image couverture les libérateurs de l'irlandeCent ans se sont écoulés depuis l’insurrection de Pâques à Dublin qui, après une sanglante répression, a ouvert la voie à l’indépendance de l’Irlande. Dans son ouvrage Les libérateurs de l’Irlande : huit siècles de lutte, Jean-Luc Cattacin nous retrace le parcours plus que mouvementé de cette île désormais coupée en deux.

Les historiens et spécialistes de l’Irlande s’accordent pour dire que la Révolution irlandaise a débuté à Pâques 1916 et s’est achevée avec l’indépendance de la partie sud de l’île en 1922. Ces quelques années, chargées en événements, ont été suivies par des décennies plus ou moins paisibles pour arriver aujourd’hui à une paix plus stable mais non achevée. Jean-Luc Cattacin, qui signe avec Les Libérateurs de L’Irlande son premier essai, prend le parti pris de démontrer qu’on ne peut réduire l’histoire la lutte irlandaise avec une révolution au singulier. Selon ce spécialiste de l’Irlande politique, Pâques 1916 n’est pas un point de départ mais bien une étape résultant de plusieurs siècles de mouvements de population et de politiques plus ou moins bien accueillies. Il a donc à cœur de nous démontrer sa thèse tout au long de ce livre habilement écrit.

Un retour sur l’obtention de l’indépendance

Dans l’introduction des Libérateurs de L’Irlande, Jean-Luc Cattacin prévient dès les premières lignes : « La troisième plus grande île d’Europe, située à l’extrémité nord-ouest du continent, fait géographiquement partie des « îles britanniques » mais n’est pas britannique en tout cas pas entièrement« . Le ton est donné, l’Irlande est un cas singulier dans toute l’Europe et pas uniquement à cause de son statut particulier ou de sa division. Si le Nord est une région de la Grande-Bretagne, le Sud est un pays indépendant, État souverain. Comment en-est on arrivé là ? Dans une première partie, l’auteur nous retrace les événements de Pâques 1916 qui ont lancé l’insurrection, se terminant quelques années plus tard à l’indépendance. Il replace dans le contexte les grandes figures historiques du pays : Patrick Pearse, Joseph Plunkett, Séan MacDermott etc… Il est intéressant de noter que Jean-Luc Cattacin ne se contente pas de raconter leurs rôles dans les différents événements mais qu’il nous en apprend également un peu plus sur leurs origines et leurs parcours, ce qui fait sens pour mieux appréhender cette révolution. A la recherche de signes antérieurs qui auraient pu annoncer cette révolte, il parle également du Home Rule, de la défiance des irlandais du Sud vis-à-vis du gouvernement britannique de même que du renouveau de la langue et des spécificités qui faisaient l’Irlande.

Une remontée dans l’Histoire

Une fois ces rappels effectués, Jean-Luc Cattacin commence alors sa fresque historique, au départ de la christianisation de l’île. Dès le XIIème siècle, une révolte éclate face… à la première conquête des Anglais. Quelques années plus tard, on retrouve Henry VIII et la scission entre l’Angleterre et Rome, qui entraîna une conversion massive au protestantisme sauf… en Irlande. Par la suite, Cromwell (XVIIème siècle) mènera une politique répressive très violente ainsi que des politiques tellement discriminatoires qu’elles ne feront que renforcer le sentiment nationaliste et indépendantiste. L’auteur des Libérateurs de L’Irlande revient également sur les difficultés internes de ce pays à assurer une vie paisible à ses habitants, que ce soit par les guerres quasi-continues ou les problèmes de famines particulièrement importants.

Après l’indépendance…

Dans sa dernière partie, Jean-Luc Cattacin nous relate les périodes troubles qui ont suivi l’indépendance et notamment les questions de lutte armée (avec l’apparition de l’IRA) dans le nord de l’Irlande qui souhaite rester rattachée à l’Angleterre. Bien que passionné de civilisation irlandaise, on ne peut nier l’objectivité avec laquelle il traite les faits, sans chercher à cacher ou minimiser les actions parfois arbitraires et toujours violentes, des deux côtés.

Un livre équilibré et recherché

Bien que la thèse soit établie dès l’introduction des Libérateurs de L’Irlande, Jean-Luc Cattacin nous livre un essai argumenté et précis. L’équilibre concernant les différentes parties de l’histoire de l’île est respecté ce qui permet une lecture bien plus facile que l’on ne peut craindre de prime abord. Pas besoin d’être un fin connaisseur de cette (ces ?) révolte(s) afin de pouvoir apprécier Les libérateurs de l’Irlande, huit siècles de lutte, de la curiosité vis-à-vis de nos voisins suffit. De même, les amateurs apprécieront le renouveau engendré par cette thèse et pourront se faire leur opinion propre. En ce centenaire anniversaire de la révolte ayant menée à l’indépendance, cet essai est un livre qui éclairera non seulement l’histoire de l’Irlande mais qui amène aussi une réflexion sur la continuité et la répétition de l’Histoire.

Les Libérateurs de L’Irlande, écrit par Jean-Luc Cattacin. Aux éditions Vendémiaire, 312 pages, 22€. Sortie le 3 Mars 2016.