bannière week-end taylor swift culturellement vôtre willow

[Critique] Le Comte de Monte-Cristo : Une bonne adaptation ?

Caractéristiques

  • Titre : Le Comte de Monte-Cristo
  • Réalisateur(s) : Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière
  • Scénariste(s) : Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière
  • Avec : Pierre Niney, Bastien Bouillon, Anaïs Demoustier, Anamaria Vartolomei, Laurent Lafitte, Pierfrancesco Favino, Patrick Mille, Vassili Schneider et Julien de Saint Jean.
  • Distributeur : Pathé
  • Genre : Aventure, Historique
  • Pays : France
  • Durée : 173 minutes
  • Date de sortie : 28 juin 2024
  • Acheter ou réserver des places : Cliquez ici
  • Note du critique : 7/10

Nouveau long-métrage co-écrit et co-réalisé par Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière (Le Prénom, Le Meilleur reste à Venir), Le Comte de Monte-Cristo raconte l’histoire du jeune Edmond Dantès qui est arrêté, le jour de son mariage, victime d’un complot, pour un crime qu’il n’a pas commis. Après quatorze ans de détention au château d’If, il parvient à s’évader. Devenu immensément riche, il revient sous l’identité du comte de Monte-Cristo pour se venger des trois hommes qui l’ont trahi. Une bonne adaptation du roman de Dumas ?

Trois parties bien équilibrées

Oui, c’est une bonne adaptation du roman d’Alexandre Dumas sur un film de trois heures. Précisons-le car, si la trame principale est respectée, il a fallu faire quelque changements par rapport à la source originale. Mais, avant d’en venir aux différences, revenons-en à l’intrigue. Le Comte de Monte-Cristo est découpé en trois grosses parties d’1 heure chacune. La première est centrée sur la trahison des proches d’Edmond Dantès qui fait qu’il est envoyé en prison. On découvre donc sa vie avant et sa vie en prison, où il fera la connaissance de l’abbé. Une partie longue et essentielle qui permet de mettre en évidence les motivations du personnages jusqu’à son évasion. Une heure pourrait paraître long mais non, cette partie est rythmée et on ne s’ennuie pas.

image pierre niney le comte de monte cristo
Copyright 2024 CHAPTER 2 – PATHE FILMS – M6 FILMS – FARGO FILMS

Vengeance ou Justice ?

La seconde partie montre la préparation de la vengeance et la troisième l’application de celle-ci. Le plan de Dantès, si vous n’avez pas lu le roman, se fait de plus en plus clair au fur et à mesure. Il veut faire ami-ami avec ses anciens amis devenus ennemis. Pour cela, il va se déguiser. Pour le déguisement du Comte, il faut que celui-ci ressemble assez, mais pas trop non plus, à Edmond Dantès pour qu’on garde toujours un minimum du visage de Pierre Niney. Il se montre aussi sous ce visage avec Mercedes (Anaïs Demoustier, très crédible), la femme qu’aime Edmond. Les deux autres déguisements font complètement disparaitre Edmond Dantès et feraient passer Ethan Hunt de Mission : Impossible pour un amateur. Cela fait partie de l’intrigue originale, mais cela peut surprendre le spectateur. Et donc, après avoir mis ses pions en places, Dantès active sa vengeance et cela ne ce elle-ci ne va pas se passer comme prévu en tous points, mais on vous laisse le soin de le découvrir.

image Matthieu Delaporte le comte de monte cristo
Copyright 2024 CHAPTER 2 – PATHE FILMS – M6 – Photographe : Jérôme Prébois

Une superbe reconstitution

Ce qui est le plus intéressant dans Le Comte de Monte-Cristo est le personnage. Dantès cherche la justice. Mais la limite entre la justice et la vengeance est fine et tout l’intérêt  du long-métrage est bien là : cette balance continuelle où tout peut basculer. En cela, le long-métrage est parfaitement réussi. On voit bien l’évolution du personnage de jeune homme à l’homme brisé à celui dont la motivation est à la limite de la vengeance. Va t-il basculer ? C’est avec deux personnages secondaires que l’on aura la réponse. Si le faux prince, complice de Dantès, plus jeune et plus fougueux, est plus enclin à la vengeance, Haydée (interprétée par la toujours sublime Anamaria Vartolomei), la seconde complice, est l’autre penchant vers la justice et l’amour. Deux faces d’une même pièce qui auront de l’influence sur le personnage de Dantès et ses ultimes décisions.

image annamaira vartolomei le comte de monte cristo
Copyright 2024 CHAPTER 2 – PATHE FILMS – M6 – Photographe : Jérôme Prébois

Pierre Niney excellent

Le thème principal entre la vengeance et la justice est bien traité, autant au travers des personnages que de l’intrigue. Pour cela, Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière ont fusionné des personnages et en ont ajouté. Ces différences avec le roman sont plutôt justes et bien pensées dans le sens où cela aurait donné trop de personnages à traiter et il y en a déjà pas mal. Il y a aussi des différences avec certains lieux. Ici, l’intrigue se déroule uniquement en France alors que dans le roman ce n’est pas le cas. Mais cela donne une meilleure continuité de lieux.

Outre les personnages que nous avons déjà mentionnés, il y a les antagonistes avec Fernand de Morcef (Bastien bouillon parfait en méchant), le procureur Villefort (Laurent Lafitte qui impose son charisme) et Danglar (Patrick Mille assez amusant). Ceux-ci sont bien traités et chacun on assez de temps à l’écran pour qu’on puisse ne pas les apprécier. Pour le reste, Pierre Niney est assez crédible dans le rôle d’Edmond Dantès/le comte de Monte-Cristo. Il est sérieux et donne tout ce qu’il peut. On regrettera seulement qu’il ne soit pas crédible dans les quelques scènes où il s’énerve.

image laurent laffitte le comte de monte cristo
LCopyright 2024 CHAPTER 2 – PATHE FILMS – M6 – Photographe : Rémy Grandroques

Un bon divertissement populaire

Du côté des décors, c’est magnifique. Que ce soit la maison des Villefort, le château de Monte-Cristo, la reconstitution de Paris avec quelques effets spéciaux numériques de qualité ou les décors naturels de l’ile de Monte-Cristo, tout est fait pour nous plonger dans les lieux du roman. La photo du film aide aussi à magnifier les décors. On reconnaitra aussi la qualité des costumes qui nous plongent complètement dans la première moitié du dix neuvième siècle. La musique de Jérôme Rebotier apporte aussi ce qu’il faut de romanesque de par son thème principal, mais aussi par le fait qu’elle accompagne parfaitement le film. Côté technique, Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière s’en tirent plutôt bien. Ils filment ce qu’ils ont à filmer. Cela reste assez classique mais efficace, avec quelques plans au drone qui sont superbes.

Le Comte de Monte-Cristo est donc une bonne adaptation du roman d’Alexandre Dumas. Les changements sont bien justifiés. Avec un bon casting et une production de qualité qui reproduit parfaitement les années 1800, nous avons là un film populaire, dans le bon sens du terme.

L'avis de Lucia Picciullina : 4/5

Servi par un casting impeccable et de somptueux costumes et décors, Le Comte de Monte Cristo est une véritable réussite. Après le dyptique en demi-teinte des Trois Mousquetaires, Alexandre De la Patellière et Matthieu Delaporte nous prouvent, avec ce nouveau long-métrage, que le cinéma français n’a rien à envier aux grosses productions américaines, lorsqu’il s’agit d’allier souffle épique, personnages héroïques et intrigue au long cours.
La mise en scène est variée et élégante, les images somptueuses, et les réalisateurs se sont courageusement confrontés à la lourde tâche d’adapter ce roman riche et foisonnant, en prenant certes, parfois, un peu de liberté avec l’original, mais en essayant de toujours rester fidèle à l’esprit de l’auteur.
Grâce au Comte de Monte Cristo, le Dumas Cinematic Universe s’étoffe et devient pleinement convaincant. On en redemande !

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x