[Test – Blu-ray 4K Ultra HD] Spider-Man : No Way Home – Sony Pictures France

Caractéristiques

  • Titre : Spider-Man : No Way Home
  • Réalisateur(s) : Jon Watts
  • Avec : Tom Holland, Zendaya, Benedict Cumberbatch, Jon Favreau, Jacob Batalon, Marisa Tomei, Willem Dafoe, Alfred Molina et Jamie Foxx
  • Editeur : Sony Pictures France
  • Date de sortie Blu-Ray : 27 avril 2022 et disponible à la même date en VOD à la location
  • Date de sortie originale en salles : 15 décembre 2021
  • Durée : 167 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 8/10

Image 4K : 4,5/5

Spider-Man : No Way Home a été tourné en numérique (Arri Alexa LF, Arri Alexa Mini LF) et le Blu-ray 4K , au format respecté 2.39:1, est issu d’un master 2K upscalé 4K, avec une compression HEVC et une présentation en Dolby Vision ou HDR10. Du côté de la définition, celle-ci est excellente et ne baisse pas une seconde (pas d’apparition de grain numérique). Les détails sur les visages (surtout celui de Willem Dafoe), costumes et décors sont impeccables. Il est à notee que les effets spéciaux ont été améliorés pour cette sortie en vidéo et cela se voit grandement. Surtout dans les rendus du Lézard ou de l’Homme Sable.

Pour ce qui est des couleurs, celles-ci font très “Marvel”. Il y a tout de même quelques beaux moments quand Spider-Man et Doctor Strange se combattent dans la réalité-miroir et le lever de soleil  pour le combat final et le final du film. Les blancs sont propres et nets. Les contrastes sont aussi excellents et les noirs sont profonds et non bouchés. On retiendra les scènes de la crypte de Doctor Strange et celles du final sur la statue de la Liberté qui nous offre beaucoup plus de détails que quand nous l’avions vu en salles.  Enfin, la profondeur de l’image est elle aussi excellente. Nous n’avons détecté aucun problème de compression, ni de saccades lors du visionnage. Un bon master de la part de l’éditeur, mais il est dommage que ce soit un master upscalé et pas un master 4K pour le plus gros succès au cinéma depuis le début de la pandémie.

Son : 4/5

Sony Pictures France (La trilogie Karaté Kid, Venom: Let There Be Carnage) nous propose une piste anglaise en Dolby Atmos avec un core de Dolby True HD 7.1. Une piste très puissante, précise, ample comme il faut et bien répartie. Les dialogues sont clairs. Les effets d’ambiance (explosions, coups, certaines voix comme celle d’Electro, interprété par Jamie Foxx, etc.) sont nombreux et passent par tous les canaux avec une précision redoutable. De plus, la piste bénéficie d’une belle verticalité pour les effets (la bataille du pont, celle de l’appartement et le final sur la Statue de la Liberté) vous en font vivre de toutes les couleurs. La musique est bien présente et bien incorporée à l’ensemble. Le caisson de basse est aussi excellement utilisé. Chaque coup que les personnages se portent se ressent, surtout lors du combat entre Spider-Man et Norman Osborn dans l’appartement. Une très bonne piste, immersive à souhait.

La piste française est en DTS-HD Master Audio 5.1.  Celle-ci est très puissante, bien répartie, précise et ample, avec quelques bons effets, surtout lors des scènes d’action. Pour le reste, le niveau du doublage VF est bon et s’incorpore parfaitement au mixage original, sans parasiter les effets. La musique et les effets passent bien par les cinq enceintes. Le mixage sonore est très équilibré et permet une bonne immersion dans le film. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. Une bonne piste HD de la part de l’éditeur.

Bonus : 3,5/5

  • Bêtisier (4′)
  • Chorégraphie d’action à travers le multivers (6′)
  • Un spider-voyage spectaculaire avec Tom Holland (6′)
  • Les réalités se heurtent, les Spider-man s’unissent (8′)
  • La remise des diplômes (7′)
  • Dans la peau de Strange (5′)
  • Tisser la toile de Jon Watts (7′)
  • Easter eggs de la réalité alternative (4′)
  • Un multivers de mécréants (6′)
  • La rencontre des Spider-Man – table ronde des héros (7′)
  • Le sommet des Sinistres Six – table ronde des méchants (8′)
  • Le Daily Buggle (4′)
  • Prévisualisation des cascades (3′)
  • Matériel promotionnel cinéma (4′)

Nous commençons les bonus avec le traditionnel Bêtisier. On voit clairement que l’ambiance sur le tournage était amusante. Il y a de vrais moments où l’on rigole. Chorégraphie d’action à travers le multivers revient sur comment l’équipe des cascades a créé les scènes de combats et de voltige du film. Intéressant.  Dans Un spider-voyage spectaculaire avec Tom Holland, l’acteur discute de l’évolution de Peter Parker au travers des films, mais aussi de son évolution en tant qu’acteur au travers du MCU. Les réalités se heurtent, les Spider-Man s’unissent revient sur la manière dont Sony et Marvel ont convaincu Tobey Maguire et Andrew Garfield de revenir et leur manière d’appréhender ce retour, les différences entre les trois Spider-Man et, évidemment, la manière dont s’est passé le tournage entre les trois acteurs. Emouvant. La remise des diplômes est un module sur Tom Holland, Zendaya, Jacob Batalon et Tony Revelori qui évoquent leurs personnages et leur évolution. Sympathique.

Dans la peau de Strange, Benedict Cumberbatch revient sur le rôle de Dr Strange dans le film et l’équipe revient sur la construction des parties du Sanctum Sanctorum que l’on découvre dans le long-métrage.  Dans Tisser la toile de Jon Watts, le réalisateur revient sur son expérience sur les trois films et l’équipe le congratule pour son travail. Un bonus un peu trop promotionnel. Easter Eggs de la réalité alternative est un module amusant qui nous révèle les 23 Easter Eggs du film. Certains sont assez évidents et d’autres sont bien cachés. Les aviez-vous tous trouvés ? Un multivers de mécréants revient sur les retours de Willem Dafoe, Alfred Molina et Jamie Foxx et de leurs personnages emblématiques. La rencontre des Spider-Man – Table ronde des héros est un bonus dans lequel Tom Holland, Andrew Garfield et Tobey Maguire discutent de leur approche du personnage, de la manière dont ils ont travaillé ensemble, le retour des méchants, des différences entre les trois Spider-Man dans les scènes d’action et du retour de Tobey et Andrew dans leurs costumes. Enfin, ils rigolent du fait qu’ils mettent du talc pour enfiler les costumes.

Dans Le sommet des Sinistres Six – Table ronde des méchants, Willem Dafoe, Alfred Molina et Jamie Foxx reviennent sur le retour de leurs personnages, sur leur travail avec Tom Holland, l’évolution de leurs costumes et la manière dont la technologie a évolué depuis qu’ils ont joué les méchants (il y a 20 ans pour Willem Dafoe). Ils discutent des méchants en général, on sent qu’ils sont contents d’être là et s’amusent. Le Daily Buggle est un ensemble de trois reportages de JJ Jameson contre Spider-Man. Amusant. La Prévisualisation des cascades nous invite à découvrir à faire la différence entre les prévisualisations et le résultat final des combats de l’appartement et du combat sur le bouclier. Enfin, le Matériel promotionnel cinéma nous entraîne dans une séance amusante de détecteur de mensonges entre Tom Holland et Jacob Batalon, le tour de presse promo de Tom Holland à Paris et enfin, un petit module sur le tournage à Atlanta.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Pour la première fois dans son histoire cinématographique, Spider-Man, le héros sympa du quartier est démasqué et ne peut désormais plus séparer sa vie normale de ses lourdes responsabilités de super héros. Quand il demande de l’aide à Doctor Strange, les enjeux deviennent encore plus dangereux, le forçant à découvrir ce qu’être Spider-Man signifie véritablement.

Le Film

Découvrez aussi notre critique de Spider-Man : No Way Home.

Cet article a été écrit par , qui a publié 2001 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.