gastronogeek-le-livre-de-potionsLe mois dernier, nous vous parlions de la sortie du Livre des potions, le deuxième tome de Gastronogeek, qui propose des recettes inspirées d’œuvres de la culture geek. Après un premier livre de cuisine paru en 2014 chez Hachette Pratique et écoulé à 25 000 exemplaires, la fine équipe est de retour avec cet ouvrage centré sur les liquides. Au programme : 73 recettes de cocktails, smoothies, soupes et autres breuvages répartis en 6 catégories (science-fiction, fantasy, fantastique, comics, manga et jeux vidéo). Chaque recette est rattachée à une oeuvre dont elle est inspirée et, de ce côté-là, autant dire que les références sont nombreuses ! De Doctor Who à Harry Potter en passant par Alien, Star Wars, Zelda, Batman ou encore Retour vers le futur, la liste est longue et chacun pourra s’y retrouver. D’ailleurs, notons que parmi les 57 références d’oeuvres proposées, plus de 40 sont inédites par rapport au premier tome.

Les auteurs du livre, Thibaud Villanova et Stéphanie Simbo, étaient présents lors de la soirée de lancement le 16 septembre dernier et ont su communiquer leur enthousiasme, n’hésitant pas à raconter des anecdotes sur la création de cet ouvrage singulier. Ainsi, sachez que la recette de Bièraubeurre d’Harry Potter proposée dans le Livre des potions est une version revisitée, puisqu’on peut déjà en déguster dans les studios de la Warner à Londres, la recette ayant même reçu l’aval de J.K. Rowling, rien de moins ! La différence principale avec la recette officielle tient à la présence du cidre en plus de la bière et à une petite quantité de sirop de sucre de canne.

Des recettes aussi originales que savoureuses

gastronogeek---chunkshake-gooniesLors de la soirée à la French Paper Gallery, nous avons pu goûter trois délicieuses recettes : la Chance Liquide d’Harry Potter, le Kamehakarot de Dragon Ball et enfin la potion verte de la sorcière Syrup de Zelda. Des boissons aussi simples que savoureuses, et, qui plus est, faciles à faire. La Chance Liquide est un cocktail à base de champagne et de gin mélangé à un soupçon de liqueur d’orange et de sirop de sucre de canne. Son goût subtil saura séduire les amateurs de boissons alcoolisées peu agressives. Nous le verrions bien servi lors d’un réveillon de Noël ou du jour de l’An pour remplacer le traditionnel champagne, par exemple. Quant au Kamehakarot de Dragon Ball, il s’agit d’un smoothie carotte, orange et gingembre idéal pour faire le plein d’énergie lors d’un brunch ou d’un goûter. Là encore, la recette est relativement simple et vous n’aurez besoin que d’un blender pour la réaliser. Enfin, la potion verte de Zelda est un jus de légume goûtu et healthy à souhait à base d’épinards et de cresson.

Une fois repartis avec ce précieux grimoire, il ne nous restait plus qu’à le feuilleter et à tester quelques recettes par nous-mêmes. Première constation : le livre, très beau, a été réalisé avec soin et tout, de la qualité du papier à celle des illustrations, en passant par la mise en page, concourt à en faire un bel objet, même pour quelqu’un qui ne serait pas particulièrement fan des livres de cuisine. Chaque photo met en avant la recette de manière alléchante, tout en cherchant la cohérence avec l’univers de l’oeuvre qui l’a inspirée. Pour en revenir à la Bièraubeurre, la photo donne tout de suite envie de se jeter sur la pinte, par exemple !

Vient ensuite la clarté des explications et des petits plus qui font toute la différence, comme un lexique, des astuces et une Chronique du Voyageur des Mondes par chapitre. Ces chroniques nous placent en plein coeur de la culture geek et reviennent sur chacune des 6 catégories qui composent l’ouvrage et les oeuvres mentionnées dans les recettes. Pour anecdotiques qu’elles puissent sembler, ces quelques pages témoignent d’une passion véritable et d’une attention toute particulière au lecteur, qui a l’impression de s’évader rien qu’en feuilletant ce beau livre pensé comme un grimoire. On ne peut qu’applaudir !

Test de recette : la Bièraubeurre revisitée

gastronogeek - bièraubeurre revisitéeVient ensuite le plus difficile : le test des recettes. Si plusieurs dizaines d’entre elles nous ont fait de l’oeil, nous avons choisi de n’en tester qu’une seule, sans doute la plus commentée : vous l’avez deviné, il s’agit de la Bièraubeurre. Au-delà de l’originalité de sa composition (bière blonde, cidre, beurre, glace vanille et cannelle !), cette recette reste relativement peu coûteuse et, surtout, vous n’aurez besoin que d’une simple casserole pour la réaliser.

Avant de réaliser ce breuvage pour lequel les jeunes sorciers de Poudlard seraient prêts à se damner, un détail avait attiré notre attention : le niveau de difficulté est de 3. Pourtant, en lisant les instructions, la recette semblait simplissime dans son exécution et, qui plus est, rapide à faire. Pourquoi ce niveau de difficulté, alors ? Nous l’avons compris de nous-mêmes en testant la recette pour la première fois : les ingrédients tels que le beurre et la glace à la vanille fondus ne sont pas nécessairement faits pour se mélanger de manière homogène avec de l’alcool à moins d’agir avec énormément de précaution. Hélas ! Si notre préparation semblait de prime abord homogène, la dernière partie de la recette, où il nous est demandé de porter le breuvage à petite ébullition pendant 2 minutes avant d’éteindre le feu, a eu un effet inattendu : celui de créer de nombreux grumeaux, tandis que la bière et le cidre se sont retrouvés au fond du verre. Il aurait de toute évidence fallu éteindre le feu dès l’apparition de l’ébullition pour éviter ce désagrément.

Cependant, malgré ce petit échec, nous avons pu déguster notre Bièraubeurre et nous régaler : malgré une texture étrange et pas franchement top, au niveau du goût, rien à redire, c’est vraiment très bon. La boisson peut se déguster aussi bien chaude que froide et garde dans les deux cas toute sa saveur. A noter cependant que si vous la dégustez chaude, il est préférable d’avoir le ventre vide si vous voulez siffler une pinte entière : le mélange vanille-beurre et alcool, s’il est tout à fait convaincant en dépit des apparences, reste assez lourd et nous avons finalement bu l’équivalent d’un demi et conservé le reste au frigo. Il ne nous restera plus qu’à renouveler l’expérience en prenant bien garde à ne pas faire de grumeaux lors de l’ébullition la prochaine fois ! Quant à la prochaine recette que nous souhaitons tester, l’alléchant Chunkshake inspiré des Goonies, elle fera l’objet d’un petit article dans les prochaines semaines.

Un livre qui donne envie de s’équiper

gastronogeek livre des potions chachapoyanQue rajouter de plus, si ce n’est qu’il vous faudra choisir vos recettes en fonction de votre équipement culinaire ou bien vous équiper si vous souhaitez profiter au mieux des recettes de ce Livre des potions ? Il en est de même pour tous les livres de cuisine, mais cela est sans doute encore plus vrai pour les livres de cocktails : certaines recettes demandent un matériel spécifique qui peut s’avérer coûteux. Les auteurs présentent au début de l’ouvrage les différents ustensiles nécessaires à la réalisation de TOUTES les recettes et en listent pas moins de 78 ! Il faut cependant noter que parmi ceux-ci se trouvent une grande variété de verres et récipients qu’il n’est guère indispensable de posséder : si vous n’avez pas de verre à milkshake comme dans les diners américains, évidemment, un grand verre fera parfaitement l’affaire. Néanmoins, un shaker 3 pièces, un Boston shaker ou encore un siphon seront bel et bien essentiels pour la réalisation de certaines boissons. A vous de voir… Mais, même sans chercher à s’équiper, si vous ne disposez par exemple que d’un simple blender et de quelques ustensiles de base, vous pourrez malgré tout réaliser bon nombre de recettes, notamment une grande partie des sans alcool.

Cadeau idéal pour tout geek qui se respecte, ainsi que pour les amateurs de livres de cuisine à l’affût de recettes ludiques et originales, Le livre des potions par Gastronogeek est une franche réussite, tant au niveau de l’originalité et du raffinement des recettes que par sa mise en page de toute beauté. On ne saurait que trop vous conseiller de l’utiliser pour épater vos amis lors de soirées à thème mais, évidemment, toutes les occasions sont bonnes pour tester ces délicieux breuvages !

Le livre des potions par Gastronogeek de Thibaud Villanova et Stéphanie Simbo, Hachette Pratique, 24,95€. 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.