[Critique] Terra Willy : un film pour enfants divertissant et inventif

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Eric Tosti
  • Avec : Timothé Vom Dorp, Édouard Baer, Barbara Tissier, Marie-Eugénie Maréchal, Guillaume Lebon
  • Distributeur : BAC Films
  • Genre : Animation
  • Pays : France
  • Durée : 90 minutes
  • Date de sortie : 3 avril 2019
  • Note : 7/10

Robinson dans l’espace

image critique terra willy
La direction artistique nous a enchanté.

Film d’animation français, Terra Willy raconte la survie d’un jeune garçon de 10 ans sur une planète hostile. Eric Tosti, scénariste entre autres des As de la Jungle, passe ici à la réalisation. Il nous propose sur un postulat simple, une aventure riche en émotions et en idées visuelles. Dès les premiers instants, on pense à la série Perdus dans l’espace, avec cette famille d’explorateurs de l’inconnu, qu’un incident va séparer. Difficile de ne pas sourire d’emblée en découvrant ce vaisseau ultra moderne et pourtant à l’ambiance un peu vintage, hommage à la pop culture des années 60. Le pauvre Willy, obligé de rester seul sur une planète inconnue en attendant le retour de ses parents, va vivre des aventures trépidantes et se faire des alliés aussi bizarres que drôles.

Un bestiaire varié

Comment, parmi eux, ne pas citer en premier le robot Buck auquel l’acteur Edouard Baer prête sa voix, sorte de mélange entre Wall-E et le robot Baymax des Nouveaux Héros. Aussi patient avec son protégé que rigide sur les règles pour le préserver, il incarne avec conviction la figure à la fois paternelle et maternelle dont le jeune Willy devra, à un moment donné du récit, s’affranchir pour évoluer. Il pourra néanmoins compter également sur le soutien de Flash, son ami à huit pattes, sorte de créature gélatineuse qui emprunte autant à l’espèce canine qu’à celle des insectes. Sans oublier un brave scarabée extraterrestre, auquel Willy a apporté son aide au début de son exil forcé. Tout ce beau monde ne sera pas de trop pour l’aider à lutter contre les terribles monstres de pierre, principaux antagonistes de ce Terra Willy.

L’influence de James Cameron

La planète inconnue de Terra Willy nous propose en permanence des décors variés et un univers le plus souvent coloré, qui n’est pas sans rappeler le monde d’Avatar. Il pourrait en être une extension visuelle, que ce soit par la multitude de créatures rencontrées ou de lieux visités. Bien sûr, nous sommes là face à un spectacle pour enfants, lequel s’impose des limites dramaturgiques immédiates pour ne pas perdre en cours de route le public ciblé, mais compense néanmoins par un rythme efficace qui nous permet de ne jamais nous ennuyer.

Un métrage convenu mais agréable

En fait il n’y a pas grand chose à reprocher à Terra Willy, si ce n’est son manque d’ambition narrative qui ne lui permet pas de se hisser au niveau des productions Pixar ou Disney dont il emprunte beaucoup d’idées. Néanmoins, le spectacle est là et il se laisse suivre sans déplaisir, ce qui constitue déjà une belle qualité non négligeable.

Article écrit par

Depuis toujours, je perçois le cinéma, certes comme un art et un divertissement, mais aussi et surtout comme une porte vers l'imaginaire et la création. On pourrait dire en ce sens que je partage la vision qu'en avait Georges Méliès. Avec le temps, de nombreux genres ont émergé, souvent représentatifs de leurs époques respectives et les bons films comme les mauvais deviennent ainsi les témoins de nos rêves, nos craintes ou nos désirs. J'ai fait des études de lettres et occupé divers emplois qui jamais ne m'ont éloigné de ma passion. Actuellement, sous le pseudonyme de Mark Wayne (en hommage à l'acteur John Wayne et au personnage de fiction Bruce Wayne alias Batman), je rédige des critiques pour le site "Culturellement Vôtre". Très exigeant dans ma notation des films, en particulier concernant le scénario car c'est la base sur lequel aucun bon film ne peut émerger s'il est bancal ou pour le moins en contradiction avec son sujet. Je conserve une certaine nostalgie d'une époque qui me semble (pour l'instant) révolue où le cinéma ne se faisait pas à base de remakes, intrigues photocopiées et bien-pensance. Néanmoins, rien n'entame mon amour du cinéma, et chaque film que je regarde me le rappelle, car bons ou mauvais, ils restent le reflet de notre époque.

Et maintenant, on fait quoi ?

L'équipe de Culturellement Vôtre vous remercie pour vos visites toujours plus nombreuses, votre lecture attentive, vos encouragements, vos commentaires (en hausses) et vos remarques toujours bienvenues. Si vous aimez le site, vous pouvez nous suivre et contribuer : Culturellement Vôtre serait resté un simple blog personnel sans vous ! Alors, pourquoi en rester là ?

+1 On partage, on commente

Et pour les commentaires, c'est en bas que ça se passe !

+2 On lit d'autres articles

+3 On rejoint la communauté

Vous pouvez suivre Culturellement Vôtre sur Facebook et Twitter (on n'a pas payé 8 euros par mois pour être certifiés, mais c'est bien nous).

+4 On contribue en faisant un don, ou par son talent

Culturellement Vôtre existe grâce à vos lectures et à l'investissement des membres de l'association à but non lucratif loi 1901 qui porte ce projet. Faites un don sur Utip ou Tipeee pour que continue l'aventure d'un site culturel gratuit de qualité. Vous pouvez aussi proposer des articles ou contribuer au développement du site par d'autres talents.

S’abonner
Notification pour

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x