[Test – Blu-ray] Glass – Walt Disney France

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : M. Night Shyamalan
  • Avec : Bruce Wilis, James McAvoy, Samuel L. Jackson, Anya Taylor-Joy, Sarah Paulson...
  • Editeur : Walt Disney France
  • Date de sortie Blu-Ray : 24 mai 2019
  • Date de sortie originale en salles : 16 janvier 2019
  • Durée : 129 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 5/5

Glass a été tourné en numérique (Arri Alexa SXT et Mini) et le Blu-ray, au format respecté 2.39:1, est superbe. La définition est exemplaire et ne baisse pas une seconde, même lors des scènes les plus sombres. Les détails sur les visages, costumes ou décors sont superbes. La profondeur de champ est excellente. Les couleurs sont belles et saturées. Les noirs et contrastes magnifiques. On atteint là encore les limites de la HD. Quelques saccades/artefacts ont été détectés lors du visionnage, mais rien de bien grave.  Un superbe master ! Le débit moyen image est excellent : 31,1 MBPS.

Son : 4/5

Walt Disney France (Le Retour de Mary Poppins, Les Indestructibles 2) nous offre une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 5.1. Celle-ci est puissante, bien répartie, précise et ample avec de bons effets. Les dialogues sont clairs. La musique et les effets passent bien par les cinq canaux et le caisson de basse est bien utilisé. Une belle piste, suffisante pour le film. Le débit moyen est bon : 3,2 MBPS avec des montées à 4,8 MBPS.

La piste française est elle en DTS-HD High Resolution 5.1. Une belle piste aussi. Puissante, bien répartie, ample, mais qui manque légèrement de précision en raison de sa compression. Le volume du doublage français est plus haut que les dialogues originaux et empiète légèrement sur le mixage original, surtout sur la musique. Pour le reste, la musique et les effets passent bien par les cinq canaux et le caisson de basse est bien utilisé. Le débit moyen/max de la piste française est de 2 MBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Début Alternatif (2′)
  • Scènes coupées (25′)
  • Les personnages (8′)
  • Conversation avec James McAvoy et M. Night Shyamalan (5′)
  • Rassemblement (2′)
  • David Dunn et la Bête (2′)
  • Les Cascades (1′)
  • L’univers de Glass (2′)
  • M. Night Shyamalan: derrière l’objectif (2′)
  • Le son de Glass (2′)
  • Assurer le spectacle (2′)
  • Raven Hill Memorial (2′)
  • La Vision de Night (1′)

Nous commençons les bonus avec le Début Alternatif, avec l’introduction du réalisateur, d’une durée de deux minutes qui nous entraîne directement dans l’hôpital. Ce début était présent pour nous montrer que le film se déroulerait en grande partie dans ce lieu. Ensuite, nous avons pas moins de douze Scènes Coupées pour une durée totale de vingt-cinq minutes. Si la plupart ne sont pas vraiment intéressantes et s’intéressent surtout au personnage secondaire qu’est Pierce, il y a tout de même deux scènes dignes d’intérêt. La première est la mère d’Elijah qui vient le voir mais comprend que sont fils est bien là et qu’il fait semblant d’être léthargique. La seconde est une conversation entre David et le Dr Stapel durant laquelle David cède et accepte de faire l’opération pour retrouver son fils.

Dans Les personnages, nous nous intéressons évidement, comme l’indique le titre, aux personnages du long-métrage et à leur évolution durant huit minutes. Un peu court. Ensuite, nous avons une Conversation avec James McAvoy et M. Night Shyamalan de cinq minutes durant laquelle l’acteur et le réalisateur se renvoient la balle. Un bon exercice pour une bon bonus malgré sa courte durée. Rassemblement est un petit module de deux minutes qui montre que l’équipe technique de M. Night Shyamalan est la même depuis ses premiers films. Sympathique mais dispensable.

David Dunn et la Bête revient sur la façon de chorégraphier et de filmer le combat final. Trop court (2mn) pour être intéressant. Il en est de même avec Les Cascades qui a une durée de une minute. Dommage que cela ne soit pas plus approfondi. Dans L’univers de Glass, on revient sur l’univers de la trilogie. Un bonus là encore trop court.

M. Night Shyamalan: derrière l’objectif s’intéresse au style du réalisateur. Un module de deux minutes. Le prochain bonus de deux minutes est Le son de Glass qui s’intéresse à la musique du film. Assurer le spectacle est un bonus qui s’intéresse aux effets spéciaux du long métrage durant… (vous l’avez deviné) deux minutes. Dans Raven Hill Memorial (2mn), on découvre que le film a été tourné dans un véritable hôpital psychiatrique abandonné et comment cela a influencé la vision et l’esthétique de Glass. Enfin, La Vision de Night s’intéresse, durant une minute, à la préparation du tournage via le story-board du long-métrage.

image bruce willis glass début du film
© The Walt Disney Company France

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

David Dunn, l’homme « incassable », se lance à la poursuite de « La Bête », la personnalité surhumaine de Kevin Wendell Crumb. De son côté, « l’homme de verre » Elijah Price éveille à nouveau l’intérêt en affirmant détenir des informations capitales au sujet de ces deux hommes très spéciaux.

Le Film

Retrouvez aussi notre critique de Glass.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *