule littéralement sur un terrain de jeu D&D et que le long-métrage offre vraiment une belle partition à ses personnages, comme la scène dans le Donjon pour retrouver un trésor, avec un dragon dont le design assez ridicule donne autant à rire qu’il aboutit à une scène d’action sympathique. En terme d’adaptation du jeu, ou même d’un jeu de rôle en général, on peut dire que le long-métrage est réussi. En ce qui concerne l’interprétation des protagonistes par les acteurs, on a l’impression que ces derniers interprètent volontairement des joueurs qui participent pour la première fois au jeu.

L’ensemble du casting est en roue libre : Chris Pine (Wonder Woman 1984) fait ce qu’il fait de mieux, c’est à dire surjouer. Quand il faut une femme forte et assez masculine, on dirait qu’on ne fait appel qu’à Michelle Rodriguez (Fast and Furious 9), Regé Jean-Page est hilarant en PNJ cheaté. Justice Smith (Jurassic World: Le Monde D’Après) fait du mieux qu’il peut. Sophia Lillis (Ça : Chapitre 2) s’avère assez convaincante comparé à ses comparses. Enfin, Hugh Grant (The Gentlemen) cabotine à mort, sans pour autant nous décrocher un sourire. Un résultat en demi-teintes, donc.

Une réalisation convaincante

image michelle rodriguez l honneur des voleurs donjons et dragons
Copyright Paramount Pictures

Et, nous le répétons, c’est bien dommage, car il y a de bonnes idées dans la mise en scène. Clairement, Jonathan Goldstein et John Francis Daley ont voulu mettre tout ce qu’ils aiment dans ce film. Il y a pas mal de références à des sagas (comme, par exemple, le Seigneur des Anneaux) ou à des films. On retiendra deux plans séquences assez bien pensés, dont le premier avec Doric. Celui-ci est clairement inspiré de celui des Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne de Steven Spielberg par la façon d’utiliser le personnage et la caméra. Le second est le combat final, qui récompense le spectateur. Même la musique de Lorne Balfe est inspirée, avec des thèmes qui restent dans les oreilles à la fin du film.  De plus, les effets spéciaux sont assez réussis. Mais, comme le nous le disions, le rythme n’est pas bon. Sur une durée totale excédant les 2h15, seule la seconde partie vous réveillera.

Donjons & Dragons : L’Honneur des Voleurs n’est pas un échec total ni une vraie réussite. Avec un scénario plus travaillé dans sa première partie, nous aurions là un très bon film. Sur le plan de l’adaptation, il est clair que c’est bien un film D&D et les aficionados des jeux de rôles retrouveront là les ingrédients qui en font tout le sel. Enfin, malgré ses faiblesses évidentes, le long-métrage est généreux et bien réalisé.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x