[Jeux vidéo] Dobble : une adaptation en jeu vidéo sur mobiles est dispo

Asmodee Digital intensifie ses sorties, et ce n’est qu’un début ! Aujourd’hui, l’éditeur annonce la disponibilité immédiate de Spot It! Duel : A Dobble Game, adaptation d’un jeu de société parmi les plus connus de la marque : dix millions d’exemplaires ont été vendus dans le monde, depuis sa sortie en 2009. Le soft est disponible sur App Store et Google Play, et adopte un modèle freemium. Afin d’en avoir un aperçu plus détaillé, en voici le principe :

Dans Spot It! Duel, les joueurs doivent associer des symboles le plus vite possible, en collectionnant au passage des récompenses et des personnages Dobble. En réalisant des combos plus importants, les joueurs marquent plus de points, mais ils doivent aussi être capable de conserver un bon équilibre entre stratégie et vitesse pour l’emporter.

En mode Arène, chaque joueur choisit un personnage Dobble de sa collection pour affronter un adversaire. Des arènes plus difficiles et des adversaires toujours plus féroces attendent les joueurs au fur et à mesure qu’ils grimpent dans les classements et remportent de meilleures récompenses. Le jeu intègre également des Événements spéciaux, avec leurs propres règles, pour plus de variété. Dans le mode Défi, les joueurs retrouveront l’expérience du jeu de cartes classique, qui leur permettra d’affûter leurs réflexes, de gagner des récompenses spéciales en maîtrisant de nouvelles règles et de développer leur collection de Dobbles, qui ont tous des compétences uniques à développer et à personnaliser. Les défis en solitaire comprennent 3 modes : Classique, Vitesse et Maître des combos. Spot It! Duel : A Dobble Game vous invite également à découvrir de nouvelles façons de jouer contre vos amis et d’autres joueurs du monde entier.

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *