[Critique] Gastronogeek spécial séries cultes — T. Villanova & M. Bourge

Caractéristiques

  • Auteur : Thibaud Villanova & Mathilde Bourge
  • Editeur : Hachette Pratique
  • Collection : Hachette Heroes
  • Date de sortie en librairies : 31 mai 2017
  • Format numérique disponible : Non
  • Nombre de pages : 96
  • Prix : 14,95€
  • Acheter : Cliquez ici

Après un premier volume en 2014 dédié aux fins gastronomes, puis Le livre des potions ou encore Star Wars Cantina, Thibaud Villanova (ici accompagné de Mathilde Bourge, cuisinière professionnelle et fondatrice du blog Recettes de séries) est de retour avec ce Gastronogeek spécial séries cultes, qui devrait ravir les addicts du petit écran qui n’ont pas forcément le temps de passer beaucoup de temps derrière leurs fourneaux. Publié dans une très belle édition à couverture épaisse aux finitions impeccables, ce nouveau volume de la collection Gastronogeek est plus mince que ses prédécesseurs, puisqu’il ne contient « que » 37 recettes inspirées de la pop culture. Cependant, la quasi-totalité des mets proposés, d’une approche très simple, sont pour la plupart inratables. Vous n’aurez donc plus d’excuses pour laisser ce joli livre prendre la poussière sur votre bibliothèque, et c’est en cuisine qu’il vous sera utile pour apprendre à maîtriser quelques bases si vous ne les possédez pas déjà !

Un livre qui se dévore des yeux

image sommaire gastronogeek spécial séries cultes hachette heroes
© Hachette Heroes

Premier point positif à l’ouverture du livre : la maquette intérieure est toujours aussi soignée, avec une superbe iconographie et un lettrage choisi avec soin. C’est bien simple, avant même de passer à la partie « test » derrière les fourneaux, notre première envie est de lire intégralement l’ouvrage, en s’attardant sur les photos des recettes, toujours aussi bien mises en scène, avec des couleurs chaleureuses. Face à un ouvrage Gastronogeek, on a toujours un peu le sentiment de nous trouver face à un magnifique grimoire dont il nous tarde de découvrir les secrets et, si ce Spécial séries cultes est moins épais, le travail éditorial, d’une qualité constante, met d’ores et déjà en appétit. De plus, les petits textes très référencés accompagnant les différentes recettes, remplis d’humour, contribuent à nous faire voyager dans l’imaginaire des oeuvres. Même si vous connaissez moins ou n’êtes pas particulièrement adeptes de certaines séries représentées, parions que les plats proposés et leur présentation retiendront à coup sûr votre attention.

Les séries, parlons-en ! Gastronogeek a toujours été orienté vers les oeuvres de l’imaginaire, mais Thibaud Villanova a également conscience que ce que l’on nomme de manière assez générale « la communauté geek » est en réalité très hétéroclite et ne représente pas que des personnes regardant des séries fantatiques, fantasy ou SF, ou bien The Big Bang Theory. Nombreuses sont les personnes accro à Breaking Bad, Six Feet Under, Sherlock (dont le héros est quand même le nerd absolu) ou Dexter. Ces séries cultes sont donc représentées aux côtés des plus attendues X-Files, Buffy, Doctor Who, The Walking Dead, Game of Thrones, etc. Gastronogeek spécial séries cultes a aussi la très bonne idée de s’intéresser aussi bien à des oeuvres plus « anciennes » (comprendre antérieures aux années 2000) telles que Star Trek, Star Gate SG-1, Highlander ou Twin Peaks, qui a effectué son grand retour en mai dernier. Les trentenaires et quadragénaires s’y retrouveront donc tout aussi bien que les plus jeunes, qui découvriront avec plaisir des recettes inspirées de Daredevil, Gotham, Jessica Jones ou Once Upon a Time. Une partie non négligeable des mets du livre ont été imaginés par les deux auteurs en s’inspirant de l’univers et des intrigues des séries, mais certains font référence plus précisément à des plats appréciés des héros, et l’équilibre entre les deux est bon et devrait satisfaire la plupart des lecteurs.

Des recettes simples, axées autour de grands classiques

image double meat veggie burger buffy gastronogeek spécial séries cultes hachette heroes
© Hachette Heroes

Comme pour les volumes précédents, le livre est divisé en plusieurs parties thématiques. Ici, l’articulation se fait autour du type de séries : « Vers l’infini et au-delà » pour la SF, « Epouvantable et monstrueux » pour le surnaturel et l’horreur, « Pop culte » pour les séries cultes un peu hybrides ou hors-catégorie, « Fantastique » et, enfin, « Super-pouvoirs » pour les oeuvres tournant autour de super-héros. Un lexique culinaire et de petites astuces complètent, comme toujours, le tout. Nous le disions plus haut, les recettes proposées sont plus simples que dans les précédents ouvrages de la collection, qui contenaient aussi bien des mets simples que des plats demandant une plus grande maîtrise ou bien des ingrédients plus compliqués. Dans le cas présent, et même si un niveau de « difficulté » est indiqué pour le principe et le plaisir de voir inscrit « niveau stagiaire du FBI débutant », il n’y a que des recettes simples puisque même celles demandant un temps de préparation plus long ou des étapes plus élaborées demeurent accessibles au commun des mortels, c’est-à-dire des personnes ne possédant pas un bataillon d’ustensiles, et passant relativement peu de temps dans leur cuisine.

On entend souvent que les geeks sont des personnes passant tout leur temps devant un écran et préférant faire un saut dans un fast food plutôt que de préparer eux-mêmes leurs plats. Si cette image est en partie cliché, Gastronogeek spécial séries cultes a le mérite d’être aussi  bien accessible à ceux qui aiment déjà se mettre aux fourneaux qu’à tous ceux qui voient la cuisine comme quelque chose de compliqué demandant une maîtrise qu’ils pensent ne pas posséder. Ainsi, on trouve de nombreux classiques, certains très appréciés des amateurs de pop culture américaine (cookies, muffins, donuts, hamburgers, ailes de poulet frites…), d’autres inspirées de la cuisine anglo-saxonne en général (banana bread, fish and chips, pulled pork, tarte à la patate douce…) ou bien des quatre coins du globe (osso-bucco, nouilles soba, moussaka…). On trouvera même quelques recettes veggie, comme le très généreux Doublemeat Veggie Burger inspiré de la saison 6 de Buffy contre les vampires, ou bien les tomates à la Book de Firefly.

image tarte aux cerises cherry pie twin peaks gastronogeek spécial séries cultes hachette heroes
© Hachette Heroes

Les instructions pour chaque recette sont quant à elles toujours claires et, autant pour certaines préparations de niveau supérieur du Livre des potions, par exemple, on pouvait regretter qu’il n’y ait pas davantage de mises en garde pour les étapes les plus délicates — comme pour la Bièraubeurre d’Harry Potter, qui semblait presque simple à préparer sur le papier mais réclamait une attention assidue — autant, ici, il ne nous a pas semblé voir de « piège ». Un plat nécessitant une très longue cuisson, comme La gâchette Facile, un effiloché de porc aux épices et purée de patates douces inspiré de Westworld, pour lequel il vous faudra laisser votre viande 5 heures au four, réclamera bien entendu que vous surveillez votre préparation et remuez au besoin (et d’utiliser une cocotte en fonte, si vous souhaitez éviter que le jus n’accroche), mais cela tient finalement de l’évidence. Pour le reste, l’essentiel est indiqué, soit dans le corps de la recette, soit en annexes, dans le lexique ou les astuces.

Test culinaire : muffins de Constance et gaufres d’Eleven

image muffins de constance american horror story gastronogeek spécial séries cultes hachette heroes
© Hachette Heroes

Si nous avions pour notre part bien envie de tester de très nombreux plats (dont cet alléchant effiloché de porc, typique du Sud des États-Unis), la canicule de ces dernières semaines nous a quelque peu empêchés de faire tourner le four trop longtemps et nous a fait renoncer aux fritures. Nous avons donc opté pour la simplicité (c’est aussi dans la réalisation des mets les plus simples qu’on reconnaît les bons livres de cuisine) et choisi de tester les Muffins au chocolat de Constance (American Horror Story) et les Gaufres d’Eleven (Stranger Things). La première recette ne présente aucune difficulté sur le papier (si vous avez déjà préparé un gâteau au chocolat, vous vous en sortirez) et, en pratique, ne possède qu’un impératif : bien doser les ingrédients, et surtout le lait. Ainsi, les muffins ont été préparés dans une cuisine qui n’était pas celle de votre humble servitrice avec un verre doseur douteux, et nous avons eu la main quelque peu leste sur le lait, avec sans doute 10cl de trop. Résultat : des muffins absolument délicieux, mais de constitution un peu trop légère. Chaque gâteau a donc été amputé d’un petit morceau, resté accroché au fond des moules en silicone.

Pour avoir refait le test dans des conditions « normales » avec les bons dosages, nous pouvons affirmer qu’il est important de respecter les mesures indiquées, surtout pour les liquides, même pour des recettes simples comme celle-ci. Evidemment, chaque four est aussi différent et si vous connaissez le vôtre et estimez qu’il vous faut rajouter 5 ou 10 minutes de cuisson, vous pouvez bien entendu le faire : des ajustements sont toujours possibles en cuisine et vous pouvez aussi vous autoriser quelques petites adaptations. Par exemple, n’ayant pas pu trouver à temps des violettes cristallisées, nous avons opté pour des coeurs en sucre pour décorer les muffins. Pour les pépites de chocolat, rien ne vous empêche également d’en prendre au chocolat blanc ou chocolat au lait plutôt qu’au chocolat noir, ou à choisir un mélange. Pour le chocolat pâtissier, nous vous recommandons aussi chaudement de prendre un chocolat noir à 70% pour un goût intense à fondre de plaisir, mais vous pouvez bien entendu faire en fonction de vos goûts. Les gâteaux sont dans tous les cas bien moelleux, raisonnablement sucrés, et le fondant des pépites lorsqu’on croque dedans devrait mettre tout le monde d’accord. Vous pourrez même tirer plus des 10 muffins à partir des doses indiquées, en fonction du diamètre et de la profondeur de vos moules.

image gaufres d'eleven stranger things gastronogeek spécial séries cultes hachette heroes
© Hachette Heroes

Enfin, pour Les Gaufres d’Eleven, si vous avez déjà préparé ce dessert ou, disons, une pâte à crêpes, vous devriez vous en sortir. Il vous faudra simplement utiliser un batteur électrique si vous n’êtes pas un pro du fouet à main, ce qui est aussi moins fatigant. La pâte est bien dosée et la petite touche de fleur d’oranger crée un bel équilibre avec le coulis de canneberge, que vous pourrez préparer en deux minutes de manière très simple. Du coup, on obtient des gaufres simples à préparer et savoureuses, grâce à un alliage bien trouvé d’ingrédients bien dosés, avec une petite touche d’originalité.

Vous l’aurez compris, nous avons été convaincus par ce Gastronogeek spécial séries cultes destiné à un plus large public que les précédents ouvrages, en partie accessibles, mais parfois plus techniques. Les 37 recettes proposées permettent de voyager en séries tout en révisant ses classiques culinaires… ou en les apprenant, pour ceux qui débuteraient. Ces derniers pourront se mettre derrière les fourneaux sans se sentir intimidés grâce à des préparations souvent simples. Les cuisiniers plus aguerris seront quant à eux ravis de trouver des recettes comme le pulled pork de Westworld ou la fameuse tarte aux cerises de Twin Peaks, dont la garniture contenant cacao et café en plus des cerises, met définitivement l’eau à la bouche.

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.
8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *