[Test – Blu-ray] Toy Story 4 – Walt Disney France

Caractéristiques

  • Réalisateur(s) : Josh Cooley
  • Avec : (les voix françaises de) Richard Darbois, Jean-Philippe Puymartin, Audrey Fleurot, Pierre Niney, Jamel Debbouze, Frank Gastambide...
  • Editeur : Walt Disney France
  • Date de sortie Blu-Ray : 30 Octobre 2019
  • Date de sortie originale en salles : 26 juin 2019
  • Durée : 100 minutes
  • Acheter : Cliquez ici

Image : 4,5/5

Toy Story 4 est un film d’animation et le Blu-ray, au format respecté 2.39 : 1, s’avère très bon. La définition est excellente mais baisse sur un ou deux plans avec l’apparition d’un grain numérique, mais rien de bien alarmant. La définition sur les textures sont superbes, ce qui prouve la qualité de l’animation. Les couleurs sont magnifiques et saturées. Les contrastes et noirs sont très beaux. La profondeur de champ est elle vraiment bonne. Il n’y a quasiment rien à redire sur ce master HD. Deux saccades ont été détectées lors du visionnage. Une grosse lorsque Woody et Bo sont en haut du carrousel, et une petite vers la fin avec Fourchette. Le débit moyen image est de 25,4 MBPS.

Son : 4/5

Walt Disney France (Aladdin, Dumbo) nous offre deux pistes anglaises et une française. La première piste anglaise est en DTS-HD Master Audio 7.1. Une piste moyennement puissante, du moins pour une 7.1 : il faudra monter le son de votre home cinema pour avoir une bonne expérience, bien répartie, assez précise et ample. Le doublage VO est clair. Les effets et la musique passent bien par tous les canaux. Il y a peu d’effets, sauf au tout début du film avec la pluie et l’orage. Le caisson de basse est peu utilisé. Une piste un peu décevante en somme. Le débit moyen de cette piste est de 3,5 MBPS avec des montées à 6 MBPS.

La seconde piste VO est en DTS-HD Master Audio 5.1. Celle-ci est puissante, bien répartie, précise et assez ample. Le doublage anglais est clair. Les effets et la musique passent bien par les cinq enceintes. Le caisson de basse est peu utilisé. Bizarrement, nous avons préféré cette piste à la 7.1, même si cette dernière est plus ample. Le choix vous appartient ! Le débit moyen/max de cette piste est de 2.0 MBPS.

La piste française est en Dolby Digital Plus 7.1. Une piste puissante, bien répartie, mais qui manque de précision en raison de sa compression, malgré une bonne amplitude. Le volume du doublage français est bon et s’incorpore bien au mixage original. La musique et les effets passent bien par tous les canaux. Comme pour les autres pistes, le caisson de basse est peu utilisé. Une piste sympathique. Dommage que l’éditeur ne nous ai pas gratifiés d’une piste française en HD ! Le débit moyen/max de la piste française est de 896 KBPS.

Bonus : 3/5

  • Le relooking de Bo (6′)
  • Les histoires de jouets (5′)
  • En piste avec Ally Maki (5′)
  • Woody et Buzz (3′)
  • Analyse d’une scène: le terrain de jeu (9′)
  • La fête foraine (1′)
  • Depuis le toit (0’30)
  • Le coffre à jouets (13′)
  • Scènes coupées (28′)

Nous commençons les bonus avec Le relooking de Bo. La bergère a le droit, dans ce quatrième opus, à un lifting visuel. Les scénaristes, animateurs et la doubleuse, en VO, Annie Potts, expliquent pourquoi celui-ci à lieu et quels changements ont été opérés. Un module de six minutes extrêmement sympathique. Les histoires de jouets est un bonus dans lequel l’équipe du film, que ce soit les animateurs, acteurs qui doublent les jouets, etc… décrivent  leur relation avec les jouets. On découvre que dans les locaux de Pixar, beaucoup de bureaux d’animateurs sont remplis de jouets. Un module amusant de cinq minutes.

Dans En piste avec Ally Maki on découvre, durant cinq minutes, avec humour, les dessous du doublage d’un film d’animation qui se révèle plus complexe qu’on ne pourrait le croire. Un très bon bonus ludique. Woody et Buzz revient sur l’évolution de la relation entre les deux jouets durant les quatre films. Un module émouvant de trois minutes. Dans Analyse d’une scène : le terrain de jeu, les story-boarders et les animateurs discutent de cette scène clé du film durant neuf minutes, nous dévoilant les coulisses, ce qui a été rajouté, modifié et les petits easter eggs cachés dans celle-ci. Un bonus très intéressant. La fête foraine et Depuis le toit sont deux bonus qui nous montrent ces scènes, mais du point de vue des jouets. Sympathique, mais un peu inutile vu leurs durées.

Le coffre à jouets est un bon bonus, d’une durée treize minutes, qui s’intéresse aux nouveaux personnages introduits dans ce quatrième opus. De Gabby Gabby à Giggle en passant par Fourchette, Duke Caboom et Ducky et Bunny, on découvre comment ceux-ci ont été créés et quel a été le rôle de leurs doubleurs. Enfin, nous avons les scènes coupées. Au nombre de six, celles-ci sont d’abord présentées par le réalisateur qui nous explique pourquoi elles ont été coupées, puis on les découvre en version story-board. On découvre, via ces scènes, que le film aurait pu être assez différent de ce qu’il est au final. Un bonus extrêmement intéressant de vingt-huit minutes.

Conditions du test

  • TV 4K UHD Sony Bravia KD49XF7077SAEP
  •  Lecteur Blu-ray  Sony BDV-E2100
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Woody a toujours privilégié la joie et le bien-être de ses jeunes propriétaires – Andy puis Bonnie – et de ses compagnons, n’hésitant pas à prendre tous les risques pour eux, aussi inconsidérés soient-ils. L’arrivée de Forky un nouveau jouet qui ne veut pas en être un dans la chambre de Bonnie met toute la petite bande en émoi. C’est le début d’une grande aventure et d’un extraordinaire voyage pour Woody et ses amis. Le cowboy va découvrir à quel point le monde peut être vaste pour un jouet…

Le Film

Retrouvez aussi notre critique de Toy Story 4.

7/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *