image bis repetita harrow countyUn deuxième tome qui confirme la qualité de la série

Après un premier tome que l’on a adoré, c’est avec un mélange d’excitation et d’appréhension qu’on accueille le deuxième volume de Harrow County, sous-titré Bis repetita. Excitation car le premier tome est l’une de nos plus belles découvertes comics de l’année 2016, avec cette histoire de réincarnation à la tonalité très envoûtante, et aux dessins fichtrement inspirés. Appréhension, car encore fallait-il que le très fort potentiel né du cliffangher du précédent tome tienne toutes ses attentes. Il fallait confirmer donc, et soyons clairs de suite : ce deuxième volume de Harrow County va au-delà de nos espérances.

Dans Harrow County T2 : Bis repetita, Emmy est désormais une jeune femme libérée d’un grand poids : elle sait d’où elle vient. L’histoire dramatique de la bourgade n’a plus aucun secret pour elle, et la voilà consciente des responsabilités qu’elle doit endosser. Alors qu’Emmy s’habitue tout doucement à cette étrange situation qui la lie aux habitants et aux créatures de Harrow County, une menace va venir remettre en cause le peu de quiétude qui semblait devoir s’installer. Une jeune fille, prénommée Kammi, vient se présenter à Emmy, et la ressemblance entre les deux est frappante. Pour cause : Kammi est la sœur jumelle d’Emmy…

Un univers plein de ressources

Bien entendu, retrouver une sœur jumelle que l’on ne connaît ni d’Adam ni d’Eve peut être un événement heureux. Mais pas dans la bourgade maudite dans laquelle s’installe le comics. Le récit de Harrow County T2 : Bis repetita est un véritable bonheur à suivre, même si les sentiments recherchés sont bien loin de la félicité. Plus sombre que le tome précédent, le volume ici abordé développe avec une intelligence déconcertante le personnage d’Emmy, décidément l’une des héroïnes les plus marquantes que l’on ait découvert ces derniers temps. L’auteur Cullen Bunn (The Damned, The Empty Man, Deadpool Kills The Marvel Universe) prend le parti d’utiliser Kammi comme une véritable copie négative d’Emmy, ce que cette dernière aurait pu devenir si jamais son fond avait été vicieux, et non équilibré. Ainsi, le récit construit en fait un véritable duel, dont la montée en puissance, en suspens même, est idéalement géré par Cullen Bunn. Un schéma certes usité mais qui fonctionne à plein régime : on se délecte de chaque case de Harrow County T2 : Bis repetita.

Le bestiaire, entraperçu dans le tome précédent, se développe lui aussi dans Harrow County T2 : Bis repetita. On ne vous spoilera pas une seule seconde de ce que Cullenn Bunn et Tyler Crook vous ont concocté, mais sachez que le plan de Kammi provoque une avancée significative dans l’univers de la série, et l’on se demande bien ce que la suite nous réserve à ce niveau. Tout juste peut-on se faire une remarque concernant les personnages secondaires, peut-être moins présent, mais ce serait assez injuste d’en tenir rigueur : le récit se concentre clairement sur Emmy. Quant au travail de Tyler Crook (The Sixth Gun), il est, comme toujours, en tous points remarquable, et sa façon de rendre palpable la sensibilité qui naît de l’atmosphère nous surprend encore. Harrow County T2 : Bis repetita est donc aussi beau à regarder que terriblement charmeur à la lecture, et on peut maintenant l’affirmer avec force : on est là en présence d’une série à ne rater sous aucun prétexte !

Harrow County T2 : Bis repetita, un comics scénarisé par Cullenn Bunn, illustré par Tyler Crook. Aux éditions Glénat Comics, 112 pages, 14.95 euros. Sortie le 2 novembre 2017. 

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato