Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Nintendo Switch
    • Wii U
    • Wii
  • Développeur : Voxler
  • Editeur : Ravenscourt
  • Date de sortie : 26 octobre 2018
  • Acheter : Cliquez ici

Chanteurs et casseroles seront aux anges

image queen let's sing 2019
Queen mettra tout le monde d’accord.

Il est des traditions vidéoludiques qui ne changent pas, solides comme un roc. Chaque nouvelle année est l’occasion de nouvelles éditions, pour une certaine gamme de titres. On pense bien évidemment aux simulations de sport, comme F1, FIFA ou PES. C’est aussi le cas des softs musicaux, même si ceux-ci ont clairement connu une fin de règne, voilà quelques années. Rock Band, Guitar Hero, ces licences ont connu un sacré coup de frein. Ce qui n’est pas le cas des jeux de chant, comme Let’s Sing, que l’on abordait déjà en 2018 et 2017. Alors, cette nouvelle itération est-elle digne d’intérêt ?

Oui, jeu de chant. Car la petite erreur, souvent notée, est de qualifier Let’s Sing de karaoké. Bien évidemment, le principe s’en rapproche allégrement : il faut chanter en suivant les paroles dictées à l’écran. Simple, et fichtrement efficace. Là où le concept s’éloigne de cette base, c’est dans la nécessité de suivre le rythme, voire même d’accrocher la note juste. Ne vous inquiétez pas : rien de compliqué, ni de contre-productif. Le but du studio de développement, Voxler, est bien d’animer vos soirées plus ou moins arrosées, pas de vous donner l’impression de participer à la Star Academy. Il faut compter sur quatre modes de jeu : Classic, Feat, World Constest et Mixtape. Et chacun propose ses spécificités.

Let’s Sing 2019 : Hits français et internationaux propose assez de matière pour occuper sur de nombreuses sessions. Classic fait figure de mode principal, celui qui sera sans doute le plus utilisé par celles et ceux qui ont envie de lancer le jeu de manière décontractée. Pour ne pas écrire basique. Pas vraiment de règle : tout le monde chante, de un à quatre joueurs, en ayant accès à l’intégralité de la playlist, que vous retrouverez en fin d’article. Feat est un contenu multijoueur très intéressant. Il propose aux joueurs d’alterner les paroles sur le modèle « un coup c’est toi, un coup c’est moi ». Inévitablement, cela manque un peu de clarté sur certaines chansons, au débit trop rapide pour ce concept, mais l’effet fonctionne globalement bien. World Concept nous a aussi bien amusé. Il s’agit du mode online, où vous affronterez un autre chanteur, possiblement à l’autre bout de la planète. Le but étant, vous l’aurez compris, d’obtenir un meilleur score que lui. Et autant vous signifier que nos sessions de tests, effectuées après la sortie du jeu (donc avec de vrais opposants), n’ont pas été simples. Il y a clairement du niveau. Enfin, Mixtape permet de chanter des extraits de chansons présélectionnées, que ce soit dans les listes déjà existantes ou créées par vos soins.

Micro ou smartphone, telle est la question

image jeu let's sing 2019
Difficile de s’enthousiasmer sur du Maître Gims…

Let’s Sing 2019 : Hits français et internationaux se pratique de différentes façons. Si vous avez un ou des micros, notamment issus des précédentes éditions, sachez qu’ils sont compatibles. Mais si vous vous lancez dans le grand bain sans ce matériel, ne vous inquiétez pas. En effet, le jeu est jouable avec de simples smartphones, sur lesquels vous aurez, préalablement, installé l’application dédiée. De manière tout à fait gratuite, cela va sans dire, aussi bien sur Android qu’iOS. La grande question concernait deux éléments : la stabilité et la qualité de la reconnaissance vocale. Pour le premier cas, nous n’avons pas été victime d’une seule déconnexion sur l’ensemble de ce test. Voilà une véritable satisfaction. Pour le second, le constat peut varier. Sur un Sony Xperia un peu daté, on a remarqué quelques largesses. Une retenue que nous n’avons pas ressentie avec un Samsun Galaxy S9. Précisons tout de même que les sensations nous paraissent plus agréables au micro : c’est plus amusant, et tout de même plus précis.

Let’s Sing 2019 : Hits français et internationaux donne certes la priorité à la justesse, mais il ne ferme pas la performance aux plus casseroles d’entre vous. Le but reste de s’amuser, même si l’envie de performer sera récompensée dans les scores. Il est toujours question de multiplicateurs, assez aisés dans la continuité, d’expérience à accumuler afin de débloquer des bonus de personnalisation, aussi bien côté avatar que chansons. Aussi, cinq niveaux de difficulté sont signalés, et ceux-ci pourront parfois surprendre. Par exemple, Basique d’Orelsan alterne trop les effets, et tenir la distance se révèle assez compliqué. Heureusement, Voxler a mis en place une certaine permissivité et, surtout, dispose les aides à l’écran de façon plus claire qu’auparavant. Un bon point.

Pour finir, il faut aborder la playlist de ce Let’s Sing 2019 : Hits français et internationaux. Là, on pourrait vous écrire une réflexion de normand, car il est difficile de réellement trancher entre modernité pas très engageante, et classicisme solide. Oui, on remarque clairement une différence de fun entre les chansons les plus récentes, et les hits durablement installés dans nos mémoires. Cela traduit une baisse de régime artistique, mais Voxler ne peut pas en être tenu pour responsable. Vianney, Soprano, Maître Gims, MHD, Vitaa, nos esgourdes ont du mal à s’en remettre. Aussi, on remarque un intérêt purement performant moins élevé sur ces morceaux que sur, par exemple, Queen, ABBA ou les Rita Mitsouko. Est-ce là un ressenti de vieux débris ? Non, car cela se vérifie lors des chants, beaucoup plus approximatifs lorsque les nouveaux artistes sont abordés. Reste que le jeu propose un certain équilibre de contenu, il y en a pour tous les goûts. Enfin, et comme pour l’édition précédente, il est possible d’avoir recours à des DLC pour prolonger l’expérience.

Note : 14/20

Let’s Sing 2019 : Hits français et internationaux n’a plus vraiment de concurrence, mais ne se repose pas sur ses lauriers. Avec sa playlist de base, pensée pour toucher différents publics, et la possibilité de chanter au micro ou au smartphone, cette édition conserve un aspect ouvert. Idéal pour animer des soirées, qui ne manqueront pas de se multiplier en cette fin d’année, le soft de Voxler se veut aussi assez conséquent côté mode de jeu. Voilà qui plaira certainement à une cible large, casual mais surtout en recherche de fun immédiat.

Playlist

  1. M. Pokora – Belinda
  2. Vitaa feat Claudio Capéo – Un peu de rêve
  3. Maître Gims – Caméléon
  4. Christine and the Queens – Christine
  5. Soprano – Roule
  6. Vianney – Moi aimer toi
  7. Bigflo & Oli – Dommage
  8. Gauvain Sers – Pourvu
  9. Madame Monsieur – Mercy
  10. Andrea Santamaria & Damien Ferette – Un Poco Loco
  11. Slimane – Viens on s’aime
  12. Claudio Capéo – Un homme debout
  13. Orelsan – Basique
  14. Christophe Maé – Il est où le bonheur ?
  15. Nassi – La vie est belle
  16. Black M feat Soprano – Frèrot
  17. Kyo – Ton mec
  18. Orelsan feat Stromae – La pluie
  19. TiBZ – Nation
  20. MHD – A kele nta
  21. Arcadian – Folie arcadienne
  22. Stromae – Formidable
  23. Georges Brassens – Les copains d’abord
  24. Les Rita Mitsouko – Marcia Baila
  25. Jean- Jacques Goldman – Il suffira d’un signe
  26. Bruno Mars – Finesse (Remix)
  27. Clean Bandit feat Zara Larsson – Symphony
  28. DNCE – Cake by the Ocean
  29. Jonas Blue feat William Singe – Mama
  30. Lady Gaga – Perfect Illusion
  31. Portugal. The Man – Feel it Still
  32. Rita Ora – Anywhere
  33. Shawn Mendes – There’s Nothing Holdin’me back
  34. Tom Walker – Leave a light on
  35. Zedd feat Maren Morris & Grey – The Middle
  36. No doubt – Don’t Speak
  37. Sheryl Crow – All I Wanna Do
  38. 4 Non Blondes – What’s Up ?
  39. Queen – I want it all
  40. ABBA – Mamma Mia.
7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *