[Critique] Les Records Du Monde Du Football 2017 – Keir Radnedge

image les records du monde du football 2017Un livre qui aborde autant l’Histoire du football que les records

La fin d’année est l’occasion rêvée pour prendre des bonnes résolutions, mais aussi pour la sortie des livres-bilans… et celle des ouvrages répertoriant les records battus ou établis lors des 365 derniers jours. On l’a vu récemment avec le Guinness World Records 2017 Gamer’s Edition, ce genre d’œuvre fait toujours son petit effet, tant on redécouvre un sujet qui nous passionne sous le prisme de la performance. Imaginer un tel traitement pour le football est évidemment cohérent, le sport c’est aussi la compétition donc le dépassement de soi, et nous allons voir si Les Records Du Monde Du Football 2017 profite de cette pertinence pour livrer un ouvrage encore plus intéressant qu’il n’y paraît au premier coup d’œil.

Les Records Du Monde Du Football 2017 est donc né d’une idée tout à fait judicieuse, et cette mise à jour permet de se rendre compte que le concept a de l’avenir. Tout d’abord, il faut signaler que l’auteur Keir Radnedge n’est pas le premier amateur de football venu : il travaille depuis plus de quarante ans dans les médias anglais, a notamment été analyste pour les chaînes BBC, Sky Sports et CNN, et a édité le magazine de référence World Soccer. Cette longue expérience lui permet d’aborder le sujet du ballon rond avec une grande maîtrise, et ce même quand la cible est le jeune public.

Des stars du ballon rond, de toutes les époques

Car c’est sans aucun doute la grande force de Les Records Du Monde Du Football 2017 : savoir s’adresser aux sept ans et plus tout en ne les prenant jamais pour des « footix ». Ainsi, l’enfant va naviguer dans un ouvrage d’un sérieux éditorial qui n’a d’égal que son sens de la pédagogie. Divisé en sept parties (« Les pays », « La Coupe du Monde de la FIFA », « Le Championnat d’Europe de l’UEFA », « La Copa América », « La Coupe d’Afrique des Nations », « Les autres compétitions de la FIFA », « Le football féminin ») et deux annexes (Les Prix de la FIFA et « Le classement mondial FIFA / Coca-Cola »), Les Records Du Monde Du Football 2017 donne autant à s’émerveiller de certaines performances tout bonnement hallucinantes, que prendre plaisir à développer sa culture foot. Car oui, les joueurs qui font la couverture parleront à tous les petits footballeurs en herbe, mais ils verront aussi Giacinto Facchetti, Johan Cruyff, Marcelo Salas (que d’émotions chez votre humble serviteur !) ou encore Hakan Sükür. Bref, Keir Radnedge en profite pour apporter un peu d’Histoire aux « simples » données statistiques, et c’est un excellent point.

Les Records Du Monde Du Football 2017 est évidemment mis à jour, comme on le voit avec Cristiano Ronaldo soulevant le trophée du Championnat d’Europe de l’UEFA 2016 (au nez et à la barbe de nos Bleus, faut-il le rappeler). Ainsi, l’ouvrage est véritablement complet. Seule petite doléance, on aurait aimé que les records ressortent un peu mieux dans la maquette. Que l’on s’entende bien : celle-ci est claire, donne de l’espace à des illustrations de bonne taille, et assez de respiration sur les pages pour ne pas qu’on ne sache plus où donner de la tête. Seulement, mettre en gras les données purement statistiques qui emmènent aux records aurait été judicieux. Une retenue minime, de l’ordre du superficiel, qui ne change absolument pas ce qu’on ressent pour Les Records Du Monde Du Football 2017 : une bien belle satisfaction, doublé d’une gratitude pour l’auteur, qui contribue à développer une véritable culture foot chez les jeunes. Un ouvrage à offrir sans tergiverser, donc.

Les Records Du Monde Du Football 2017, un livre écrit par Keir Radnedge. Aux éditions Gründ, 256 pages, 14.95 euros. Dès 7 ans. Sortie le 3 novembre 2016

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato

Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015 en tant que co-rédacteur en chef. Manque clairement de sommeil.
Mickaël Barbato
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *