[Test – Blu-ray] Détective Pikachu – Warner Bros France

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Rob Letterman
  • Avec : Ryan Reynolds, Justice Smith, Kathryn Newton, Ken Watanabe
  • Editeur : Warner Bros France
  • Date de sortie Blu-Ray : 11 Septembre 2019
  • Date de sortie originale en salles : 8 Mai 2019
  • Durée : 104 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4,5/5

Détective Pikachu a été tourné en pellicule 35 mm (Panavision Panaflex Millennium XL2) et le blu-ray, au format respecté 2.4:1, s’avère très bon, mais avec quelques légers défauts. La définition sur les visages, costumes et décors sont excellents, mais ce qui nous a le plus surpris est la qualité des effets spéciaux sur les Pokémon. Pour Pikachu, par exemple, on peut voir jusqu’aux plus fins détails des poils. Le long métrage ayant été tourné en pellicule, un grain est présent. Cela ne poserait pas de problème si la définition ne baissait pas sur certains plans, surtout les plus sombres, du coup. Pour ceux-ci, le grain devient très présent. Pour le reste, les couleurs sont superbes. Les noirs et contrastes sont magnifiques. La profondeur de champ est, elle, très correcte. Quelques saccades/artefacts ont été détectés, très peu, lors du visionnage. Mais rien de bien grave, cela ne gêne pas. Le débit moyen image est correct: 21,1 MBPS. Au final, c’est un master très recommandable mais avec quelques défauts que nous avons là.

Son : 4,5/5

Warner Bros France (La Malédiction de la Dame Blanche, Shazam!) nous offre quatre pistes. Les deux premières pistes anglaise et française sont en Dolby Atmos. La piste anglaise est compatible Dolby Digital Plus 7.1. Elle est assez puissante, précise et bien répartie. Ample pour la musique, mais petite déception côté des effets qui sont moins marqués. Les dialogues son clairs. La musique et les effets, très peu, passent bien par tout les canaux. Et le caisson de basse est bien utilisé. Cela reste tout de même une très bonne piste. Le débit moyen/max de la piste anglaise est de 1,5 MBPS.

La piste française en Dolby Atmos est compatible Dolby True HD 7.1. Plus puissante et plus précise que sa consœur anglaise, elle est aussi bien répartie. Mais même problème que pour la piste VO : elle est ample pour la musique, moins du côté des effets, pas assez marqués. Le volume du doublage français est plus haut que la version originale. Cela empiète légèrement sur le mixage original, mais rien de bien grave. La musique et les effets passent bien par tout les canaux. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. Une belle piste immersive. Bizarrement, nous vous conseillerons donc la piste VF. Le débit moyen de la piste française est très bon : 3,2 MBPS avec des montées à 6,4 MBPS.

Les deux autres pistes anglaise et française sont en Dolby Digital 5.1. Beaucoup moins précises, bien réparties et amples que leurs consœurs en Atmos, dû à leurs compressions. Celles-ci restent tout de même puissantes et très correctes. Les dialogues de la version originale sont clairs. Le volume du doublage français est plus haut que la version originale, comme pour la version Atmos. Cela empiète légèrement sur le mixage original mais rien de bien grave là encore. La musique et les effets passent bien par les cinq enceintes. Le caisson de basse est aussi bien utilisé. Deux pistes alternatives sympathiques. Le débit moyen/max des pistes en Dolby Digital 5.1 est de 448 KBPS.

Bonus : 2,5/5

  • Mode Détective : regardez Pokemon Détective Pikachu comme jamais auparavant et découvrez un monde de mystères et de secrets
  • Scène d’ouverture alternative (1′)
  • Mon aventure Pokémon (2′)
  • La création du monde de Détective Pikachu (21′)
  • Les commentaires audio de M. Mime (3′)
  • Ryan Reynolds : une performance digne de l’Actors Studio (1′)
  • Clip vidéo : “Carry on” de Rita ora & Kygo (3′)

On commence les bonus avec la scène d’ouverture alternative, d’une durée de une minute. On découvre dans celle-ci le travail de Tim, qui vend des assurances par téléphone. Même si on en apprend plus sur le jeune garçon, cette scène est inutile pour l’intrigue du film ,et la scène d’ouverture du long métrage telle qu’on la connait suffit largement. Ensuite, nous avons mon aventure Pokémon, d’une durée de deux minutes. Justice Smith revient sur comment il a découvert Pokémon et son amour pour les jeux de la franchise. Un module sympathique et d’une durée suffisante. La création du monde de Détective Pikachu est le making-of de Détective Pikachu, d’une durée de vingt et une minute. On découvre ce qui a motivé le réalisateur et les acteurs à faire le film, la création des Pokémon pour qu’ils soient photo-réalistes, la création de Ryme City et les cascades. Sympathique mais un peu trop promotionnel. Le making-of survole un peu tout sans rentrer dans les détails. Les commentaires audio de M. Mime est un petit bonus, d’une durée de trois minutes, dans lequel M. Mime revient sur sa scène, avec un commentaire audio, ou san, c’est au choix. Ryan Reynolds : une performance digne de l’Actors Studio est un module d’une minute, dans lequel l’acteur revient avec humour sur sa préparation au rôle de détective Pikachu. Un petit bonus hilarant. Enfin, le Mode Détective vous permettra, durant le visionnage du film, de découvrir des infos, des statistiques de pokémon ou encore de vidéos making-of, le tout sous-titré en français. Un bon ajout.

image film detective pikachu
Le duo va devoir apprendre à se connaître.

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

L’histoire commence avec la disparition mystérieuse de Harry Goodman, un détective privé. Une séparation qui pousse alors son fils Tim, 21 ans, à tenter de découvrir ce qui s’est passé. Le détective Pikachu, ancien partenaire de Harry, participe alors à l’enquête : un super-détective adorable à la sagacité hilarante, qui en laisse plus d’un perplexe, dont lui-même. Constatant qu’ils sont particulièrement bien assortis, Tim et Pikachu unissent leurs forces dans une aventure palpitante pour résoudre cet insondable mystère. À la recherche d’indices dans les rues peuplées de néons de la ville de Ryme – métropole moderne et tentaculaire où humains et Pokémon vivent côte à côte dans un monde en live-action très réaliste –, ils rencontrent plusieurs personnages Pokémon et découvrent alors un complot choquant qui pourrait bien détruire cette coexistence pacifique et menacer l’ensemble de leur univers.

Le Film

Retrouvez aussi notre critique de Détective Pikachu.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *