image couverture je ne me suis jamais sentie aussi belle isabelle bauthian maud hopsie éditions delcourtLes bandes-dessinées humoristiques destinées aux femmes, traitant de sujets essentiellement féminins, sont légion et ont souvent tendance – avouons-le franchement – à raconter le même type d’anecdotes de manière très conventionnelle et standardisée. Sans doute parce-que les blogs mode et blogs de mamans sont passés par là, nombre d’éditeurs proposent à un lectorat féminin des livres légers, conçus pour leur plaire, qui peuvent facilement s’offrir entre copines, quitte à remiser l’originalité au placard.

Une BD drôle et juste sur un sujet maintes fois traité

Nous étions donc un peu sceptiques en ouvrant Je ne me suis jamais sentie aussi belle, qui évoque les affres de la grossesse. Publié chez Delcourt, cette BD écrite et dessinée par deux femmes, Isabelle Bauthian et Maud Hopsie, suit mois après mois la grossesse d’Apoline, journaliste littéraire freelance en couple avec un gentil compagnon, Guilhem, qui la soutiendra du mieux qu’il pourra durant ces 9 mois. Premier bon point : Isabelle Bauthian met très vite les bons sentiments de côté et, dès la première planche, où l’on voit les tentatives du couple pour avoir un enfant, instaure un ton léger et gentiment grinçant, qui sera accentué lors de la grossesse. Si le côté bobo du couple de futurs parents aurait facilement pu s’avérer rapidement agaçant,  l’auteure sait gentiment tourner la chose en dérision, jouant avec certains clichés sans tomber dans le piège du premier degré.

Les gags, sans être forcément tous hilarants, fonctionnent bien dans l’ensemble et certains feront même rire franchement la plus récalcitrante des lectrices. Si la désacralisation de la grossesse, que ce soit à travers les livres, les films, les séries ou les spectacles humoristiques, ne date pas d’hier, que l’on a déjà tout lu ou entendu à ce sujet, Je ne me suis jamais sentie aussi belle a le mérite d’aborder le sujet franchement et avec justesse, à défaut de faire dans l’originalité. Le ton n’est jamais mièvre ou cynique : tout en montrant tous les inconvénients de la grossesse, auxquels on ne pense pas forcément, la bande-dessinée ne tombe pas non plus dans l’excès inverse, qui serait de dresser un tableau apocalyptique de cette expérience. Apoline le dit d’ailleurs très bien : « C’est marrant, l’image populaire de la grossesse : on nous présente ça soit comme une extase, soit comme une horreur. Alors que, bon… C’est la vie, quoi. C’est un peu un combat, parfois un truc chiant, mais au final on peut réussir un truc cool. » En cela, le livre réussit parfaitement à illustrer ce propos et constituera un cadeau sympas pour les futures jeunes mamans inquiètes, d’autant plus qu’on sent l’expérience des deux auteures, toutes deux mamans, sur le sujet. D’ailleurs, pour l’anecdote, l’illustratrice Maud Hopsie était enceinte d’une petite fille au moment de la conception de cette BD.

La grossesse au fil des mois

image planche je ne me suis jamais sentie aussi belle isabelle bauthian maud hopsie éditions delcourtCet aspect vécu donne à la bande-dessinée un côté authentique dans lequel chacune pourra se reconnaître, et les différentes anecdotes et tranches de vie présentées forment un tableau assez complet de ce qui attend les futures mamans, des conseils bien avisés (et souvent contradictoires) de l’entourage aux douleurs et flatulences diverses et variées, en passant par les démangeaisons, les examens et recommandations alimentaires, sans oublier la préparation à l’accouchement. Là encore, s’il ne faut pas chercher l’originalité sur un sujet maintes fois traité, la justesse de ton et la sincérité qui se dégage de l’ensemble permettent à cette bande-dessinée humoristique de se lire avec un vrai plaisir.

Quant au dessin, si l’on n’était de prime abord pas vraiment fans du style trop standardisé de la BD, dont le côté « conçu et colorisé à l’ordinateur » se fait un peu trop sentir par moments, à la lecture, on remarque la grande expressivité des personnages, rendue de manière souvent assez fine, si l’on excepte quelques cases, de-ci de-là, au rendu plus figé. Cela augure donc de bonnes choses pour Maud Hopsie, illustratrice pour la presse féminine et blogueuse, dont il s’agit là de la première bande-dessinée.

Je ne me suis jamais sentie aussi belle, sous ses aspects de produit marketé à l’attention des futures mamans, réussira à faire sourire aussi bien les couples qui en sont déjà passés par là, que ceux qui se préparent à cette expérience ou bien y pensent. Sans innover ni proposer une réflexion poussée sur la parentalité, cette sympathique BD s’attache à la période de conception, puis de grossesse, dans tout ce qu’elle peut avoir de plus trivial ou cocasse, adressant avec humour et justesse les différents désagréments, ainsi que les peurs qui lui sont liées, sans oublier le papa, qui peut parfois se sentir laissé de côté au milieu des nombreux commentaires des proches, qui ne le prennent pas forcément en compte. Un livre qui saura rassurer les futurs jeunes parents, sans leur mentir ni leur faire la leçon, sur cette période délicate.

Je ne me suis jamais sentie aussi belle d’Isabelle Bauthian et Maud Hopsie, Delcourt, sortie le 29 juin 2016, 120 pages. 16, 95€  

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot