week-end taylor swift culturellement vôtre ready for it

[Test – Blu-ray] Dominique : Les Yeux de l’épouvante – Rimini Editions

Caractéristiques

  • Titre : Dominique : Les Yeux de l'épouvante
  • Titre original : Dominique
  • Réalisateur(s) : Michael Anderson
  • Avec : Cliff Robertson, Jean Simmons, Jenny Agutter, Simon Ward...
  • Editeur : Rimini Editions
  • Date de sortie Blu-Ray : 1er septembre 2023
  • Date de sortie originale en salles : 17 juin 1981
  • Durée : 100 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Image : 4/5

Dominique : Les Yeux de l’épouvante a été tourné en pellicule 35MM (pas plus d’information) et pour son arrivée en HD en France, le film a été restauré en 2K à partir d’un scan des négatifs. Le Blu-ray, au format respecté  1.85:1, est bon mais avec des défauts. La restauration a été bien faite pour la plupart du film. Le grain est assez présent, la plupart du temps, de façon fine et homogène. Quasiment tous les problèmes de la pellicule ont été gommés. Nous n’en avons détecté que deux, avec une rayure et une brûlure de cigarette. Le problème est qu’il y a eu une utilisation abusive du DNR sur certains plans. Du coup, sur ces plans là,  l’image est dépourvue de grain et les visages souffrent également de l’effet poupée de cire. La définition est donc bonne, avec de bons détails sur les visages malgré l’effet poupée de cire, et sur les costumes et décors. La stabilité de l’image est également bonne, sauf sur deux-trois plans.

Concernant les couleurs, celles-ci sont respectées. Le long-métrage a des couleurs assez prononcées, qui s’inspirent du giallo, comme le vert et le rouge. Cela ressort vraiment bien. La photo, de façon générale, est plutôt belle. La profondeur de l’image est bonne. Celle-ci est bien utilisée dans la maison, surtout dans les scènes où le spectre apparaît. Les contrastes et noirs sont corrects, mais avec quelques noirs bouchés sur certains plans. Pas la meilleure restauration que nous ayons vue, mais cela reste très correct et c’est la meilleure façon de visionner le film. Le débit moyen est de 28 MBPS.

Son : 2,5/5

Rimini Editions (Le Souffle de la Tempête, Sweet Sixteen) nous propose deux pistes en Dual Mono avec un core en DTS-HD Master 2.0. Celles-ci sont biens réparties sur les deux canaux, assez puissantes avec la musique et les effets correctement mixés. Les deux mixages sont très similaires, avec des dialogues clairs mais un peu étouffés par moment pour la version originale. Pour la version française, le doublage est bon et est assez haut. Du coup, c’est limite, on préférera la version française. C’est assez rare pour le préciser. Surtout que la VF est de qualité. Deux pistes en 2.0 qui suffisent pour un tel film. Le débit moyen/max des deux pistes est de 2,1 MBPS. (Nb : le système de notation pour le son est aussi basé sur les différents formats de pistes qui existent actuellement et donc, malgré qu’il s’agisse de deux bonnes pistes, nous ne pouvons pas mettre plus que la note indiquée).

Bonus : 2/5

  • Un livret de 24 pages conçu par Marc Toullec

Seul bonus de cette édition, Milton Subotsky, un producteur dans la tourmente, un livret de 24 pages conçu par le journaliste Marc Toullec qui revient sur le producteur de film et sa vie assez tumultueuse. Un sympathique supplément.

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

A peine remise d’une grave chute, Dominique Ballard, femme d’un riche homme d’affaires, commence à être victime d’étranges et angoissantes visions : un cadavre pendu dans la serre, des objets qui disparaissent… Est-elle le témoin d’événements surnaturels ou est-elle en train de perdre la tête ?

Le Film

Dominique : Les Yeux de l’épouvante n’est pas vraiment un film d’horreur. Il tient plus du thriller avec une touche  de giallo que de l’épouvante pure. Le scénario est convenu et déjà vu. On veut nous faire croire à une histoire de fantôme, mais on est sur un film de manipulation. Les principaux attraits du long-métrage sont la réalisation, certes assez impersonnelle, de Michael Anderson, mais assez solide avec une direction photo assez inspirée. Le second attrait est la présence au casting et les performances de Cliff Robertson et Jean Simmons. Dominique : Les Yeux de l’épouvante est donc un petit thriller bien réalisé, avec de bons acteurs, mais trop convenu et prévisible.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x