[Critique] Andor : les quatre premiers épisodes

Caractéristiques

  • Titre : Andor
  • Créé par : Tony Gilroy
  • Avec : Diego Luna, Stellan Skarsgård, Adria Arjona, Fiona Shaw, Denise Gough, Kyle Soller, Genevieve O'Reilly et Forest Whitaker
  • Saison : 1
  • Année(s) de diffusion : 2022
  • Chaîne originale : Disney +
  • Diffusion françaisee : à partir du 21 septembre 2022 sur Disney +
  • Note : 8/10

Une plongée dans l’Empire Galactique

Nouvelle série de l’univers Star Wars après The Mandalorian, The Book of Boba Fett et Obi-Wan Kenobi, Andor s’intéresse au personnage de Cassian Andor, que l’on a découvert dans Rogue One : A Star Wars Story en 2016. La série est donc un prequel à Rogue One et se déroule cinq ans avant ses événements. Tony Gilroy, scénariste du film, revient en tant que showrunner et scénariste de la série. A l’occasion de la sortie des premiers épisodes, nous avons pu visionner les quatre premiers. Voici notre avis…

Les deux premiers épisodes s’intéressent à deux choses. En premier lieu, le fait que Cassian recherche sa sœur et que cela lui attire des ennuis. En second lieu, nous avons des flashback de sa jeunesse qui nous font comprendre comme il s’est éloigné de celle-ci. Cela nous permet de mieux comprendre le personnage, sa débrouillardise, comment l’Empire va s’intéresser à lui, ainsi que l’Alliance Rebelle et la fuite de sa planète. Une construction du personnage que nous n’avions pas dans le film. Il y a aussi d’autres personnages qui gravitent autour de lui, comme Kleya, une amie qui va prendre des risques pour Cassian, Luthen Rael, un personnage à deux facettes vraiment intéressant ou encore le personnage de Syril, qui aura un contentieux avec Cassian.

Les actions de l’Alliance Rebelle

image diego luna andor
Copyright 2022 Lucasfilm Ltd. & TM. All Rights Reserved.

Mais le personnage qui va être aussi bien développé dans cette série, c’est Mon Mothma. C’est avec elle qu’on découvre les dessous de la rébellion et à quel point s’y impliquer est dangereux. On voit comment, en tant que sénatrice, elle arrive à jouer sur deux tableaux, du moins pour l’instant. Et c’est aussi ça, la série. Au travers des personnages de Cassian et de Mon Mothman, on découvre deux facette de la rébellion : celle qui fait le sale boulot avec peu de moyens et celle qui doit jouer un rôle. Les deux sont risqués pour des raisons différentes, mais cela reste passionnant car, au travers de cette histoire, on développe plus le lore, mais on explore aussi de nouvelles planètes, ou bien l’on explore un peu plus celles que l’on connait. Dans ces épisodes, on parle surtout de Coruscant.

Attention cependant : ne vous attendez pas à un déluge d’action lors de ces quatre premiers épisodes, ils servent surtout à présenter, ou présenter à nouveau les personnages et à montrer leurs motivations. L’action commence vraiment avec la fin du quatrième épisode. Donc évidemment, ces premiers épisodes possèdent un rythme lent, ce qui ne veut pas dire qu’il ne se passe rien, bien au contraire ! Mais ne vous attendez pas à de l’action toutes les cinq minutes. Cela n’empêche pas la série d’être bien réalisée.

Un bon développement des personnages

image geneviève o reilly andor
Copyright 2022 Lucasfilm Ltd. & TM. All Rights Reserved.

Oubliez les scènes tournées dans “le volume” (le mur de réalité augmenté), ici on tourne en décors construits ou réels, tout cela pour respecter la vision de Rogue One, ce qui n’est pas plus mal. Cela va jusqu’au design des vaisseaux qui, comme dans le long-métrage, nous font croire que ce sont des maquettes. Le style de réalisation s’inspire aussi de ce qu’a fait Gareth Edwards avec des plans, surtout en caméra portée. Cela change un peu avec les scènes “plus classe” avec Mon Mothma où la réalisation s’avère plus classique.

En ce qui concerne les effets spéciaux, ces derniers sont de qualités. Un soin évident leur a été accordé. Enfin, la musique de Nicholas Britell (Don’t Look Up) s’imbrique parfaitement avec les compositions musicales de John Williams et Michael Giacchino (compositeur de Rogue One).

Une réalisation dans la continuité de Rogue One

image forest whitaker andor
Copyright 2022 Lucasfilm Ltd. & TM. All Rights Reserved.

Concernant les acteurs, Diego Luna connaît déjà le personnage de Cassian Andor, il le développe un peu plus et le fait toujours aussi bien. Un bon lead. Stellan Skarsgård (Dune) interprète bien les deux facettes de son personnage, qui est l’un des plus intéressants de la série. Adria Arjona (Morbius) a peu de choses à faire pour l’instant, et il faudra que son personnage soit un peu plus développé lors des prochains épisodes. Fiona Shaw est égale à elle-même, c’est-à-dire toujours excellente malgré son peu de temps à l’écran. Denise Gough et Kyle Soller ont des rôles un peu similaires. Ils sont bons dans ce qu’ils font mais, là aussi, il faudra voir où cela les mène. Enfin, Genevieve O’Reilly reprend le rôle de Mon Mothma qu’elle tenait dans la prélogie et dans Rogue One. Elle a et aura la chance d’enfin développer ce personnage culte à l’écran.

Les quatre premiers épisodes d’Andor sont donc prometteurs. Ceux qui aiment le style visuel de la trilogie originale et de Rogue One seront ravis, y compris du point de vue de la narration. Une plongée au sein de la Rébellion intéressante. A suivre donc.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1981 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.