[Test] Football, Tactics and Glory : le foot au tour par tour

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Xbox One
    • Nintendo Switch
    • PC
  • Développeur : Creoteam
  • Editeur : Toplitz Productions
  • Date de sortie : 22 janvier 2020
  • Acheter : Cliquez ici

Football, Tactics & Glory sort du carcan de la simulation de foot

image gameplay football tactics glory
Ne vous fiez pas à l’apparence légère, Football, Tactics & Glory peut vous rendre addict.

S’il y a bien un genre qui, chaque année, prouve à quel point il peut être vital pour l’industrie du jeu vidéo, c’est bien la simulation de football. À chaque rentrée, un duel se met en place : qui de PES ou de FIFA va remporter la partie ? Et la réponse s’accompagne de millions de ventes, faisant tout autant le bonheur des éditeurs que des constructeurs. Seulement voilà, nous faisons partie de ceux qui pensent que la simulation a pris un peu trop de place, empêchant le foot arcade de s’exprimer (c’est entrain de changer, croisons les doigts pour que Captain Tsubasa : Rise Of New Champions soit bon), mais aussi rendant difficile les expérimentations. C’est vers cette dernière perspective que le courageux studio Creoteam a décidé de se diriger avec Football, Tactics & Glory.

Football, Tactics & Glory expérimente certes, mais la recette n’en est pas pour autant tout à fait originale. Louons la pertinence de son titre, qui contient effectivement les trois mamelles du concept, que l’on pourrait résumer vaguement par un jeu de football au tour par tour. Et là, normalement, les fans d’Olive et Tom (deuxième citation pour Captain Tsubasa, décidément) devraient tiquer : oui, ça se rapproche un peu des bien sympathiques adaptations de ce manga sur Super Famicom. Bon, ici on n’a pas tout l’enrobage visuel pensé pour nous donner l’impression d’être dans un animé mais, effectivement, ce sont bel et bien les décisions face à l’adversité qui ont la priorité. Vous ne contrôlez pas les joueurs en eux-même mais leurs actions, comme si choisir de tirer ou de jouer la possession de balle était en fait lié à un ordre supérieur. Le terrain est agencé en cases, comme dans un RPG tactique, et vous avez un nombre donné actions à dépenser par mi-temps (chaque mouvement fait avancer le chronomètre), idem pour l’adversaire, tout en sachant qu’un tour ne peut que contenir trois ordres. Simple, mais tout de même subtil.

Vous avez récupéré le ballon en position de défense, et il vous faut atteindre l’attaquant pour marquer. Choisissez une passe, qu’elle soit longue ou pas. Dirigez-là vers un milieu ou directement en direction du probable buteur, il en va de votre décision. Quand le joueur offensive a la balle, il se peut qu’un défenseur lui barre la route. Du coup, il faudra choisir entre tenter le dribble, ou garder la possession s’il ne vous reste pas assez d’actions en stock afin de tenter un tir. Ce schéma, vous allez y avoir recours bien des fois, dans Football, Tactics & Glory. C’est, sans doute, ce qu’on pourrait lui reprocher : une fois qu’on a trouvé un chemin préférentiel, il suffit de l’exploiter et les buts se succèdent trop vite. Au-delà de cette retenue, on est tout de même agréablement surpris par la solidité de l’ensemble. Tout d’abord, l’utilisation des skills s’avère très plaisante. On est bien content, par exemple, quand l’un des attaquants peut utiliser Tir précis, dont l’efficacité est redoutable. Aussi, la mécanique du duel par statistiques donne à l’ensemble un caractère chronophage : ce qui fait remuer les méninges passionne presque obligatoirement.

Bien addictif, mais pas dénué de défauts

image test football tactics glory
La gestion de l’effectif reste assez importante, même si le terrain a la priorité.

Football, Tactics & Glory est le fruit d’un studio de petite taille, et pourtant le résultat se révèle aussi prenant que chez un triple au budget plus costaud. Creoteam a su éviter certains des pièges tendus par cette expérimentation, on pense notamment à la partie gestion. L’intérêt se situe clairement sur le terrain, il ne fallait donc pas que ce qui se passe en dehors prenne trop de place, tout en accordant tout de même une certaine importance à ces à-côtés. Un équilibre que l’on imaginait difficile à trouver, et pourtant le studio y est à peu près parvenu. Dans ce jeu, la destinée est une composante essentielle de l’expérience : on choisit un club qui débutera en amateur pour, tel un Guy Roux de la grande époque, l’emmener tout droit vers les sommets du professionnalisme. Pour ce faire, il faut obligatoirement passer par la case transfert. Elle est bien plus simple à gérer que dans un Football Manager (excellente licence, mais dans un autre sous-genre), il sera surtout question de renouveler l’effectif quand celui-ci se fait vieillissant. Et, bien sûr, d’augmenter les valeurs au cas où vous atteignez une division plus élevée. Dans les faits, vous n’aurez aucun mal à décrocher un contrat, à imposer vos conditions. C’est, d’ailleurs, un autre point faible du soft : il est globalement trop facile, dommage.

Il sera aussi question de travailler sur les structures du club, mais aussi de faire gagner de l’expérience à vos joueurs. Ce qui, bien entendu, termine de donner à ce Football, Tactics & Glory une saveur RPG rafraichissante. Bon, par contre, on vous conseille d’opter principalement pour des espoirs car, voici encore un regret, la jauge d’XP se remplit avec une lenteur à faire frémir. Il faudra penser à revoir cet élément, par le biais d’une mise à jour ou d’une suite. Sachez aussi que, bien évidemment, le soft ne propose pas les licences officielles. Pour terminer avec les griefs, il faut aussi signaler que les schémas tactiques manquent de crédibilité, a priorité étant clairement donnée à la défense. Cela donnerait presque l’impression que l’on n’a pas apprécié le titre, mais ce n’est pas le cas. Au contraire même, il se révèle étonamment addictif, surtout une fois les divisions supérieures atteintes. C’est là que le concept s’exprime le mieux, quand il faut étudier l’adversaire dans les détails, et prendre des décisions en conséquence.

Vous vous en doutez, Football, Tactics & Glory ne donne pas dans le réalisme visuel. On n’attendait pas le jeu dans ce domaine, et le résultat nous donne raison. Par contre, cela ne signifie pas que le soft est moche, mais il fait plutôt dans le cartoonesque. Les modèles des joueurs se différencient un peu (surtout les visages), mais ils se ressemblent tout de même pas mal à cause d’une unique carrure. D’ailleurs, celle-ci ne nous a pas spécialement convancu, à cause de proportions qui nous feraient penser à une invasion de clones de Valbuena. Troublant. Plus positivement, les menus se font très lisibles, et le tout reste bien fluide. Par contre, l’ambiance sonore manque clairement de détails et de relief, et les thèmes musicaux ne nous ont laissé aucun souvenir.

Note : 13/20

Football, Tactics & Glory reste conseillé pour qui veut sortir du carcan du foot axé simulation. Si ce sport vous intéresse, mais que vous cherchez des mécaniques aussi tactiques que rafraichissantes, alors le soft pourra vous séduire, et même vous accrocher à la manette. Par contre, il faudra lui pardonner une tendance à nous faire répéter un schéma préférentiel, une difficulté petit-bras, un système d’expérience intéressant mais déséquilibré, et un rendu des joueurs pas fameux. Imparfait donc, mais tout de même sympathique.

Auteur

  • Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015. Manque clairement de sommeil.

6/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *