[Test – Blu-ray] Fast and Furious 9 – Universal Pictures France

Caractéristiques

  • Titre original : F9 The Fast Saga
  • Réalisateur(s) : Justin Lin
  • Avec : Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster, Tyrese Gibson, Chris "Ludacris" Bridges, Sung Kang, Nathalie Emmanuel...
  • Editeur : Universal Pictures France
  • Date de sortie Blu-Ray : 17 novembre 2021
  • Date de sortie originale en salles : 14 juillet 2021
  • Durée : 143 minutes pour la version cinéma, 150 minutes pour la version du réalisateur
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 3,5/5


Fast and Furious 9 a été tourné en partie en numérique (Arri Alexa LF, Arri Alexa mini et Arri Alexa SXT) et en partie en pellicule 35MM (Arriflex 235, Arriflex 435, Arriflex 435 ES et Panavision Panaflex Millennium XL2) et le Blu-ray, au format respecté 2.39:1, s’avère moyen. C’est une petite déception de la part d’Universal. La définition, pour les scènes tournées en pellicule, c’est-à-dire les flashbacks, est bonne. Le grain est présent comme il faut pour nous faire sentir dans les années 90. Pour le reste du long-métrage tourné en numérique, c’est quand même assez décevant. La définition n’est pas terrible. Un grain numérique apparait – et pas uniquement sur les scènes les plus sombres, très souvent pour une baisse de définition importante. Du coup, les détails sur les visages, costumes ou décors ne sont franchement pas excellents.

Les couleurs sont belles et saturées comme il faut. On notera surtout les scènes dans la jungle. Les noirs sont légèrement bouchés, mais uniquement pour certaines scènes, comme au Japon. Les contrastes sont bons. Enfin, la profondeur de champ est très bonne. Par contre, nous avons le droit à pas mal de saccades. Cela nous sort du film assez souvent, surtout lors des scènes d’action. Le débit moyen image est de 19,1 MBPS.

Son : 4/5

Universal Pictures France (Présidents, Nobody) nous propose une piste anglaise en Dolby Atmos avec un core en Dolby TrueHD 7.1. Celle-ci est assez  puissante, mais aurait pu l’être un peu plus et le mixage de celle-ci est un peu bizarre. Il vous faudra augmenter un peu plus que d’habitude le volume de votre Home-cinéma pour avoir une bonne expérience. Le mixage met quant à lui en avant la musique et les chansons du film et moins les effets. Du coup, lors des fusillades ou des courses poursuites, on n’entend pas assez les effets. Dommage !

Sinon, les dialogues sont clairs, la musique et les effets passent bien par tous les canaux. On a quelques effets verticaux sympathiques, surtout lors des scènes d’action – le passage des hélicoptères au Montequinto ou encore la course poursuite finale. Le caisson de basse est bien utilisé. Une piste un peu bizarre, donc… Le mixage aurait pu être mieux. Le débit moyen est de 2,2 MBPS, avec des montées à 4,8 MBPS.

La piste française est elle en Dolby Digital plus 7.1. Une piste assez puissante , bien répartie, assez ample, avec quelques bons effets d’ambiance. Elle manque cependant de précision en raison de sa compression. Le niveau du doublage français est légèrement haut, mais s’incorpore bien au mixage original du long-métrage, sauf pour deux/-trois répliques où celles-ci empiètent sur le mixage. La musique et les effets passent bien par les sept enceintes. Le caisson de basse est bien utilisé. Bizarrement, cette piste est mieux équilibrée que la VO. Le débit moyen/max de cette piste est de 768 KBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Bêtisier (3′)
  • F9 : tous partant (45′)
  • Quasiment rapide (8′)
  • Changement de priorités (4′)
  • Justice pour Han (3′)
  • Sur le tournage avec Justin Lin (10′)
  • John Cena : un fan de bolides (4′)
  • Commentaire du film avec Justin Lin

On commence les bonus avec le traditionnel Bêtisier, d’une durée de trois minutes. Toujours sympathique et amusant. F9 : tous partant est le gros making-of du film. D’une durée de quarante-cinq minutes, il s’intéresse principalement au casting, aux cascades et combats et évidemment aux courses-poursuites. Le résultat est assez complet, même si d’autres aspects de la production devrait être abordés, comme les effets spéciaux. Quasiment rapide est un module dans lequel l’équipe nous explique comment ils ont eu les idées pour les séquences d’action du film. Changement de priorités s’intéresse à l’évolution du personnage de Dom et à l’acteur qui l’interprète, Vin Diesel, et la manière dont cela a influencé la saga. Justice pour Han évoque le retour du personnage de Han et pourquoi le réalisateur a décidé de le faire revenir. Sur le tournage avec Justin Lin est un module dans lequel on suit une journée du réalisateur. Vraiment intéressant. Enfin, dans John Cena : un fan de bolides, l’acteur John Cena nous présente certaines voitures du film. Un ravissement pour les fans de voitures !

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Si Dom Toretto mène une vie tranquille, loin du bitume, auprès de Letty et de leur fils, le petit Brian, ils savent bien tous les deux que derrière les horizons les plus radieux se cachent toujours les dangers les plus sournois. Cette fois, pour sauver ceux à qui il tient le plus, Dom va devoir affronter les démons de son passé. Son équipe se rassemble pour démanteler un complot à échelle mondiale mené par le tueur le plus implacable qu’ils aient jamais affronté, aussi redoutable avec une arme que derrière un volant : Un homme qui n’est autre que le frère désavoué de Dom, Jakob

Le Film

Retrouvez notre critique de Fast and Furious 9.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.