[Test – Blu-ray] Jukai : La forêt des suicides – The Jokers

Caractéristiques

  • Titre : Jukai : La forêt des suicides
  • Titre original : Jukai Mura
  • Réalisateur(s) : Takashi Shimizu
  • Avec : Anna Yamada, Mayu Yamaguchi, Rinka Otani...
  • Editeur : The Jokers
  • Date de sortie Blu-Ray : 16 Mars 2022
  • Date de sortie originale en salles : /
  • Durée : 117 Minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Image : 4,5/5

Jukai : La forêt des suicides a été tourné en numérique (pas plus d’information) et le Blu-ray, au format respecté 1.85:1. Du côté de la définition, c’est un sans-faute. Celle-ci est excellente et ne baisse pas une seconde (pas d’apparition de grain numérique). Les détails sur les visages, costumes et décors (surtout la forêt qui donne le titre au film) sont impeccables. Rien à redire dessus.

Concernant les couleurs, celles-ci sont magnifiques, surtout (encore), dans la forêt avec un superbe vert pour les séquences en pleine journée. Il y a quelques images en surexposition, mais cela fait partie du style du long-métrage. Les blancs sont propres et nets. Les contrastes sont aussi excellents et les noirs sont profonds et non bouchés, surtout pour les scènes de nuit, sombres ou dans la forêt. Le réalisateur joue aussi sur différentes lumières pour le film,  avec des mêmes scènes qui peuvent passer de très éclairées à très sombres. La profondeur de l’image est aussi excellente pour une bonne immersion dans le long-métrage. Nous avons détecté quelques petits problèmes de compression avec de très légères saccades, mais rien de bien grave. Un très bon master HD de la part de l’éditeur.

Son : 3,5/5

The Jokers (The Trip, Vivarium) nous proposent deux pistes en DTS-HD Master Audio 5.1. Celles-ci sont puissantes comme il faut, bien réparties, précises et  assez amples. Il y a pas mal d’effets d’ambiance, évidemment, dans la forêt (craquement de branche, vent ou évidemment des éléments d’horreur que nous ne spoilerons pas). Les dialogues sont clairs pour la VO et le volume du doublage français est bon et s’incorpore bien au mixage original. La musique et les effets passent bien par les cinq enceintes. Le caisson de basse est très peu, mais bien utilisé. Deux belles petites pistes, quasi identiques. En ce qui concerne la piste VO, le débit moyen est de 3 MBPS, avec des montées à 4,3 MBPS. Pour la piste française, le débit moyen est de 3,4 MBPS, avec des montées à 5,3 MBPS. Du coup, la piste française est légèrement plus précise mais, là encore, rien de bien grave ou perceptible.

Bonus : 1,5/5

  • L’horrible interview : Entretien avec Takashi Shimizu (17′)

Seul bonus de cette édition, L’horrible interview : Entretien avec Takashi Shimizu, est, comme l’indique le titre, une interview du réalisateur par le youtubeur spécialisé de l’horreur Azz L’Epouvantail. Dans celle-ci, le réalisateur parle des thèmes du film et de ceux qui traversent sa filmographie, du tournage du film dans la forêt des suicides (Aokighara), le fait qu’il incorpore des influenceurs/youtubeurs dans son film, du casting du film et de la conception de la boîte du film. Cette interview est vraiment intéressante pour en apprendre plus sur la conception du long-métrage. Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’interview du réalisateur, dans lequel celui-ci discute aussi de ses autres film sur la chaîne de Azz L’Epouvantail.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Deux sœurs, Hibiki et Naki, bravent l’interdit et décident de rentrer dans la forêt de Jukaï. Elles découvrent que de nombreuses personnes disparues dans la région ont été retrouvées à l’intérieur de ces bois et aux alentours. Sont-elles venues de leur propre gré ou est-ce qu’un pouvoir spirituel maléfique les a attirés dans ce lieu ? Le seul indice est une boîte mystérieuse, qui, depuis qu’elle a été touchée par Hibiki et Naki, provoque une nouvelle spirale d’accidents et de morts dans le village…

Mini-critique

Nouveau long-métrage de Takashi Shimizu (créateur de la saga The Grudge), Jukai : La forêt des suicides possède un scénario qui est un peu un copier-coller de son précédent long-métrage : Inunaki. On retrouve la même structure, voire des personnages écho, mais il faut dire que c’est assez efficace. En s’inspirant de ce qu’il se passe dans la forêt d’Aokigahara au Japon où des dizaines de personnes viennent se suicider chaque année, il plonge, métaphoriquement, dans l’histoire de son pays. C’est intéressant thématiquement parlant, car il parle aussi des erreurs du passé. D’ailleurs, le fait que le scénario se concentre sur deux jeunes femmes, des sœurs, l’est aussi. On s’attache à Hibiki et Naki qui plonge dans leur passé et une histoire d’horreur fantastique. Malgré tout cela, il est un peu dommage que le côté fantastique n’intervienne pas vraiment, même si on a quelques indices avant, dans la dernière partie.

Sur la réalisation, c’est excellent : Takashi Shimizu sait jouer sur les ombres et l’ambiance de son long-métrage grâce à une photographie très bonne allant autant des verts assez beaux dans la forêt en plein jour, qu’une ambiance sombre  et crasseuse pour les scènes de nuit. Il a aussi une bonne utilisation des flous. On pourra, par contre, critiquer certaines baisses de rythme en milieu de métrage. Enfin, la musique et les effets spéciaux sont de qualité. Pour la première, celle-ci correspond bien au film et lui donne une ambiance et une entité. Pour les seconds, ceux ci sont de qualité, surtout dans le final du long-métrage. Enfin, le casting est convaincant et impliqué.

Jukai : La forêt des suicides est un bon petit film d’horreur fantastique japonais. Il ne révolutionne pas le genre, mais possède des qualités indéniables et quelques défauts, mais on passe un bon moment en le visionnant.

Cet article a été écrit par , qui a publié 2001 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.