[Preview] K-Day 2019 : Dead or Alive 6

Caractéristiques

    • PlayStation 4
    • Xbox One
  • Développeur : Team Ninja
  • Editeur : Koei Tecmo Europe
  • Date de sortie : 1er mars 2019

Une nouvelle approche, pour le meilleur ?

image preview dead or alive 6

Après une édition 2018 remarquée et remarquable, le K-Day remet le couvert ! Koch Media France, c’est un nom qui ne vous dit peut-être pas grand chose, mais dont l’importance s’avère essentielle dans l’industrie vidéoludique. Pour faire plus clair : sans cette boîte, le jeu vidéo japonais ne serait pas aussi bien représenté dans notre bon vieil hexagone. Un acteur clé, donc, et pour le moins actif en terme de sorties, comme vous le remarquerez avec nos tests, emmenés à se gonfler comme rarement dans les prochaines semaines. Dès lors, on ressentait le besoin de découvrir une partie de leur calendrier, du moins pour ce qui est des parutions proches. Le K-Day 2019 fut l’occasion de gérer cette nécessité, avec Nelke & The Legendary Alchemists, Judgement, ou le très attendu Dead or Alive 6.

Sept ans après le cinquième épisode, il est enfin temps de prendre en mains Dead or Alive 6. Et ne pensez pas que la Team Ninja n’a pas profité de cette pause afin de rassembler tout un tas d’idées. La question qui se posait le plus naturellement, abordait, justement, la qualité de cette nouvelle vision : n’allait-elle pas transformer la licence plus que de raison ? Répondons tout de suite : les acharnés du pad, et ponceurs des anciens opus y trouveront matière à s’adapter.

Des enchainements plus faciles à placer

Et ce n’est pas une mauvaise chose. Si l’on devra attendre d’y passer plusieurs dizaines d’heures afin de bien sous-peser l’ensemble, gageons que Dead or Alive 6 emprunte une route courageuse, et pas dénuée de qualités. Tout d’abord, on a ressenti une véritable facilité d’accès : il est possible, pour un débutant, d’y trouver rapidement son compte. Les enchainements se font plus fluides, moins à la frame, ce qui pourra peut-être surprendre les amateurs de bonnes attaques placées. Mais que ceux-ci se rassurent : on en vient aussi assez vite au fameux plafond de verre, qui n’explosera que grâce au skill. Maitriser le Break Blow (un coup surpuissant qui occasionne un gros plan très récompensant), par exemple, sera une nécessité pour qui désire maitriser le soft à haut niveau. D’ailleurs, les mécaniques nous paraissent simples à digérer, à base de jauges et de contres, dans la grande tradition de la série.

Le tout restant assez beau, même si la mâchoire ne s’est pas décrochée. Par contre, la fluidité nous a plutôt bluffé, alors que la build n’était pas encore définitive. Et les stages redoublent d’inventivité : on a remarqué une propension à attirer l’œil du curieux, avec pas mal de références aux anciens épisodes. Dead or Alive 6 aura bien des forces à faire valoir, nul doute qu’il s’agira d’une sortie particulièrement événementielle, et ce même si mars s’annonce un mois bien surchargé.

0/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *