[Test – DVD] Scandale à Paris – Douglas Sirk

Caractéristiques

  • Titre original : A Scandal in Paris
  • Réalisateur(s) : Douglas Sirk
  • Avec : George Sanders, Signe Hasso, Carole Landis, Akim Tamiroff, Gene Lockhart, Alma Kruger
  • Editeur : Artus Films
  • Date de sortie Blu-Ray : 5 décembre 2017
  • Date de sortie originale en salles : 19 juillet 1946 (USA)
  • Durée : 100 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4/5

Quelle beau master que nous propose là Artus Films (Les 5 Survivants, L’étrange Mr Slade, Le fils du pendu) ! L’éditeur, dont on n’a de cesse de louer le gros travail d’édition, confirme sa tendance à dénicher des copies de très bonnes qualité, en dépit de la rareté des films abordés. Scandale à Paris n’est pas le plus connu des films de Douglas Sirk, pourtant sa qualité méritait bien une image au moins soutenable. C’est plus que le cas ici, et le travail très soigné sur la photographie, assuré par Guy Roe (Behind Locked Doors, la série Au nom de la loi), est notable à sa juste valeur. Si les contrastes sont bien respectés, c’est surtout la définition, laquelle n’a jamais des coups de mou, qui atteint un niveau inattendu. Du bel ouvrage, qui bien entendu ne peut éviter un chouïa d’imperfections, mais jamais handicapantes. Enfin, le format d’origine, 1.37:1, est évidemment du voyage.

Son : 2,5/5

Le film est proposé en version originale, sous-titrée en français, dans un Dolby Digital 2.0 Mono. Un souffle accompagne la quasi totalité de cette édition de Scandale à Paris. Pas vraiment gênant, mais il s’entend, surtout si l’on écoute au casque ou via un home cinema. On sent bien que la copie d’origine souffre de quelques tares difficilement soignables, même si l’équilibre du mixage est loin d’être horrible.

Bonus : /

Aucun bonus consistant est à noter. Dommage, car les présentations, assurées dans la plupart des DVD édités par Artus Films, sont à chaque fois très qualitatives. Du coup, on se contente d’une présentation de la collection Les classiques.

image film scandale a paris

Synopsis

Né en Prison, Vidocq connaît une jeunesse tumultueuse. Grâce à une bande d’escrocs, il se fait passer pour un sous lieutenant de l’armée de Bonaparte et emprunte l’identité de François Vidocq à une pierre tombale. Grand séducteur, il accède, par le biais de sa connaissance du monde de la pègre, au poste de chef de la sûreté et envisage de cambrioler la banque centrale de Paris.

Critique

Retrouvez notre critique de Scandale à Paris.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *