article coup de coeur

[Test] The King Of Fighters 2002 Unlimited Match : encore plus généreux

Caractéristiques

    • PlayStation 4
  • Développeur : SNK, Code Mystics
  • Editeur : SNK
  • Date de sortie : 9 février 2021
  • Acheter : Cliquez ici

L’un des meilleurs jeux de baston de l’histoire du JV !

image test kof 2002

 Depuis quelques temps, et certainement dans l’optique de préparer la sortie du très, très, mais très attendu The King Of Fighters XV (rappelons qu’on a beaucoup apprécié KOF XIV), SNK nous fait le plaisir de sortir quelques jeux de son chapeau rétro. Sur Nintendo Switch, le focus est porté sur la Neo-Geo Pocket, ce qui touche avant tout les plus grands fans de l’éditeur japonais. Ici, avec le portage de The King Of Fighters 2002 : Unlimited Match, on va plus loin, d’ailleurs . Car on se trouve clairement devant l’un des meilleurs jeux de combat 2D de l’histoire, mais aussi l’un des témoignages les plus précieux concernant ce que fut SNK. Et ce qu’on espère le voir redevenir : le maître du jeu de baston 2D.

Tout d’abord, il est nécessaire de bien rappeler que The King Of Fighters 2002 : Unlimited Match s’inscrit parfaitement dans ces jeux de combat à l’ancienne qui misaient tout sur le gameplay, et rien sur l’histoire. Si la licence est bel et bien accompagnée d’un univers écrit, l’épisode 2001 mettait fin à un arc scénaristique pas tellement apprécié par les fans (aller, avouez qu’on s’en fichait un peu des NESTS et consorts). Bon, on aurait peut-être tout de même apprécié un minimum d’enrobage, peut-être des cinématiques à débloquer, des fins de tournoi plus enjouées. C’est un peu sec dans ce sens, on va à l’essentiel. Du coup, SNK s’est concentré sur ce qu’il fait de mieux : le gameplay…

Précisons ici que The King Of Fighters 2002 : Unlimited Match est le portage de l’édition parue sur PC voilà quelques années. On retrouve donc les mêmes louanges qu’on pouvait lui adresser à l’époque. Il s’agit du jeu SNK au roster le plus vaste, comptez soixante-six personnages dont le nouveau venu Nameless (lequel remplace K9999), petite facilité sur le nom, mais dont le potentiel plaira particulièrement aux amateurs de style rapide, incisif, très typé ninjustsu, mais parfois ouvrant trop sa garde. Il faut donc souligner le titanesque travail sur l’équilibre car, malgré ce casting impressionnant, on n’a pas l’impression de personnages trop cheatés, même si certains s’associeront plus facilement que d’autres à des joueurs sans maitrise (mais si, ces gens qui appuient sur tous les boutons en espérant sortir un coup spécial, et qui gagnent parfois, vous voyez bien).

Un nouveau code online qui assure des parties fluides

image nameless kof 2002

Après les originalités peu convaincantes de KOF 2001, The King Of Fighters 2002 : Unlimited Match revient aux fondamentaux du gameplay, et c’est tant mieux. On est donc dans du pur 3 Vs. 3, très épuré, qui laisse avant tout le joueur face à son skill. Le système à quatre touches, les coups spéciaux à base de barres de super, la base. Mais au-delà de cette surface, on a surtout une somme de mécaniques qui définissent parfaitement le terme de technicité. Clairement, un novice ne tiendra pas cinq secondes s’il débute directement par le mode online. Tous les cancels, MAX Activations, et évidemment les Supers sont de la partie. Et pour les placer, il va falloir étudier à la frame chacun des combattants.

C’est peut-être ici que l’on émet notre seule retenue concernant The King Of Fighters 2002 : Unlimited Match, car son contenu solo est rachitique. Même le Practice est un peu chiche, ne permet pas de bien comprendre toutes les facettes du personnages sélectionnés car les options de mise en situation ne sont pas poussées. On a aussi du 1 Vs 1 et du 3 Vs 3. Et c’est tout. C’est dans ce peu de modes qu’il vous faudra faire vos armes, et ne comptez sur aucun tutoriel pour vous apprendre comment placer ce free cancel qui vous fait tant envie sur différentes vidéos. C’est clairement rude, mais la gloire est à ce prix.

Enfin, sachez que The King Of Fighters 2002 : Unlimited Match a le bon goût de revoir partiellement sa partie technique à la hausse. Les sprites restent identiques à l’époque, par contre les différents environnements se font plus fins. On n’en a pas terminé avec l’impression rétro, ne poussons pas, mais le résultat se fait bien plus propre. Aussi, les  quelques artworks ont été rendus plus lisibles, terminé la bouillie de pixels. L’un des gros ajouts concerne le mode online : le Rollback Netcode est de la partie, ce qui assure des parties sans trop de problèmes de lag. Dans les faits, on en a tout de même quelques traces, mais c’est globalement infiniment plus propre qu’il y a quelques années. C’est bien simple : à part un adversaire qui devait jouer sur modem d’un ancien temps (il insultait sa connexion, quand on en est là…), on n’a rencontré aucun problème, tout est fluide.

Note : 18/20

The King Of Fighters 2002 : Unlimited Match reste l’un des meilleurs jeux de combat que vous pouvez découvrir actuellement, l’un des jeux cultes que le genre a su nous livrer. Il va falloir passer par une phase d’apprentissage abrupte, sans la moindre trace d’un tutoriel digne de ce nom, mais c’est à ce prix qui l’on découvre des mécaniques hyper profondes et jouissives. Ajoutons un mode online certes habités par des Gros Bill du jeu de combat mais surtout très stable, et l’on obtient un incontournable de la baston 2D.

Auteur

  • Mickaël Barbato est un journaliste culturel spécialisé dans le cinéma (cursus de scénariste au CLCF) et plus particulièrement le cinéma de genre, jeux vidéos, littérature. Il rejoint Culturellement Vôtre en décembre 2015. Manque clairement de sommeil.

9/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *