[Test – Blu-ray] Jurassic World: Fallen Kingdom – Universal Pictures Vidéo

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Juan Antonio Bayona
  • Avec : Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Jeff Goldblum, B. D. Wong, James Cromwell, Ted Levine, Rafe Spall
  • Editeur : Universal Pictures Vidéo
  • Date de sortie Blu-Ray : 9 Octobre 2018
  • Date de sortie originale en salles : 6 juin 2018
  • Durée : 128 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4,5/5

Jurassic World: Fallen Kingdom a été tourné en numérique (Arri Alexa 65, Arri Alexa Mini) et le Blu-ray, au format respecté 2.39:1, est tiré d’un master 2K. La définition est excellente. On peut voir chaque détail sur les visages des acteurs, décors ou encore des animatroniques. Elle ne baisse que très rarement avec une apparition de grain numérique dans deux ou trois plans. La profondeur de champ se révèle superbe, et permet une bonne immersion dans le film. Les couleurs sont magnifiques, surtout lors des scènes sur l’île. Les contrastes et les noirs s’avèrent somptueux. Le film étant très sombre dans sa photo, plus précisément lors de la séquence d’ouverture ou les scènes dans le manoir, le rendu est des plus splendides. On a détecté quelques petites saccades, mais rien de grave, sur une toute petite poignée de plans, lors des trente premières minutes. Le débit moyen image reste correct tout du long : 22 MBPS.

Son : 4/5

Côté son, Universal Pictures Vidéo nous offre une piste anglaise en DTS: X Master Audio. Celle-ci est puissante, ample, bien répartie et précise à souhait. Les dialogues offrent une belle clarté. Les effets et la musique passent bien par toutes les enceintes, et le caisson de basse est très bien utilisé, cela offre une précision notable. Parmi les meilleurs moments, on pense à l’une des scènes sur l’île, lorsque le volcan se déchaîne. Une belle piste demo pour votre home cinéma. Le débit moyen son de la piste anglaise est de 4 MBPS avec des montées à 7 MBPS. La piste française s’avère, elle, en DTS-HD High Resolution 7.1. Moins précise, puissante et ample que sa consœur anglaise, celle-ci se révèle quand même bien répartie. Le doublage français peut s’écouter sans trop sourciller, et son mixage ne déverse aucune fausse note. Le caisson de base est aussi bien utilisé. Si vous aimez la VF alors vous apprécierez cette piste. Le débit moyen/max de cette piste est de 2 MBPS.

Bonus : 4/5

  • Sur le plateau avec Chris & Bryce (3′)
  • Le royaume évolue (4′)
  • Retour à Hawaï (2′)
  • Action sur l’île (6′)
  • A bord de l’Arcadia (5′)
  • Naissance de l’Indoraptor (4′)
  • Commencez les enchères! (3′)
  • Tué par un dino (1′)
  • Monstre dans le manoir (3′)
  • Confrontation sur le toit (3′)
  • Le retour de Malcom (3′)
  •  Effets visuels évolués (7′)
  • Jurassic World: Fallen Kingdom: la discussion (10′)
  • Chanson pour le royaume (1′)
  • Les journaux de Jurassic de Chris Pratt (12′)

On commence les bonus avec Sur le plateau avec Chris & Bryce, un petit module de trois minutes qui nous montre la bonne entente, l’amusement, qu’ont les deux acteurs principaux sur le tournage. Sympathique. Le royaume évolue est une featurette qui nous montre l’évolution de l’histoire depuis le premier Jurassic Park et ce qu’a apporté Juan Antonio Bayona à la saga. Un bonus un peu court, quatre minutes, qui aurait mérité d’être plus développé. Retour à Hawaï revient sur le tournage à Hawaï, île sur laquelle la plupart des épisodes de saga ont été tournés. Dommage que ce bonus soit trop court, deux minutes, mais il est suivi et complété par Action sur l’île qui nous décrit, durant six minutes, la conception de la grosse séquence d’action du volcan en éruption. Une bonne featurette. A bord de l’Arcadia nous transporte dans les coulisses des séquences sur le bateau ,mais surtout nous démontre l’importance des animatroniques pour ce film. Un très bons module de cinq minutes. Dans Naissance de l’Indoraptor, on découvre non seulement la conception du dinosaure mais aussi, là encore, l’importance des animatronics pour que le rendu gagne en véracité. Un bonus passionnant mais là encore trop court, quatre minutes de durée. Commencez les enchères! revient plus que rapidement, trois minutes seulement, sur la scène d’action lors des enchères. Trop léger, alors qu’il y avait la possibilité de voir le travail des cascadeurs mis en valeur avec cette featurette. Tué par un dino est un bonus d’une minute (!), qui nous montre comment la mort d’un personnage, ici celui de l’acteur Ted Levine, est réalisée. Une bonne idée.

Monstre dans le manoir revient sur la scène de la chambre, dans le manoir, et les inspirations de celle-ci. Un bonus sympathique de trois minutes. Confrontation sur le toit reste dans la continuité du bonus précédent : on découvre les coulisses de la confrontation finale contre l’Indoraptor sur le toit du manoir.  Un module de trois minutes qui aurait mérité d’être plus long. Le retour de Malcom revient sur le retour de Jeff Goldblum dans la saga. On découvre que ses lignes de dialogue sont tirées du roman Jurassic Park. En trois minutes nous faisons le tour de la seule journée de tournage de l’acteur. Effets visuels évolués nous montre les effets spéciaux numérique du film. On voit clairement que ceux-ci sont réalisés pour qu’ils soient ressentis par le spectateur comme aussi crédibles que les animatroniques. En tout cas c’est l’esprit… Un très bon bonus de sept minutes. Jurassic World: Fallen Kingdom: la discussion est un module de dix minutes dans lequel Colin Treverrow (co-scénariste, producteur et réalisateur de Jurassic World), Juan Antonio Bayona, Chris Pratt, Bryce Dallas Howard et Jeff Goldblum reviennent sur leur participation à la saga. On a le droit à quelques bonnes anecdotes. Un bon bonus amusant. Dans Chanson pour le royaume, l’acteur Justice Smith se lance dans une chanson (composée par ses soins) avec un ukele, afin de raconter son expérience de tournage. Sympathique, et un peu barré. Enfin, dans Les journaux de Jurassic de Chris Pratt, l’acteur interroge durant douze minutes des coiffeuses, maquilleuses, 1er assistant son, pilote cascadeur, plongeur, assistant-superviseur script, cascadeurs, sur le tournage. Une bonne mise en lumière sympathique de ces métiers du cinéma.

image critique jurassic world kingdom

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Cela fait maintenant quatre ans que les dinosaures se sont échappés de leurs enclos et ont détruit le parc à thème et complexe de luxe Jurassic World. Isla Nublar a été abandonnée par les humains alors que les dinosaures survivants sont livrés à eux-mêmes dans la jungle. Lorsque le volcan inactif de l’île commence à rugir, Owen et Claire s’organisent pour sauver les dinosaures restants de l’extinction. Owen se fait un devoir de retrouver Blue, son principal raptor qui a disparu dans la nature, alors que Claire, qui a maintenant un véritable respect pour ces créatures, s’en fait une mission.
Arrivant sur l’île instable alors que la lave commence à pleuvoir, leur expédition découvre une conspiration qui pourrait ramener toute notre planète à un ordre périlleux jamais vu depuis la préhistoire. Arrivant sur l’île peu à peu recouverte de lave, leur aventure prend un tournant lorsqu’ils mettent à jour un complot qui pourrait mettre en péril le destin de la planète entière et la ramener à un ordre jamais vu depuis la préhistoire.

Le Film

Retrouvez notre critique de Jurassic World: Fallen Kingdom, écrite à l’époque de sa sortie en salles.

8/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *