article coup de coeur

[Test] Mega Man X Legacy Collection 1 : montée en puissance

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Ordinateur/PC
    • Xbox One
    • Nintendo Switch
  • Développeur : Capcom
  • Editeur : Capcom
  • Date de sortie : 24 juillet 2018
  • Acheter : Cliquez ici

La redécouverte d’une licence légendaire

image mega man x 1
Mega Man X 1

Cet été est l’occasion, pour Capcom (Monster Hunter World, Resident Evil 7), de réviser ses classiques. Et si vous êtes du genre à apprécier sortir les cahiers de révisions vidéoludiques, l’éditeur japonais a de quoi vous satisfaire… doublement. Sorti en deux parties séparées, ou sous la forme d’un seul téléchargement, Mega Man X Legacy Collection aborde cette série, dérivée de Mega Man, au travers de tous ses épisodes numérotés. Dans un souci du détail, mais aussi pour mieux coller à l’évolution de la licence, nous avons décidé de vous livrer deux tests. Ainsi, il sera plus aisé de comprendre l’intérêt de cette compilation.

Mega Man X Legacy Collection rassemble Megaman X 1 à 4. Soit les les trois opus sortis sur Super Nintendo, et le premier paru sur PlayStation. Autant être très clair dès le début : on se trouve là face aux quatre épisodes les plus aboutis de cette saga. Cette compilation est l’occasion rêvée pour se rendre compte à quel point la licence a connu une courbe de progression positive, du premier au quatrième épisode. Rappelons, avant de rentrer dans les détails, que l’esprit de Mega Man X modifie les habitudes que Mega Man avait su installer. En effet, le focus est mis sur l’action, beaucoup moins sur la plateforme. Tous les épisodes proposent un dash bien plus punchy qu’autrefois, et il est désormais possible de s’appuyer contre un mur afin d’effectuer un wall jump. Aussi, on voit arriver de nouveaux personnages, comme Zero et Axl, qui ont en charge de proposer des sensations différentes.

Un récit plus sombre

image mega man x 2
Mega Man X 2

Aussi, Mega Man X Legacy Collection 1 est l’occasion, pour Capcom, de se laisser aller côté scénario. Si l’écriture prendra encore une autre dimension dans la deuxième partie de la compilation, on constate un récit d’une dimension fouillée, et bien plus sombre qu’auparavant. Dans Mega Man X 1 à 3, soit les épisodes sortis sur Super Nintendo, ça reste encore limité à cause du support. Mais l’intention est là : on a droit à de vraies introductions. Tout commence plus d’un siècle après les événements de Mega Man. Les travaux du professeur Light sont déterrés, et avec eux une capsule contenant X, le robot que le joueur incarnera (notamment) tout au long de la série. Notre avatar donc, mais aussi celui par qui les problèmes naissent, sans pour autant qu’il en soit responsable. En effet, d’autres androïdes, les Réploïdes, sont inspirés par cette découverte. Bien vite, certains de ces derniers auront tendance à péter les plombs, et deviennent des Mavericks. La répression de ceux-ci est confiée à Sigma, avant que celui-ci devienne aussi un renégat. Mega Man X 2, 3 et 4 exploitent cet univers, en faisant intervenir de nouveaux antagonistes, la crise de Doppler Town, et l’attentat de Sky Lagoon. Globalement, cela fait office d’enrobage gourmand, qu’on ne refuse sous aucun prétexte.

Ce qui importe, dans Mega Man X Legacy Collection 1, ce sont avant tout les retrouvailles avec un gameplay soigné dans les moindres détails, et courageux dans ses prises de risque. Mega Man X 1, sorti en 1994, reprend la base de la prise en main imposée par la série originelle. Mais, très vite, dès le premier saut un peu trop court, on perçoit quelques  changement. Et ceux-ci auront une sacrée importance. Cette plateforme vous paraît trop haute ? Pas de souci, prenez appui contre elle. Est-ce à dire que cette nouvelle licence emprunte des chemins plus aisés ? Non, pas vraiment. Pas du tout, même. La difficulté est toujours très présente, elle provient des patterns des ennemis, mais aussi d’un level design qui exploite parfaitement ces adversaires. La Super Nintendo est clairement la console qui a su radicaliser les expériences, leur donner une autre dimension. On pensera à tous ces « Super », comme Super Castlevania 4. Megaman X 1 n’échappe pas à la règle. On notera des capsules cachées, dans tous les niveaux, afin de parfaire notre équipement. Ou encore des boss plus stratégiques qu’auparavant. Et quel plaisir que d’allier dash et saut, pour bondir plus loin que jamais…

Mega Man X 4 est une perle à réévaluer

image mega man x 3
Mega Man X 3

Mega Man X 2 est atteint du syndrome de la suite qui se doit avant tout de confirmer les bonnes idées. Ainsi, on pourra avoir l’impression de faire du sur-place côté gameplay, même si une ou deux nouveautés font office de surprise du chef. Tout d’abord, on aura droit à quelques phases aux commandes de robots plus puissants que notre avatar. Pendant ce laps de temps, les horribles pics acérés sont aussi inoffensifs qu’un coup spécial de Hakan, dans Super Street Fighter 4. On pourra aussi se lancer dans une quête annexe assez importante, qui vise à rassembler différentes parties de Zero, en localisant et détruisant des mini-boss qui apparaissent aléatoirement. Bien entendu il est toujours question de gagner l’arme des boss, lesquels sont, depuis l’opus précédent, des êtres mécaniques se rapprochant d’animaux. Mega Man X 3 présente les bases des deux premiers volet, en leur ajoutant quelques avancées de taille. La plus importante est sans aucun doute la possibilité de jouer Zero, et ce même si les sensations ne sont pas encore tout à fait fignolées. Du reste, le jeu se veut une utilisation des codes de la série à leur paroxysme, et l’épisode, peut-être un peu sous-évalué, mérite qu’on s’y replonge pleinement.

On terminera ce tour d’horizon de Mega Man X Legacy Collection 1 avec Mega Man X 4. Premier épisode sur PlayStation, le jeu marque encore une évolution de la licence. Cette fois-ci, il est possible de pleinement incarner Zero, puisque le choix nous revient entre lui et X. Rappelons que, contrairement au robot iconique, Zero s’illustre dans le combat de proximité, lui qui troque le canon contre une épée énergétique, le Z-Saber. On a aussi droit à des cutscenes bien classieuses, un level design exemplaire, et des boss parmi les plus mémorables de toute la licence. Oui, les Mega Man compris. De quoi donner de la puissance à cette compilation, surtout que Capcom ne prend pas les joueurs pour des courges. L’ensemble est accompagné d’une partie musée très fournie, entièrement traduite en français. On y trouve des figurines, des infos sur les personnages, mais aussi un sound test et la présence d’un dessin animé (malheureusement non-traduit). Ajoutons que le soft embarque un mode plus facile, qui nous balance des bonus d’énergie de manière plus rythmée. Ainsi qu’un mode bonus tout sauf anecdotique : le X Chalenge, qui vous propose d’enchainer les combats contre deux boss, dans un seul écran. Enfin, trois filtres graphiques sont à disposition, et cette trinité présente des qualités à chaque fois différentes. On pourra opter pour un résultat très proche des softs d’origine, ou pour un lissage loin d’être aussi catastrophique que prévu. De quoi satisfaire tous les joueurs, donc.

Note : 17/20

image mega man x 4
Mega Man X 4

Mega Man X Legacy Collection 1 se doit de figurer dans la ludothèque de n’importe quel amoureux de jeux vidéo. Les quatre opus ici présents figurent tous dans le haut du panier des jeux d’action sur 16 et 32 bits. Peu de choses à reprocher à Capcom, si ce n’est l’absence des softs dérivés, comme le RPG Mega Man X : Command Mission. Cela manque de contenu caché, mais en l’état on reçoit ce qu’on était venu chercher : une compilation de titres grandioses, à savourer plus que jamais.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *