bannière week-end taylor swift eras

[Critique] Creation of the Gods I : Un premier opus épique ?

Caractéristiques

  • Titre : Creation of the Gods I
  • Titre original : Feng shen Di yi bu: Zhao ge feng yun
  • Réalisateur(s) : Wuershan
  • Avec : Bo Huang, Fei Hsiang et Li Xuejian.
  • Distributeur : Heylight Pictures
  • Genre : Action, Aventure, Drame, Fantastique, Historique
  • Pays : Chine
  • Durée : 148 minutes
  • Date de sortie : les 10 et 11 février 2024 à l'occasion du nouvel an chinois et le 10 Juillet 2024 pour une sortie nationale
  • Acheter ou réserver des places : Cliquez ici
  • Note du critique : 7/10

Une légende sur grand écran

Nouveau long-métrage réalisé par Wuershan (Mojin: The Lost Legend, Painted Skin: The ResurrectionCreation of the Gods I raconte l’histoire du Prince Yin Shou  qui tente de monter sur le trône du royaume des Shang dans le sang avec l’aide de sa maîtresse Su Daji, elle-même sous l’emprise du Démon Renard. Le sage taoïste Jiang Ziya descendu du Mont sacré Kunlun et Ji Fa, jeune guerrier élevé par Yin Shou, s’allient pour combattre le tyran. Il s’agit là de l’adaptation de L’Investiture des dieux (Fengshen yanyi), publié au XVIIe siècle et qui retrace la lutte des dynasties. Il s’agit de la plus grande légende chinoise jamais portée à l’écran.

Il faut préciser que ce film est le premier d’une trilogie et les scénaristes se sont inspirés principalement de la trilogie du Seigneur des Anneaux (autant prendre sur une autre excellente trilogie d’héroic fantasy) pour lancer la leur. On commence donc avec un texte nous expliquant ce qu’il se passe politiquement en Chine à ce moment là de l’histoire, puis nous commençons avec une bataille digne de la saga de Peter Jackson. Au travers de cette bataille, nous faisons connaissance avec les personnages  principaux. Ji Fa, un “otage” qui est un guerrier du prince Yin Shou (qui, lui, a des ambitions autres qu’être prince). Et le fils de Yin Shou, le prince Yin Jiao. L’intrigue sera centrée sur ces personnages là même si, évidemment, des Dieux et Démons seront là pour mettre leur grain de sel.

Entre action, retournements de situation et humour

image Bo Huang creation of the gods
Copyright Splendid Film GmbH

Et c’est surtout ça cette première partie : des conspirations politiques, des retournements de situations, une malédiction qui est annoncée et des Dieux et Démons. Il n’y a vraiment que deux batailles durant le long-métrage (au début et à la fin) et ce n’est pas un problème tant la narration est dense avec tout ce qu’il se passe à l’écran. Les personnages sont bien développés, leurs arcs fonctionnent bien et l’univers est bien dépeint et présenté. D’ailleurs, nous avons été surpris par le côté politique extrêmement présent, et même primordial à l’histoire, et qui est parfaitement compréhensible.

Alors, au début du film et dans la scène de présentation des Dieux, nous avons eu un peu de mal car on nous présente énormément de personnages d’un coup et cela peut déstabiliser pendant un certain temps car on a parfois du mal à identifier les personnages quand ils parlent tous les uns après les autres, par exemple. Mais cela ne dure pas.

Une histoire et un univers intéressants

image Fei Hsiang creation of the gods
Copyright Splendid Film GmbH

Creation of the Gods I réunit donc tous les ingrédients du Wu xia pian, avec aussi un humour assez présent, surtout avec un Dieu qui se retrouve sans pouvoir pour pouvoir mener sa mission à bien Terre. En tout cas, nous avons là une histoire passionnante. Le long-métrage se termine donc en laissant les personnages à une certaine place et il sera intéressant de découvrir la suite de l’histoire.

Côté réalisation, il y a de bonnes choses. On sent clairement que le budget est quasiment à la hauteur de l’ambition du projet. La bataille qui sert de scène d’ouverture n’a rien à envier aux gros blockbusters américains. D’ailleurs, le réalisateur, Wuershan, s’offre un plan séquence rappelant fortement l’un de ceux de la série Game of Thrones. La réalisation, de façon générale, est vraiment bonne. Virevoltante quand elle peut pour suivre les personnages, mais laissant place aussi à de superbes plans des paysages de la Chine. On ne peut d’ailleurs que reconnaitre la qualité des décors et costumes, qui sont magnifiques. La musique aussi accompagne bien le film.

Une bonne réalisation, avec quelques SFX faillibles

image Li Xuejian creation of the gods
Copyright Splendid Film GmbH

Du côté des effets spéciaux, ceux-ci sont bons pour la majorité, mais pour certains plans, surtout à Kunlun, ils ne sont clairement pas à la hauteur. Ils font assez cheap, voire pas finalisés. C’est dommage car cela nous sort un peu du film pour ces scènes là. Concernant le rythme du film, il est bon, on ne s’ennuie pas durant près de 2h30 grâce aux nombreux rebondissements et aux scènes d’action. Enfin, pour le casting, on sent l’investissement des acteurs et actrices. Ils jouent tous bien même si parfois (mais c’est dans le style de ces longs-métrages chinois) ils surjouent, surtout lors des scènes humoristiques.

Creation of the Gods I est donc un film d’heroic fantasy épique, réussi, magnifique et bien réalisé malgré quelques petits défauts. Un premier opus qui donne clairement envie de voir la suite.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x