[Preview] Marvel’s Avengers : la bêta nous a montré du potentiel

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Xbox One
    • PC
  • Développeur : Crystal Dynamics
  • Editeur : Square Enix
  • Date de sortie : 4 septembre 2020

La bêta de Marvel’s Avengers laisse de bonnes sensations

Bon, eh ben on y est. Rappelez-vous de cette annonce aussi surprenante que prometteuse, en 2017, d’un jeu Avengers édité chez Square Enix. On avait tous en tête les possibilités potentiellement infinies d’une telle association, surtout que l’univers de Marvel, étant désormais indissociable de Disney, ne pouvait que nous rapporter à l’attente que l’on vivait aussi avec Kingdom Hearts 3 (qui s’est avéré excellent, rappelons-le). Pour couronner le tout, le projet était signalé comme confié à Crystal Dynamics, un studio que l’on voulait voir autre part que sur de Tomb Raider, aussi prestigieuse que soit cette licence. On avait donc hâte de découvrir ce jeu, mais il faut signaler que les quelques trailers et reveal de gameplay n’ont pas été du genre à nous rassurer. Une communication peut-être un poil chiche, surtout trop axée sur l’action et des séquences pas hyper funs à regarder. Qu’en est-il, manette en mains ? Début de réponse avec nos impressions basées sur l’ensemble de la bêta.

Appuyons ici notre propos : cette preview de Marvel’s Avengers s’appuie sur une bêta, et ce qu’on a pu y découvrir n’est pas le jeu final. C’est d’ailleurs pour cela que nous n’insisterons pas sur les quelques bugs rencontrés, tout à fait normaux pour un soft à ce niveau de développement. Bien entendu, le traitement sera différent le jour de la sortie, alors Crystal Dynamics a du pain sur la planche, courage aux équipes. Une fois cette précision liminaire effectués, il faut aussi préciser que le contenu proposé aux participants a couvert toute l’installation scénaristique de l’expérience. On y reviendra plus précisément en temps voulu, mais sachez tout de même que l’un de nos doute s’est envolé : oui, le récit se fait plaisant, épique, et va amplement contenter les fans, notamment en exploitant intelligemment le concept si typique de rassemblement. Les personnages trouvent leur place de manière très naturelle, et même plus subtile qu’espérée. On avait clairement des craintes pour celui de Kamala Khan, pas spécialement notre plus apprécié de l’univers Marvel, et pourtant on doit bien écrire que sa personnalité, très énergique et nappée d’une curiosité rafraichissante, fait bon effet.

Mais soyons clairs : on a fait en sorte de survoler le récit de Marvel’s Avengers, histoire de favoriser la pleine découverte lors du prochain test. Par contre, on s’est évidemment attardé sur le gameplay, et ce qui fait actuellement débat chez les joueurs : sa structure. Débutons par le premier critère, sans doute le plus important à nos yeux, et malheureusement assez passé sous silence. Le soft se présente en fait comme un beat’em all nappé de mécaniques RPG. Là se trouve déjà une mise au point : il ne faut pas s’attendre à un pur Action-RPG, contrairement à ce qui a été avancé ici ou là. Pour trouver un équivalent, il faut plus aller du côté d’Anthem que de NieR Automata, que les choses soient claires. Chaque personnage propose ses spécificités, vous aurez compris qu’incarner le surpuissant Hulk n’a pas grand chose en commun avec le fait de contrôler la plus subtile et élastique Miss Marvel, ou le virevoltant Iron Man. Cela est bien introduit dans l’ouverture du jeu, lors d’une séquence déjà mémorable sur un pont en proie à une véritable invasion à grande échelle. Un grand spectacle jouissif, pendant lequel on passe d’un super héros à un autre, comme pour bien signifier aux joueurs qu’ils vont pouvoir se trouver l’archétype qui leur convient. Certes, c’est un peu confus dans un premier temps, les différents pouvoirs mettent du temps à être digérer, et surtout les informations pleuvent un peu trop au même moment. Mais par la suite, tout devient plus clair, notamment grâce à une salle d’entrainement très bien vue, alors accrochez-vous.

Un jeu-service qui doit tout de même prouver sur le long terme

image preview marvels avengers
Marvel’s Avengers met le paquet sur les différences de gameplay entre les personnages.

Il y a donc les coups et enchainement, très classiques, et les attaques spéciales. Marvel’s Avengers ne réinvente jamais la roue, par contre il assure tout de même un feeling assez accrocheur pour ne pas nous perdre en cours de route. Seul bémol dans le confort de jeu, cette idée saugrenue des remous presque incessants de la caméra de Hulk. Oui, c’est pensé pour apporter de la patate au personnage, mais dans les faits c’est beaucoup trop, et l’on a même ressenti une gêne en incarnant le titan vert pendant trop longtemps. Espérons que Crystal Dynamics déplacera le curseur à un niveau moins frénétique, de ce côté, ou proposera un curseur pour régler ça. D’ailleurs, signalons une multitude d’option d’accessibilité, une bonne chose. L’action, en tout cas, est percutante, et le système de loot vient souligner tout ça. En cours de mission, on récupérera tout un tas d’éléments qui amélioreront plus ou moins drastiquement les personnages. C’est là encore du très classique, avec la possibilité non seulement de les équiper mais aussi de les recycler, mais ça fonctionne très bien dans la courbe de progression. Là encore, on aura tout de même une retenue : on aurait tout de même apprécié une traduction physique des équipements appliqués, pour mieux les savourer. Dommage, mais ce n’est qu’un détail. Plus positif, on apprécie la commande d’armement automatique du meilleur matériel, une option qui évitera aux moins patients de passer trop de temps dans des menus à l’ergonomie un peu fouillis.

Marvel’s Avengers fait clairement primer l’action sur l’exploration, mais ce n’est pas pour autant que celle-ci n’est pas au rendez-vous. Le hub, pas très étendu sur cette bêta mais blindé de références comme rarement, est déjà un appel à prendre son temps pour les fans de cet univers. Dans les missions, on pourra courir vers l’objectif, mais aussi soigneusement s’en éloigner afin de trouver moult objets cachés et endroits secrets. C’est une bonne chose, cela permet aussi au joueur de reprendre sa respiration, les combats restant tout de même au centre de l’expérience. L’expérience, d’ailleurs, au sens des codes du RPG, est aussi des plus importantes. En fin de niveau, on obtient une note, et celle-ci a une incidence majeure sur l’XP collectée. Les statistiques s’améliorent, on débloque tout un tas de bonus cosmétiques, et les arbres de compétence, admirablement touffus, vont vous poser à vous impliquer de manière jusqu’au-boutiste. Aucun doute : si vous accrochez à la forme, à la structure, alors le fond va vous régaler malgré, là encore, deux ou trois inquiétudes. On en a cité quelques unes plus haut, ajoutons les ennemis et leur intelligence artificielle. Ils sont peu nombreux dans leur skin, et leur comportement a du mal à se renouveler à l’heure actuelle.

On en vient donc à ce qui fait débat : la structure de Marvel’s Avengers. On ne va pas trop rentrer dans les détails, ils seront réservés pour le test de la version finale, mais sachez qu’en l’état le jeu fait effectivement très jeu-service, évolutif avec plein de contenu qui s’ajoutera au fil du temps (personnages, niveaux etc). Cela ne nous dérange pas, et il faudrait être aveugle pour ne pas voir que le concept est très populaire en ce moment, ce que l’on peut comprendre : c’est toujours rassurant de savoir qu’un jeu bénéficie d’un vrai suivi, d’une feuille de route. On a donc un découpage en missions (emblématiques, donc pour un héros spécifiques, ou de faction, pour améliorer l’héliporteur), lesquelles proposent un objectif précis : sabotage, assaut, domination etc. On retiendra l’excellent Dompter un Titan, qui fait monter le spectacle encore d’un cran, et clairement nos meilleurs moments sur cette bêta. Mais tout de même, on se doit de constater un manque de renouvellement, d’autant plus souligné que le concept même du jeu vise à nous faire reparcourir les missions dans le but de grappiller de l’XP. Il faudra attendre encore un peu pour juger le travail de Crystal Dynamics, croisons les doigts pour que le studio ait entendu les retours des joueurs car on note assez de qualité pour que le titre soit plus intéressant que ce que nous redoutions.

0/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *