Littérature francophone

Publications

Proportion
Cécile Desbrun16 octobre 2021

[Critique] 907 fois Camille de Julien Dufresne-Lamy

Julien Dufresne-Lamy continue sa réflexion autour de l'identité et de la filiation en racontant l'histoire de son amie Camille, dont le père est connu pour ses actes criminels. Découvrez notre avis.

Proportion
Lucia Piciullina11 octobre 2021

[Critique] Tout ce que dit Manon est vrai – Manon Fargetton

A travers ce roman polyphonique où tous les protagonistes ont la parole sauf la principale intéressée, Manon Fargetton explore la relation d'emprise entre une ado de 17 ans et un homme bien plus âgé, avec toutes ses zones d'ombre et ses conséquences sur la jeune fille et son entourage.

Proportion
Marion M.4 octobre 2021

[Critique] Le bazar du zèbre à pois – Raphaëlle Giordano

Le dernier roman feel-good de Raphaëlle Giordano s'inspire de ce que l'on nomme les "zèbres", des personnes à haut potentiel qui ne rentrent pas dans les cases traditionnelles de la société. Découvrez notre avis.

Proportion
Cécile Desbrun1 mars 2021

[Critique] L’amour au temps des éléphants – Ariane Bois

Ce 7ème roman d'Ariane Bois est une superbe fresque historique et romanesque qui nous fait voyager des Etats-Unis à l'Afrique en passant par la France de 1916 aux années 20 en compagnie d'un attachant trio.

Proportion
Marion M.23 août 2020

[Critique] Cent voyages – Saïdeh Pakravan

Il n'est jamais trop tard pour découvrir les romans que nous avions ratés en 2019... Notre rédactrice Marion a eu un coup de cœur pour le récit initiatique de Saïdeh Pakravan, publié dans la très belle collection Pointillés des éditions Belfond.

Proportion
Cécile Desbrun12 juillet 2020

[Critique] Voix sans issue – Marlène Tissot

Avec "Voix sans issue", Marlène Tissot nous livre un roman à trois voix sur le traumatisme, la dissociation, mais surtout la résilience. Sombre, lumineux, décalé et inspirant. On vous en dit plus...

Proportion
Marion M.21 janvier 2020

[Critique] Les 7 premiers jours – Agathe Colombier Hochberg

Elle et lui se sont aimés pendant sept ans, ils se séparent un beau jour et nous les suivons la semaine suivant leur rupture. Agathe Colombier Hochberg change de registre avec ce récit dur et juste tout du long...

Proportion
Cécile Desbrun14 janvier 2020

[Critique] Les fluides — Alice Moine

A travers ce court roman, Alice Moine évoque les conséquences d'un grave traumatisme dans les rapports parent-enfant. Elle nous raconte ici comment une mère et sa fille vont de nouveau se rapprocher au cours d'une après-midi à la piscine...

Proportion
Marion M.23 octobre 2019

[Critique] Tu seras si jolie… – Pierre Rehov

A travers ce 2e roman, Pierre Rehov nous interroge sur la vision de la beauté féminine dans la société française, et sur la place de la femme en général. Nous y suivons les (més)aventures d'une jeune journaliste, qui accepte de participer à une émission de relooking extrême...

Proportion
Cécile Desbrun10 octobre 2019

[Critique] Maintenant, comme avant – Juliette Arnaud

Avec ce second roman, la chroniqueuse de France Inter nous livre un touchant récit initiatique, entre humour ravageur, mélancolie en creux et tendresse.

Proportion
Cécile Desbrun1 septembre 2019

[Critique] Feel Good — Thomas Gunzig

Avec "Feel Good", Thomas Gunzig signe une satire sociale tour à tour grinçante et jubilatoire, portée par un duo de héros improbables.

Proportion
Cécile Desbrun25 août 2019

[Critique] Jolis jolis monstres — Julien Dufresne-Lamy

C'est notre grand coup de coeur de la rentrée littéraire. Avec "Jolis jolis monstres", Julien Dufresne-Lamy fait revivre les flamboyantes années 80 et la scène drag de New York, où les queens côtoyaient Basquiat, Madonna ou Keith Harring. Un roman fort dont nous vous parlons plus en détail ici...

Proportion
Cécile Desbrun13 août 2019

[Critique] J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi — Yoan Smadja

Yoan Smadja nous livre un premier roman très maîtrisé et nous plonge au coeur du génocide des Tutsi au Rwanda, en avril 1994. Un voyage dont on ne ressort pas indemne...

Proportion
Cécile Desbrun2 juin 2019

[Critique] La licorne de Dürer — Michael Stampe

Le dramaturge Michael Stampe s'inspire de la création de la gravure "Le Rhinocéros" d'Albrecht Dürer en 1515 pour dresser un portrait de l'époque et évoquer l'esclavage et l'homophobie...

Proportion
Cécile Desbrun13 avril 2019

[Critique] Le chien de Madame Halberstadt — Stéphane Carlier

Avec ce 6e roman, Stéphane Carlier déploie des trésors d'imagination et prouve qu'il est possible de livrer une réflexion profonde tout en faisant rire à gorge déployée. Critique coup de coeur...