[Tourisme] Les Montagnes du Jura : la destination idéale pour de premières vacances au ski

image station de ski métabief montagnes du jura
Au sommet de la station de ski Métabief, à Super-Longevilles. © Photo : Culturellement Vôtre

Alors qu’avec le mois de février nous entrons dans la période privilégiée pour programmer un séjour au ski, nous avons décidé de consacrer un dossier spécial aux Montagnes du Jura. Moins fréquenté que les Alpes, les Pyrénées ou les Vosges, le massif jurassien, non loin de la frontière suisse, couvre aujourd’hui plusieurs régions et propose, outre les sports d’hiver, de nombreuses attractions touristiques : hôtels de charme, gastronomie, parcs animaliers et naturels, patrimoine culturel… Ce qui en fait la destination idéale pour de premières vacances à la montagne en famille, qui permettra de s’initier aux sports d’hiver tout en douceur, mais aussi de réaliser de belles promenades au milieu de paysages enneigés, découvrir une faune et une flore particulièrement riches, mais aussi les trésors gastronomiques de la région.

C’est donc près de la station de ski Métabief, à 10 kilomètres de Malbuisson, que nous sommes partis à la découverte du massif et ses nombreuses activités. Un peu plus de 2 jours pour profiter un maximum des bienfaits de la montagne, bouger et se ressourcer. Au programme : initiation au ski de fond, dégustation d’absinthe, visite d’une cave d’affinage à comté, d’une fonderie de cloches, d’un parc polaire et bien d’autres choses ! Vous trouverez ci-dessous un aperçu de tout ce que l’on peut faire dans les environs, ainsi que des conseils pour organiser votre séjour, que vous veniez en couple ou en famille. Nous vous proposerons également, les jours à venir, des articles détaillés sur les différents lieux que nous avons visités, et dont les liens seront rajoutés au fur et à mesure.

Trouver un hébergement

image chambre double hôtel l'atelier de donat malbuisson
Suite chambre double à L’Atelier de Donat. © L’Atelier de Donat

Première étape pour passer un séjour paisible : trouver l’hébergement approprié. Celui-ci dépendra bien sûr de la durée de vos vacances, votre budget, ou encore des activités que vous comptez faire. Si vous souhaitez vous accorder un week-end romantique en amoureux et que vous en avez les moyens, vous pouvez par exemple opter pour un hôtel de charme en demi-pension, possédant à la fois tout le confort et la tranquillité nécessaires, mais aussi un restaurant à la cuisine authentique et un emplacement vous permettant de vous promener après le petit-déjeuner dans un cadre idyllique.

Dans cette catégorie, nous ne saurions que trop vous conseiller L’Atelier de Donat, idéalement situé à Malbuisson, face au Lac Saint-Point, troisième lac naturel de France, dont la vue vous émerveillera au petit matin, lorsque, au plus fort de l’hiver, vous pourrez contempler sa surface gelée, magnifiée par le brouillard. L’occasion de chausser ses patins à glace pour les plus téméraires ! Cet hôtel 4 étoiles au cadre particulièrement chaleureux, construit dans un ancien atelier de menuiserie, ne comporte que 6 chambres et constituera un cocon des plus paisibles pour un repos optimal à la fin d’une longue journée d’activités. Spacieuses (29m² en moyenne), les chambres doubles sont aménagées de manière élégante et cosy, avec un grand lit, deux fauteuils confortables et une machine à café Nespresso, un minibar (payant) et une salle de bains avec une baignoire à bulles géante, une douche et des peignoirs de bain.

Le petit déjeuner est en outre bien nourrissant (boisson chaude, jus d’oranges pressées, pain et confitures, assortiment de viennoiseries) et le restaurant, dont nous vous parlerons plus en détail dans un article à part, vaut le détour avec sa cuisine 100% maison et une carte mettant en avant les produits de la région dans un esprit bistronomie. Pour les tarifs, il faudra compter à partir de 195€ la nuit pour la suite balcon pour 2 personnes. Durant le mois de février, si vous souhaitez réserver cette chambre en demi-pension, il vous en comptera 250€.

Si vous partez en famille ou entre amis, ou sur une plus longue durée, vous préférerez sans doute trouver un gîte à louer à la semaine, pratique et plus économique. Pour cela, le site officiel des Montagnes du Jura vous sera d’une grande aide, puisqu’il vous permettra de trouver l’hébergement le plus adapté aux dates que vous recherchez. Si les trois hébergements coups de coeur mis en avant sur le site sont déjà tous pris d’assaut en cette période de forte activité touristique, de nombreux autres gîtes, refuges, chambres d’hôtes, hôtels et villages de vacances y sont répertoriés, ainsi que des séjours tout compris, si vous souhaitez vous embarquer dans un séjour thématique (glisse, ski alpin, randonnée, chiens de traîneaux…) et vous laisser guider. Pour une famille de 4 personnes, les tarifs pour 2 nuits commencent aux alentours de 230€ aux environs de Malbuisson, et certains gîtes proposent de réserver la semaine entre 450 et 570€. Nous vous conseillons cependant de réserver pour début mars dans ce cas de figure pour les gîtes, puisque la plupart des établissements affichent actuellement complet pour le mois de février, contrairement aux hôtels 4 et 5 étoiles. Certaines chambres d’hôtes sont cependant encore disponibles.

Et si vous souhaitez vivre une aventure originale en couple, les Montagnes du Jura vous proposent de passer une nuit en igloo (chauffé) avec vue sur le ciel étoilé (60€/personne), ou bien en cabane perchée à 3 mètres du sol (aussi disponible à 4 mètres de hauteur, jusqu’à 6 personnes).

Sports d’hiver : ski, raquettes ou traîneau ?

image épreuve ski de fond coupe du monde de combiné nordique 2017 chaux neuve
Épreuve de ski de fond à la Coupe du Monde de Combiné Nordique de Chaux-Neuve, le 21 janvier 2017. © Photo : Culturellement Vôtre

Si vous venez séjourner dans les Montagnes du Jura en février ou mars, vous pourrez profiter des nombreuses pistes pour vous initier aux sports d’hiver : ski alpin et ski de fond bien entendu, mais aussi raquettes, luge, ballade à cheval (ski joëring) ou encore en traîneaux à chiens ou à chevaux. Vous l’aurez compris, en couple, entre amis ou en famille, il y en aura pour tous les goûts !

A Malbuisson, vous trouverez 47km de pistes de ski de fond, 13km de pistes raquettes et 6km de pistes piétonnes. La station Métabief, que nous avons visitée, est ouverte tous les jours jusqu’au 12 mars, et de manière partielle du 13 au 26 mars 2017. On y trouve 37km de pistes tous niveaux sur trois secteurs reliés entre eux : Métabief, Piquemiettes et Super-Longevilles. Au total, 35 pistes sont prêtes à vous accueillir, dont 9 vertes pour les moins expérimentés. Deux téléskis de liaisons sont ouverts durant les week-end et vacances scolaires et, pour atteindre le plus haut point de la station (1430 mètres d’altitude) sans efforts, les skieurs pourront comme nous monter à bord de l’un des 6 télésièges fixes et profiter d’une très belle vue sur le massif à leur arrivée.

On notera également que plusieurs structures permettent d’accueillir les enfants pour leur apprendre à skier en toute sécurité, notamment Jura’Kids Park, accessible pour les enfants jusqu’à 10 ans accompagnés d’un adulte au tarif de 6€ le pass journée. Pour accéder à la station Métabief en haute saison, il faudra compter 26€ le pass journée pour un adulte et 22€ pour un enfant, ou bien 90€ le pass pour une famille de 2 adultes et 2 enfants. Enfin, n’oubliez pas de prendre une assurance afin de prévenir les risques d’accident. Cela ne coûte que 2,50€ par jour et par personne.

La station Métabief propose également des randonnées en raquettes, mais si vous vous rendez plutôt du côté des Fourgs, de Mouthe ou de Pontarlier, vous trouverez également de nombreuses offres qui vous conviendront puisque cette activité est disponible un peu partout dans les Montagnes du Jura. Le site officiel propose d’ailleurs un séjour tout compris, sur les flancs du Mont Tendre, pour un week-end de longues randonnées (6h, 400 mètres de dénivelé en montée) façon trappeur.

Enfin, non loin de Mouthe (la ville la plus froide de France, où a été tournée l’excellent film Poupoupidou), la station de ski alpin de Chaux-Neuve saura accueillir comme il se doit les skieurs débutants. Elle donne accès à 3 pistes pour des journées de ski familiales : une bleue, une verte et une « baby ». Cette station a également la particularité d’être située à tout juste quelques mètres des tremplins internationaux de Saut à Ski, où se déroulent chaque année les épreuves de la Coupe du Monde de Combiné Nordique, dont nous avons assisté aux épreuves de ski de fond et saut à ski le 21 janvier. A cette occasion, la veille, nous avons suivi une petite initiation au ski de fond en compagnie de l’ancien Champion du Monde de Combiné Nordique Sébastien Lacroix, à l’endroit même où les plus grands athlètes internationaux de cette discipline devaient s’affronter le lendemain.

Nous avons également pu assister à la préparation des skis, étape essentielle permettant aux skieurs d’avoir le meilleur équipement possible, avec un traçage unique réalisé manuellement permettant aux skis de glisser correctement sur la neige. Dans le camion dédié à cet effet, plus de 400 paires de ski sont rangées et méthodiquement préparées par d’anciens sportifs qui testent chacune d’entre elles. Enfin, la visite du tremplin de saut à ski (120 mètres de haut, tout de même !) permet de mieux se rendre compte de l’exploit extraordinaire accompli par les jeunes athlètes, qui s’entraînent au saut dès l’enfance afin de pouvoir concourir dans cette discipline exigeante. Les figures des skieurs en lice enthousiasmeront la foule, et c’est finalement

Vous voulez découvrir la montagne autrement ? Vous prendre pour un aventurier du Grand Nord et marcher sur les traces de Jack London, l’auteur de Croc-Blanc et L’appel de la forêt ? Ou vous avez tout simplement envie d’une balade romantique à souhait, ou bien voir les yeux de vos enfants briller d’émerveillement ? L’initiation en chiens de traîneaux est faite pour vous ! Sur le secteur de Métabief, Les Attelages de la Roche Percée vous accueillerons et vous proposerons soit une simple balade, soit une initiation à la conduite de chiens de traîneaux (à partir de 12 ans pour les enfants), pour devenir musher le temps de d’une heure ou une demi-journée. Les tarifs (identiques pour la balade et l’initiation à la conduite) : 52€ de l’heure pour un adulte, 37€ pour un enfant de moins de 12 ans, ou 98€ la demi-journée pour un adulte et 62€ pour les enfants de moins de 12 ans.

A la découverte de l’artisanat

image visite fonderie de cloches charles obertino labergement sainte marie
Visite de la fonderie de cloches Charles Obertino à Labergement-Sainte-Marie. © Photo : Culturellement Vôtre

Les Montagnes du Jura, c’est également un véritable savoir-faire, avec de nombreux artisans qui seront heureux de vous faire découvrir leur métier. Nous avons ainsi visité la fonderie de cloches Charles Obertino à Labergement-Sainte-Marie, sur les berges du lac de Remoray, qui perpétue la tradition familiale depuis 1834 en fabriquant des cloches pour vaches, mais également décoratives, que les jurassiens s’offrent traditionnellement à l’occasion des naissances, mariages ou pour marquer l’obtention d’un diplôme. Le patron actuel de cette entreprise familiale de 6 employés nous a parlé avec passion du métier de fondeur, qui a quasiment disparu en France aujourd’hui et réclame pas moins de 10 ans d’apprentissage tant les gestes pour couler le bronze et décorer les cloches sont précis et demandent une pratique intensive. « Il n’y a pas de stagiaires dans notre métier ! », s’exclame-t-il lorsque nous lui demandons s’il prend des personnes en formation. L’atelier de la fonderie est accessible au public du lundi au samedi pour des visites gratuites de 20 minutes et, si vous venez au bon moment, peut-être aurez-vous la chance d’assister à la coulée ou au démoulage, qui impressionnent toujours les observateurs. La boutique vous permettra quant à elle de ramener des cloches de toutes tailles en souvenir et de les faire graver si vous le souhaitez.

Mais les Montagnes du Jura, ce sont aussi les tourneries sur bois, horlogeries, lapidaires et diamantaires, lunetiers, la fabrication de jouets, ou encore de pipes. Autant de savoirs-faire qui vous seront présentés dans des lieux tels que L’Atelier des Savoir-Faire (à Ravilloles), dont le but est de faire découvrir tous les domaines de l’artisanat du Haut-Jura, avec un espace musée conséquent (plus de 3000 objets), mais aussi des démonstrations régulières par des professionnels, ou encore le Musée de la Boissellerie (à Bois d’Amont), le Musée du Jouet (à Moirans-en-Montagne) et le Musée de la Pipe, du Diamant et du Lapidaire (à Saint-Claude).

Réserves et parc animaliers

image maquette réserve naturelle du lac de remoray maison de la réserve
Une maquette de la Réserve naturelle du lac de Remoray à la Maison de la Réserve. © Photo : Culturellement Vôtre

Les montagnes du Jura possèdent une faune et une flore très importantes, il est donc normal d’y trouver plusieurs lieux axés autour de ces thématiques. La Maison de la Réserve est ainsi située en plein coeur de la Réserve naturelle du lac de Remoray à Labergement-Sainte-Marie. Si cette réserve protégée abritant des centaines d’espèces animales et végétales en voie de disparition est fermée au public, son musée, géré par une association, propose d’en découvrir les richesses à travers plusieurs espaces d’exposition présentant les milieux naturels du Jura et les principales espèces que l’on y trouve, du lynx (toujours très discret, même si l’on dénombre actuellement une centaine d’individus) aux grands étrats, sans compter plus de 231 espèces d’oiseaux recensées aux environs du lac. On pourra également admirer une fourmilière en action, et visiter des expositions temporaires s’intéressant par exemple aux prédateurs ou aux abeilles.

image parc polaire montagnes du jura renne
Un des rennes du Parc Polaire de la Chaux-Neuve. © Photo : Culturellement Vôtre

Le Parc Polaire de la Chaux-Neuve est quant à lui une visite incontournable à réaliser en famille. Guidés par les soigneurs, vous serez amenés à découvrir rennes, yaks, bisons, biches, ou encore des chiens du Groenland, dont le comportement évoque davantage celui des loups, malgré leurs allures de peluches sur pattes. Au sein d’un espace naturel préservé, dans une ancienne ferme d’alpage située à 1200 mètres d’altitude, ces animaux nordiques vivent en quasi-liberté. Les visiteurs peuvent assister au repas des animaux, un moment impressionnant où on peut voir rennes, biches et yaks se précipiter pour être les premiers servis à l’arrivée des soigneurs, mais aussi rentrer dans l’enclos des chiens, que l’on peut caresser, ou encore donner du lichen à manger aux rennes. Succès garanti auprès des enfants fans de Sven, le renne du dessin animé de Disney, La Reine des Neiges, ou qui souhaiteraient simplement voir en vrai les célèbres rennes du Père Noël !

Pour les fans de Jurassic Park et les paléontologues en herbe, Dino-Zoo, à Charbonnière-les-Sapins, sera l’occasion de passer une belle après-midi en famille, sur les traces des différentes espèces de dinosaures ayant autrefois peuplé le Jura. A mi-chemin entre le musée et le parc d’attractions, ce lieu possède de nombreuses animations, dont des dinosaures robotisés capables d’interagir avec les visiteurs, des reproductions de spécimens grandeur nature au sein d’un espace boisé de 15 hectares ou encore un cinéma 4D nous invitant à remonter le temps. On en apprendra également davantage sur le processus de fossilisation et les enfants pourront s’essayer aux fouilles paléontologiques avec pinceaux et tous les outils nécessaires. Tarifs : 8,80€ pour les adultes, 6,80€ pour les enfants de 3 à 12 ans et 7,80€ pour les adolescents et étudiants sur la période de février à mars.

Gastronomie

image dégustation d'absinthe l'atelier de donat
Dégustation d’absinthe à L’Atelier de Donat. © Photo : Culturellement Vôtre

Dernier point, et pas des moins, les Montagnes du Jura sont également réputées d’un point de vue gastronomique. On y trouve en effet plusieurs spécialités très appréciées, qui sont mises à l’honneur auprès des touristes : le Comté, Mont d’Or, Morbier, bleu de Gex, saucisse de Morteau, mais aussi… l’absinthe ! Interdite en France de 1915 à 1988 (même si, techniquement, l’appellation « absinthe » est restée interdite par la loi jusqu’en 2011), cette boisson à la réputation sulfureuse, associée dans l’imaginaire collectif français à Toulouse-Lautrec et aux artistes et écrivains bohèmes fréquentant le Moulin Rouge, est née dans les Montagnes du Jura, où elle participait à l’épanouissement de l’économie locale.

Aujourd’hui, les touristes sont invités à redécouvrir cet alcool qu’il est encore rare de commander au bar, notamment à travers La Route de l’Absinthe, qui propose de découvrir l’histoire de la Fée Verte à travers des lieux emblématiques, des distilleries, mais aussi des restaurants proposant des séances de dégustation et des mets auxquels elle sert de base. Car l’absinthe, c’est tout un rituel, avec des outils spécifiques : fontaine à absinthe, cuillère sur laquelle on pose un sucre que l’on dissout goutte à goutte… Nous avons ainsi pu découvrir plusieurs absinthes différentes à L’Atelier de Donat, qui fait partie des Amis de la Route de l’Absinthe car légèrement en périphérie du parcours. Une expérience singulière que nous vous proposerons de découvrir dans un article à part entière dans quelques jours.

image visite fort saint antoine cave d'affinage à comté
Visite du Fort Saint Antoine, cave d’affinage à Comté. © Photo : Culturellement Vôtre

Pour les amateurs de fromages, une visite au Fort Saint-Antoine, ancien fort militaire converti en cave d’affinage de Comté Marcel Petite s’impose. Dans cette immense cave souterraine, 100 000 fromages sont entreposés et seront affinés durant 12 mois en moyenne. Guidés par un artisan affable et passionné, vous découvrirez les secrets de fabrication de ce fromage dont il existe plusieurs types (vieux, fruité, doux et hors d’âge) avant de passer à la dégustation des fromages, accompagnée d’un verre de vin du Jura. La boutique vous permettra bien entendu de faire vos stocks pour l’hiver, et d’acheter des kilos de Comté d’exception à un prix imbattable qui vous dispensera d’acheter du mauvais fromage soit disant bio ou AOC à 13€ les 250 grammes à votre supermarché de quartier.

Enfin, les nombreux restaurants alpins des environs vous permettront de vous réchauffer avant ou après une bonne séance de ski. Vous pourrez par exemple vous ragaillardir au Refuge de la Perruque, à Chatelblanc, un café-restaurant familial tenu par Solen et Didier Coulinge qui fait également gîte depuis 2010, avant de leur louer des skis et de partir en « équipée sauvage ». Ils proposent une cuisine à la bonne franquette, avec vin du Jura en apéritif et une alternative à la traditionnelle raclette consistant à faire griller un plateau de charcuteries, tomates et champignons sur les pics d’un appareil conique avant de les déguster chauds, accompagnés d’un bol de riz parfumé et d’une petite salade. Simple et délicieux !

Comme vous pouvez le constater à travers cet aperçu, les Montagnes du Jura offrent un large éventail d’activités pour des vacances en couple, en famille ou entre amis. Avec un avantage considérable : un flux de touristes moins important qu’autour des stations de ski les plus fréquentées, ce qui permet de véritablement recharger ses batteries tout en profitant de la beauté des sommets enneigés.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site officiel des Montagnes du Jura.

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *