article coup de coeur

[Test] Astro Bot Rescue Mission : la VR en a encore sous le pied

Caractéristiques

    • PlayStation VR
  • Développeur : SIE Japan Studio
  • Editeur : Sony Interactive Entertainment
  • Date de sortie : 3 octobre 2018
  • Acheter : Cliquez ici

Un robot relance totalement la VR

image mission astro bot rescue mission
Un jeu de plateforme fun au possible.

Voilà quelques années que la réalité virtuelle s’est invitée dans nos salons, notamment par le biais du PlayStation VR. Lequel, selon nous, représente la meilleure expérience à domicile, puisque pensée pour accompagner une machine de salon, et ce sans un nombre incalculable de branchements. Cet avis, forgé non sans avoir testé les différentes possibilités, se voit aujourd’hui renforcé. Car un jeu vient de nous coller une véritable baffe, relançant à l’occasion notre intérêt pour cette technologie : Astro Bot Rescue Mission.

Astro Bot Rescue Mission est l’occasion de retrouver le petit robot bleu et blanc, qui nous accueillait déjà dans The Playroom et son équivalent VR. Cet avatar, créé par SIE Japan Studio, n’est pas que tout mignon, il est désormais le héros d’une grande aventure. Alors qu’il voyage tranquillou à travers l’espace sidéral, le voilà qui se fait attaquer de plein fouet par un extraterrestre pas très amical. Résultat : le vaisseau et l’équipage se fait éparpiller façon puzzle. Et pour rassembler les pièces, il va falloir tâter du terrain. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un récit presque prétexte, surtout présent pour pousser le joueur vers l’aventure. Et, dans ce cas précis, ça fonctionne sacrément bien.

Quand la réalité virtuelle a vécu sa montée en puissance, de nombreuses questions se posaient quant aux genres qui allaient être mis en avant par cette technologie. Peu de joueurs pensaient voire le jeu de plateforme prendre une telle ampleur, tant on imaginait surtout des expériences en vue à la première personne. Pourtant, Astro Bot Rescue Mission se joue comme une évidence. Tout au long des cinq mondes, eux mêmes découpés en cinq niveaux, vous contrôlerez le robot dans ses moindres faits et gestes. Ceux-ci sont typiques du genre dans lequel le soft s’inscrit : se déplacer à 360 degrés, se défendre à l’aide de coups de poings, sauter, planer grâce à un jet-pack. Des gadgets viennent ajouter un peu de profondeur, comme un grappin très utile, ou la propulsion d’eau voire d’objets coupants. La recette est épurée de toute folie de gameplay, dans l’optique de proposer une expérience bien cadrée. Les sensations qui s’en dégagent nous rappellent ces premiers jeux de plateformes en 3D, très agréables à maitriser.

Une réussite qui nous fait espérer une suite

image jeu astro bot rescue mission
Le PlayStation VR utilisé idéalement.

Et comment le genre peut-il s’avérer pertinent grâce à la réalité virtuelle, vous demandez-vous ? Astro Bot Rescue Mission répond à la question de fort belle manière, tout en simplicité. Le soft délivre même une véritable leçon de visibilité, grâce à une caméra pensée à la perfection. Jamais, lors de notre test, elle n’a été prise à défaut par une réaction, et pourtant on a donné dans le saugrenu. L’angle de vue est fixe, prédéfini par les développeurs, et cela fait ici toute la différence. Pas de mouvements qui pourraient provoquer le motion sickness, cette mauvaise sensation de vertige qui hante certaines expériences VR. Le joueur pourra se pencher dans tous les sens, histoire de découvrir des éléments mieux cachés que d’autres, de détruire des obstacle ou même d’éviter des projectiles ennemis. Pendant vos péripéties au sein des différents niveaux, il faudra collectionner ces pièces, afin d’ouvrir le chemin vers le boss, lesquels offrent des situations absolument sensationnelles. Ces phases de combats finaux, vous ne les oublierez pas de sitôt…

Astro Bot Rescue Mission se joue à la Dualshock, et là encore c’est un sans faute. Seuls trois boutons sont utilisés, l’un pour sauter, l’autre pour utiliser les poings, et le dernier n’est autre que le pavé tactile. C’est cette surface qu’il faudra titiller, afin de sélectionner l’un des outils, grappin ou autres. Le jeu est la preuve par trois que la manette peut s’avérer idéale pour un soft en réalité virtuelle : elle ne sort jamais de l’expérience. Ce résultat est aussi dû au talent de SIE Japan Studio, qui redouble d’inventivité dans le grand spectacle proposé. Notre petit avatar traverse des niveaux grandioses, qui offrent à chaque fois des perspectives impressionnantes. Cela complète un bon travail sur le level design, même s’il ne faut évidemment pas s’attendre à du trop complexe.

On craignait qu’Astro Bot Rescue Mission soit moins bien loti pour sa durée de vie. Mais, finalement, le petit robot s’en tire plutôt bien. Certes, parcourir le jeu en ligne droite ne vous demandera que cinq heures de jeu. Seulement, vous allez bien vite vous demander qui peut bien passer à côté de tout le reste du contenu ? On parle non seulement des pièces et équipages à retrouver, mais aussi les caméléons cachés (et pas toujours simples à dénicher), lesquels débloquent 25 défis en contre-la-montre. C’est, au final, une dizaine d’heures qui vous attendent, ce qui s’avère tout à fait correct. Et, tout au long de cette expérience, vous pourrez aussi profiter d’une direction artistique exemplaire. Parfois, le PlayStation VR a pu décevoir dans l’expérience visuelle proposée. C’est lumineux, les couleurs régalent les pupilles, les animations vont dans le sens très choupinet du soft : un régal. On note aussi une foule de références à d’autres jeux, alors à vous de les déceler ! Quant à vos esgourdes, soyez tranquilles : elles se délecteront de compositions de grande qualité. La bande originale est signée Kenny Young, connu pour ses travaux chez Media Molecule (Little Big Planet, Tearaway), et l’on retrouve pleinement sa personnalité, ces notes qui émerveillent. Voilà qui termine de nous convaincre…

Note : 17/20

Non, la réalité virtuelle ne fait pas du surplace. Le PlayStation VR voit débarquer un nouveau soft de grande qualité, signé par un SIE Japan Studio en pleine forme. Jeu de plateforme simple d’accès, spectaculaire et fichtrement bien ficelé, Astro Bot Rescue Mission vaut à lui seul l’achat de ce matériel, si vous n’avez pas encore craqué. Si, pour vous, l’occasion fait le larron, alors vous découvrirez un titre à la personnalité charmante, fun à parcourir. On peut même se prendre à rêver de potentielles suites…

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *