week-end taylor swift culturellement vôtre folklore

[Test – Blu-ray] Main Basse sur la Ville – Rimini éditions

Caractéristiques

  • Titre : Main Basse sur la Ville
  • Titre original : Le Mani sulla citta
  • Réalisateur(s) : Francesco Rosi
  • Avec : Rod Steiger, Salvo Randone, Guido Alberti
  • Editeur : Rimini éditions
  • Date de sortie Blu-Ray : 7 février 2024
  • Date de sortie originale en salles : 7 novembre 1963
  • Durée : 101 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 7/10

Image: 5/5

Main Basse sur la Ville a été tourné en pellicule 35MM (Arriflex II C). Le film a été restauré en 4K en 2020 à partir des négatifs du film disponible en France et en Italie, tant pour l’image que pour les pistes sonores italienne et française. La restauration a été réalisée par les laboratoires CINECITTA Studios (Rome) et Hiventy (Boulogne Billancourt). C’est donc cette version restaurée qui nous est proposée pour cette sortie en HD. Le Blu-ray, au format 1.85:1, est magnifique. Un superbe travail a été fait pour ce long-métrage. Pour être pointilleux, on pourrait dire qu’il reste quelques très légers points blancs (peu nombreux), mais mis à part ce point, tous les défauts de la pellicule ont été gommés sur ce master. Le grain est présent, assez fin pour un film tourné en 1963, homogène et non figé. Celui-ci se fait un peu plus présent lors des scènes de nuit vers 1h16. La stabilité de l’image est très bonne et ne fluctue pas.

La définition est du coup bonne pour un film datant de cette époque. Que ce soit sur les visages (les gros plans), les costumes, mais surtout les décors de Naples, qui constituent presque un personnage à part entière, ou encore le décor du conseil municipal. La restauration a fait aussi des merveilles sur les noirs et blancs, avec de très bons contrastes et des noirs non bouchés (pour la plupart). Les blancs sont aussi  au niveau et les gris de très bonne facture. Une excellente restauration que l’on vous recommande chaudement. Nus avons détecté quelques petits problèmes de compression avec quelques rares saccades, mais rien de bien grave. Le débit moyen image est de 23,7MBPS.

Son : 3/5

Rimini Editions (Meurtres dans la 110ème rue, Douce Nuit, Sanglante Nuit) nous propose deux pistes en DTS-HD Master 2.0. Vu que le long-métrage a 60 ans, il nous paraît clair que nous ne pouvions pas avoir mieux. Il y a des différences entre les deux pistes. La française étouffe certains effets d’ambiance lorsqu’il y a des dialogues. Du coup, le mix de celle-ci est différente. Elle met plus en avant le doublage VF, qui a un niveau assez haut. Cela empiète légèrement sur le mixage original. Les dialogues sont clairs pour la VO. La piste italienne a un meilleur mixage, plus équilibré avec les dialogues, même si certains acteurs, comme Rod Steiger, ont été doublés en italien. Les musiques et effets sont mieux mixés. On vous recommande donc la version italienne pour le visionnage. Le débit moyen/max des deux pistes est de 1,6MBPS.

(Nb : le système de notation pour le son est aussi basé sur les différents formats de pistes qui existent actuellement et donc, malgré qu’il s’agisse de deux bonnes pistes, nous ne pouvons pas mettre plus que la note indiquée). 

Une piste audiodescription française est aussi disponible.

Bonus : 3/5

  • Interview de Michel Ciment (29′)
  • Conversation entre Paola Palma et Frédéric Mercier (39′)
  • Livret de 80 pages

Dans l’interview de Michel Ciment, le critique de cinéma et auteur du Dossier Rosi (1976), enregistré à Paris le 19 juin 2023, revient sur l’histoire et le cinéma de Francesco Rosi et l’histoire du film. Il offre aussi une analyse très pertinente du long-métrage, de son contexte et du fait que Main Basse sur la ville est toujours d’actualité.

Le second bonus est une conversation entre Paola Palma, Maître de conférences en Études Cinématographiques et Frédéric Mercier, critique à la revue Positif. Ils reviennent sur la biographie du réalisateur, l’histoire entre Naples et le réalisateur, l’aspect documentaire, mais aussi l’enquête et le théorème du film, la manière dont le film a été tourné, l’importance de l’église, le côté politique, le montage et les polémiques du film à sa sortie. De bons échanges entre les deux spécialistes, avec quelques bonnes anecdotes.

Le livret de 80 pages contient Francesco Rosi, cinéaste du réel par Jean A Gili, historien du cinéma et en complément : Dans les bas-fond de la politique, récit d’Hacène Belmessous, chercheur et écrivain, et Revoir Main Basse sur la Ville, contribution de Patricia Barsanti, présidente de la société cinématographique lyre coproductrice française du film. Un livret assez dense, qui revient sur la biographie du réalisateur, la création et des analyses de Main Basse sur la Ville.

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Poussée par l’entrepreneur Nottola, la municipalité de Naples utilise des terrains agricoles pour lancer le construction d’un gigantesque programme immobilier. Les spéculateurs en profitent, mais la proximité du chantier provoque l’écroulement d’une maison ancienne et la mort d’un enfant, ce qui déclenche de vives polémiques au sein du conseil municipal, alors que de nouvelles élections se préparent. Tandis que l’enquête sur l’accident s’enlise, les stratégies électorales s’affinent…

Le Film

Quatrième long-métrage de Francesco Rosi, Main Basse sur la Ville est un film éminemment politique, à la limite du documentaire, qui montre comment, au travers de manigances au sein d’un conseil municipal, des entrepreneurs se font énormément d’argent au détriment de la population. La réalisation est autant à la limite du documentaire lorsque le réalisateur filme la rue que stylisée lors des scènes du conseil municipal. Un film bavard mais loin d’être ennuyeux malgré, tout de même, quelques lenteurs. Surtout, ce métrage reste, 60 ans plus tard, complètement d’actualité. Rod Steiger y campe parfaitement un entrepreneurs véreux.

Main basse sur la ville mérite d’être (re)découvert tant pour son propos que sa technique.

Article écrit par

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K et couvre l'actualité cinématographique en salles.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

Vous pouvez lire aussi d'autres articles de .

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x