image couverture buck la nuit des trolls adrien demont editions soleil collection metamorphoseBuck est un chien perdu qui fut foudroyé une nuit d’orage dans la niche où il s’était réfugié. Depuis, il ne fait plus qu’un avec elle et erre dans le Nord. Lorsqu’un couple désespéré dont la petite fille a été enlevée et remplacée par une petite troll bruyante lui demande de ramener ce petit monstre chez lui et de leur ramener leur enfant, Buck part en quête…

Un conte inspiré de la mythologie et de l’art nordiques

A paraître le 4 mai prochain dans la prestigieuse collection Métamorphose des éditions Soleil, Buck – La nuit des trolls est une bande-dessinée, à mi-chemin entre le livre jeunesse et le beau livre illustré, qui s’inspire de la mythologie nordique et des superstitions des paysans de l’époque pour nous raconter cette histoire nourrie par la tension entre mythes païens et l’arrivée du christianisme.

Présenté comme un joli conte reposant avant tout sur une narration visuelle, puisque le héros et la petite troll ne parle pas, Buck est également un hommage direct à l’univers, tantôt sombre ou merveilleux du peintre norvégien Theodore Kittelsen, qui mourut en 1914 et était surnommé « le père de tous les trolls » en raison de ses nombreux dessins de ces célèbres créatures qui font partie intégrante du folklore nordique. Adrien Demont reprend d’ailleurs de manière explicite, pour le quatrième de couverture du livre, ce qui est sans doute le plus célèbre tableau de Kittelsen en la matière : Skogtroll, une oeuvre datant de 1906 où un troll géant prend la forme d’une forêt. Au sein de l’album, l’hommage à Kittelsen se fait sentir, non seulement à travers l’apparence du grand troll, mais aussi par le style des dessins, mêlant crayon à papier et peinture et la représentation des paysages norvégiens. Ces références picturales sont parfaitement intégrées au propre style de l’auteur, dont il s’agit là du quatrième livre et qui fait preuve d’une belle inventivité.

Un héros muet très expressif

image buck la nuit des trolls adrien demont éditions soleil collection métamorphose case buck petite troll

© Adrien Demont/Éditions Soleil

Adrien Demont réussit en effet à nous raconter une histoire en se passant presque entièrement de mots, grâce à l’expressivité inouïe de ses personnages, et plus particulièrement de Buck, petit chien muet qui fait corps avec sa niche. A la manière des meilleurs films d’animation, les expressions de Buck, qui est dessiné de manière assez naïve, passent par des choses toutes simples (les yeux, la bouche), pour un résultat saisissant. Rempli de références picturales, mythologiques et folkloriques, dessinant un univers qui parlera aux adultes adeptes d’univers fantastiques, Buck – La nuit des trolls ne perd pas de vue son histoire et tisse un récit en apparence assez simple, où la nature et le rapport de l’homme à celle-ci sont centraux.

Proposant, d’après les termes mêmes de l’auteur « une morale mystique et écologique diffuse », Buck parle d’un temps où les mythes, profondément liés à la terre, étaient vivants. Les trolls, ces créatures incarnant les forces naturelles, liées aux milieux hostiles tels que les forêts et les montagnes, sont le résultat d’un paganisme qui commença à migrer avec l’apparition du christianisme. Diabolisée par l’Eglise, qui voyait en eux un mal contre lequel lutter pour imposer leur religion, la croyance des trolls survécut malgré tout jusqu’au XIXe siècle. Croyance qui trouve, dans cette très belle bande-dessinée d’Adrien Demont, un écho plein de poésie.

Une BD pour les petits et grands

image buck la nuit des trolls adrien demont éditions soleil collection métamorphose case petite troll

© Adrien Demont/Éditions Soleil

Si Buck – La nuit des trolls devrait ravir les adultes, il s’agit aussi d’un beau livre jeunesse à même de captiver les jeunes lecteurs dès 6 ans. Grâce à la simplicité de l’histoire et l’expressivité de son petit héros très attachant, l’enfant se laissera facilement entraîner, au fil des pages, dans les aventures de ce petit chien. Conte nocturne se déroulant dans des paysages enneigés, Buck est également une belle histoire d’amitié, puisque le héros s’attache à la petite troll qu’il est chargé de ramener chez elle.  On déconseillera le livre aux enfants de moins de 6 ans en raison de certains dessins qui pourraient effrayer les tous jeunes lecteurs (un grand troll qui porte sa tête dans ses mains et un lapin tué), mais les autres auront l’occasion de découvrir une belle histoire brillamment illustrée.

Au final, comme bon nombre de livres de la collection Métamorphose, Buck – La nuit des trolls est une bande-dessinée assez inclassable, qui pourra plaire aux enfants mais n’est pas un pur livre jeunesse non plus, un peu à l’image des livres de Benjamin Lacombe, dont nous vous proposions il y a quelques mois de découvrir la magnifique édition illustrée d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll. Adrien Demont s’est inspiré de la mythologie nordique et de la croyance païenne des trolls, qui émergea lorsque le christianisme commença à s’imposer. Résistance des croyances anciennes, liées à la nature et donc considérées comme impies par l’Eglise, ces étranges créatures vivant la nuit et craignant la lumière du jour sont ici représentées avec taent et humour. Adrien Demont, à travers l’apparence donnée à ces créatures et le style visuel choisi, rend ici hommage à l’oeuvre du peintre norvégien Theodore Kittelsen et place de nombreuses références picturales dans son livre, tout en conservant un style personnel. Le résultat, visuellement marquant, nous fait plonger dans un monde merveilleux et effrayant à la fois, comme seuls les vrais contes savent le faire.

Buck – La nuit des trolls d’Adrien Demont, Éditions Soleil, 4 mai 2016, 80 pages. 17,95€ 

Cécile Desbrun

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.