week-end taylor swift culturellement vôtre folklore

[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Scream 3 – Paramount Pictures France

Caractéristiques

  • Titre : Scream 3
  • Réalisateur(s) : Wes Craven
  • Avec : Neve Campbell, David Arquette, Courteney Cox, Patrick Dempsey, Scott Foley, Parker Posey, Liev Schreiber...
  • Editeur : Paramount Pictures France
  • Date de sortie Blu-Ray : 3 Octobre 2023
  • Date de sortie originale en salles : 19 Avril 2000
  • Durée : 114 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Image 4K : 5/5

Scream 3 a été tourné en pellicule 35MM (Panavision Panaflex Platinum) et, comme pour les précédents longs-métrages, le film fait peau neuve avec une restauration 4K à partir d’un nouveau scan des négatifs originaux et un nouvel étalonnage. Le film est donc issu d’un master 4K, au format respecté 2.39:1, avec une compression HEVC H.265 et une présentation en  Dolby Vision (ou HDR10). Première information : nous avons remarqué un dézoom de l’image, comme pour les premiers films. On gagne donc une portion de celle-ci, que ce soit à la verticale ou à l’horizontale.

Concernant la définition, c’est très clairement un bond en avant par rapport au Blu-ray de 2012.  Avec cette restauration, on redécouvre le film, que ce soit au niveau de la définition que des couleurs. Tous les défauts de la pellicule (rayures, brûlures, etc.) ont été nettoyés. Le grain est présent, très fin, homogène et non figé. Pas d’utilisation de DNR remarqué. On gagne donc très clairement en définition, que ce soit sur les visages (les gros plans sur Sidney), les costumes (celui de Ghostface) ou encore les décors (les studios ou le manoir à la fin du film). Le tout avec une excellente profondeur de champ. Concrètement, il y a nettement un gain de netteté.

Du côté du nouvel étalonnage, c’est du tout bon aussi. Premièrement, les couleurs. Les visages ont une teinte plus naturelle. Pour le reste, au niveau du rendu global, oublié les teintes magenta des précédentes éditions, ici, nous avons un rendu plus naturel. Chaud quand il le faut, comme à la fin du film ou froid pendant une bonne partie de celui-ci. Les blancs ont aussi été rehaussés (le masque de Ghostface ou la chemise de Roman). Les contrastes et les noirs sont aussi excellents. On redécouvre pas mal de détails dans le manoir ou la salle de projection où se déroule le final du film.

Au final, comme pour les deux premiers film, c’est une très bonne restauration et très clairement un bond en avant que nous avons là. Une vrai redécouverte de ce troisième opus. Nous vous le recommandons donc chaudement. Nous n’avons pas détecté de problèmes de compression lors du visionnage.

Son : 2,5/5

Paramount Pictures France (Vanilla Sky, Scream VI) nous propose les mêmes pistes que sur le Blu-ray, c’est à dire une piste DTS-HD Master Audio 5.1 pour la version originale. Très puissante, bien répartie, précise et ample, qui possède quelques bons effets comme pour l’explosion de la maison qui esr très certainement le point d’orgue audio de ce film, la scène d’ouverture avec Cotton dans sa voiture ou encore les coups de feu et certains dialogues durant le final du film. Les dialogues sont clairs. Pas de problèmes là dessus. La musique de Marco Beltrami et les chansons utilisées font le travail sur tous les canaux. Le caisson de basse est peu utilisé, mais toujours aux bons moments (là encore, surtout lors de l’explosion de la maison).  Cela reste un mixage très frontal, mais suffisant pour ce film et qui n’a pas vieilli.

La piste française est en Dolby Digital 5.1, la même que sur le Blu-ray. C’est le seul gros point noir. Dommage que l’éditeur n’ai pas profité de l’occasion pour faire une piste en DTS-HD Master Audio 5.1. Le doublage français s’incorpore bien au mixage original. Les effets et la musique sont aussi bien mixés, mais cela reste tout de même très limité au niveau de la précision. Une piste tout de même conforme à nos souvenirs.

Bonus : 2/5

Pas de nouveaux bonus pour cette nouvelle édition. Voici la liste :

  • Commentaire audio par le réalisateur Wes Craven, la productrice Marianne Maddalena et le monteur Patrick Lussier
  • Scènes inédites (13′)
  • Fin alternative (10′)
  • Bêtisier (6′)
  • Coulisses du tournage (6′)
  • Videoclip – “What if” (5′)

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Cotton Weary, l’un des survivants de la tuerie de la fac de Windsor, rentre tranquillement chez lui après avoir terminé le tournage de l’émission quotidienne qu’il anime. Le téléphone sonne. Au bout du fil, une fan… qui s’avère être un dangereux tueur, prêt à tout pour retrouver la trace de Sydney Prescott.
La jeune femme reste terrée dans une maison surprotégée, afin d’effacer les souvenirs traumatisants dont elle a été précédemment l’héroïne malheureuse lors des massacres perpétrés à Woodsboroo et à Windsor. Le sujet semble quant à lui à la mode, puisque John Milton a décidé de produire un troisième film , “Stab 3”, relatant les agissements du mystérieux tueur masqué.
Mais la réalité rattrape à nouveau la fiction lorsque l’une des actrices principales est sauvagement assassiné sur le plateau. L’inspecteur Kincaid décide de faire appel aux survivants des premiers évènements, l’ex policier Dewey Riley, devenu consultant sur “Stab 3”, la journaliste Gale Weathers et Sydney. Mais bientôt la vague de meurtres continue. Qui s’acharne à vouloir détruire Sydney ? La clé du mystère ne remonte-t-elle pas aux origines de toute cette histoire ?

Le Film

Sûrement le film le plus faible de la trilogie, Scream 3 n’en demeure pas moins une bonne suite qui mêle humour, horreur, scènes d’action et de suspense, avec toujours un discours méta. Ici, il pousse encore le concept plus loin avec limite le film dans le film pour en faire un discours sur l’état d’Hollywood post-massacre de Columbine tout en réglant ses comptes (le producteur qui aura profité de jeunes actrices est très certainement une image de Harvey Weinstein qui produit le film !). Le casting est toujours impeccable. On retiendra la coupe de cheveux horrible de Courtney Cox. Si le gore est moins présent, l’humour fait toujours autant mouche.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x