[Test – Blu-ray 4K Ultra HD + Blu-ray] Blade Runner 2049 – Denis Villeneuve

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Denis Villeneuve
  • Avec : Ryan Gosling, Harrison Ford, Ana de Armas, Sylvia Hoeks, Robin Wright, Mackenzie Davis
  • Editeur : Sony Picture Home Entertainment France
  • Date de sortie Blu-Ray : 14 Février 2018
  • Date de sortie originale en salles : 4 Octobre 2017
  • Durée : 163 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Blu-ray 4K Ultra HD :

Image 4K : 4,5/5


Blade Runner 2049 a été tourné en numérique (Arri Alexa XT Studio) avec un format intermédiaire en 4K et le master Blu-Ray 4K UHD, au format du film respecté 2:40.1, s’avère quasiment parfait. La définition est époustouflante. On voit tout, jusqu’au plus petit poil de barbe de Ryan Gosling, aux gouttes d’eau ou aux grains de sables et poussière. Rarement avons-nous vu une qualité poussée à ce point. De plus, la définition ne baisse pas une seconde durant le long-métrage, même durant les nombreuses scènes sombres. Les couleurs sont superbes, mais ce sont surtout les noirs et les contrastes qui nous ont le plus impressionnés. Ils sont profonds et on remarque chaque nuance de noirs. Le tout est magnifié par le HDR qui trouve ici un Blu-Ray 4K UHD démo. La profondeur de champ est elle aussi excellente, il n’y a rien à redire dessus. Le master aurait été parfait si quelques très légères saccades n’avaient été détectées durant la première partie du film.

Son : 4,5/5

La piste anglaise est en Dolby Atmos (compatible Dolby True HD 7.1) est c’est un pur régal auditif. Puissante, précise, extrêmement bien répartie, avec une utilisation judicieuse du caisson basse et des dialogues clairs, cette piste est ce qui se fait de meilleur. Nous avons aussi été impressionnés par le mixage sonore (le film est nommé aux Oscars dans cette catégorie) qui fait la part belle aux effets et à la musique de Hans Zimmer et Benjamin Wallfisch. Là aussi, une piste démo pour votre home-cinéma. La piste française est elle en DTS-HD Master Audio 5.1. Celle-ci est bien répartie, comme sa consœur anglaise, mais bien moins puissante et précise. Les effets et la musique passent bien par les canaux arrières et frontaux sans pour autant atténuer le volume des dialogues. Une très bonne piste pour les amateurs de la VF.

image ryan gosling blade runner 2049

Blu-Ray :

Image : 4,5/5

Le master Blu-ray, au format du film respecté 2:40.1, s’avère quasiment parfait. La définition est top démo, on peut voir chaque détail des visages, des décors et des costumes. Les couleurs, les contrastes et les noirs sont superbes, avec une très belle profondeur de champ. Il n’y a vraiment rien à redire à part des saccades visibles durant la première moitié du long-métrage. Le débit moyen image est correct : 23,7 MBPS avec des montées à 30,5 MBPS

Son BR : 4,5/5

Les pistes anglaise et française sont en DTS-HD Master Audio 5.1. Deux belles pistes bien réparties et puissantes. Le caisson de basse est extrêmement bien utilisé. Les effets sonores et la musique ont la part belle. Ils passent bien par les canaux latéraux et arrières sans pour autant occulter les dialogues qui restent clairs tout du long. Il n’y a pas de différence entre les deux pistes, ce qui prouve un très bon mixage du film, même pour la version française. Pas grand chose dire sur ces pistes à part qu’un Dolby Atmos aurait été apprécié pour avoir plus de précision. Le débit moyen son des deux pistes est correct : 2,1 MBPS avec des montées à 3,1 MBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Blade Runner 101: 6 documentaires inédits (11′)
  • Concevoir le monde de Blade Runner (21′)
  • 2022 : Blackout (15′)
  • 2036 : Nexus Dawn (6′)
  • 2048 : Nowhere to Run (5′)

Concevoir le monde de Blade Runner est un making-of du film, d’une durée de 21 minutes, qui se concentre sur la création des costumes, des décors et de la lumière du film. Un bonus un peu court, mais intéressant. Les seconds bonus sont des courts-métrages qui font le lien entre Blade Runner et Blade Runner 2049. Le premier, 2022 : Blackout, est un court-métrage animé, réalisé par Shin’ichirō Watanabe, qui raconte la révolte des réplicants via le blackout qui s’est produit en 2022. Les deux autres courts-métrages ont été réalisés par Luke Scott (Morgane). Le premier, 2036 : Nexus Dawn, explique comment Wallace a réussi à convaincre de recréer des réplicants alors que dans le second, 2048 : Nowhere to Run, on découvre comment Sapper Morton a été démasqué. Trois histoires intéressantes, qui font un très bon bonus. Enfin, Blade Runner 101 regroupe 6 petits documentaires, d’une durée totale de 11 minutes, se concentrant sur les réplicants, K, l’environnement, Wallace, Joy et la technologie du film. Le film aurait mérité plus de bonus, dont un vrai making-of s’intéressant à tout les aspects de la conception du film, dommage.

image critique blade runner 2049

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500 pour le Blu-ray 4K UHD et le Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100 pour le Blu-ray du film.
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par bioingénierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargée de trouver et d’éliminer ceux qui n’obéissent pas aux ordres des humains. Lorsqu’il découvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances décident que c’est à son tour d’être traqué et éliminé. Son seul espoir est de retrouver Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a disparu depuis des décennies…

Le Film

Retrouvez nos critiques de Blade Runner 2049 ici et ici

Jusqu’au 23 février, tentez votre chance et remportez le Blu-ray du film.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *