[Test – Nintendo Switch] Rune Factory 5 : Un cinquième opus tant attendu !

Caractéristiques

    • Nintendo Switch
  • Titre : Rune Factory 5
  • Développeur : Marvelous
  • Scénariste(s) : Marvelous
  • Editeur : Marvelous
  • Date de sortie : 25 mars 2022
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Rune Factory 5 est un jeu de simulation de vie et action-RPG, développé par Marvelous et édité par Marvelous. Sa sortie était prévue pour le 25 mars 2022 sur Nintendo Switch.

Attendu depuis si longtemps par les fans, ce cinquième opus nous apporte la promesse de nous offrir le premier épisode canonique tout en 3D créé par Yoshifumi Hashimoto.

C’est le moment de partir pour une grande aventure dans un monde fantastique dans ce dernier opus de la série de RPG de simulation Rune Factory.

Bienvenue à Righbarth


Rune Factory 5 reprend tous les ingrédients qui ont fait le succès de la série, à commencer par un personnage principal amnésique, atterrissant dans une ville nommée Rigbarth, peuplée de personnes sympathiques qui lui offriront un abri et lui demanderont en échange de multiples services pour le bien-être de la ville. Entre autres, il faudra cultiver un champ et se battre contre des monstres qui posent problème et tout un tas d’autres mystères bien enfouis…

Notre personnage se réveille dans une forêt et enchaîne directement avec un didacticiel de combat afin de sauver une enfant d’un monstre. Ayant fait vos preuves, vous faîtes partie de l’organisation de la SEED et devrez mener à bien vos missions pour le bien de la ville de Righbarth.

Une vie pas de tout repos


Le titre reprend un mix des deux célèbres jeux : Story of Seasons et Harvest Moon.

Un tableau des tâches est disponible et propose différentes quêtes : récolter, tuer ou capturer des monstres, apporter un objet à un certain personnage. Des quêtes Fedex simplistes, mais qui participent à la progression de votre aventure.

Chaque action effectuée avec notre personnage contribue à l’évolution de chacun de ses attributs. Par exemple, votre arme augmente quand vous l’utilisez ou alors quand vous vous battez, votre défense augmente aussi.

Concernant le temps, le jeu est décomposé en saisons, il y a un cycle jour-nuit et il est très important de dormir car, pour réaliser un maximum d’actions, il vous faudra des points runiques (PR). Le jeu n’est pas difficile en soi, mais requiert une grande gestion de vos points – sachant qu’ une mauvaise gestion peut vous faire mourir.

Celle-ci ne s’arrête pas ici puisqu’il faudra vivre votre propre vie. Les histoires secondaires rentrent alors en jeu et ont bien leur place, car elles seront liées aux sentiments de certains personnages. La possibilité de se marier et de fonder une famille est réalisable et il vous sera alors possible de choisir entre douze prétendant(e)s, six du même sexe chacun. Libre à vous si vous le souhaitez de forger de belles amitiés et découvrir un peu mieux chaque habitant.

Concernant le système de combat, c’est du combat en temps réel dans lequel il faudra taper avec un seul bouton pour faire des combos et un autre pour sprinter ou bien esquiver. Le système est vraiment simple d’utilisation. Vous pourrez également utiliser des sorts que vous pouvez acheter ou acquérir via des coffres durant votre exploration.

En tant que membre de la SEED, de nombreuses missions vous seront données par les habitants. La recherche de monstres est importante et se divise en cinq niveaux de difficultés allant de 1 à 5 étoiles. Vous montez en rang et obtenez des badges à équiper. Les monstres capturés pourront vous accompagner en balade et combattre également à vos côtés. Ils pourront tout de même servir pour l’agriculture.

L’aspect agricole n’a pas beaucoup évolué, de la plantation à la récolte, en passant par l’arrosage et la récupération des graines pour cuisiner. Cet aspect est très important puisque c’est là que vous gagnerez le plus d’argent. Il faudra tout de même faire attention à vos champs à cause de la présence de rochers, et de tout autre débris qui pourront détruire vos récoltes.

Ces ressources ont une grande importance pour votre maison ou pour la ville en créant du mobilier. Le système de disposition des meubles est regrettable, nous sommes limités, par exemple nous ne pouvons pas poser un meuble contre un mur.

L’exploration peut se faire en dehors de la ville, et peut se faire également en accompagnement avec un habitant de la ville avec qui on a tissé des liens via des services ou des cadeaux.

Un système nous permettant de cibler les items au sol aurait été fort appréciable car ramasser et/ou interagir avec quoi que ce soit est très brouillon et gâche un peu l’expérience du jeu.

Les divers PNJ du jeu qui respectent les horaires de leur emploi du temps peuvent se révéler assez agaçants quand on doit attendre l’ouverture pour effectuer nos tâches quotidiennes.

Un passage à la 3D


Le jeu a évolué depuis son épisode sur 3DS, et propose des environnements intégralement en 3D, mais qui manquent cruellement d’inspiration en termes de chara-design et d’écriture. Malgré qu’il soit beau et coloré, il paraît trop enfantin, mais les personnages restent tout de même mignons et reflètent bien l’image actuelle de l’animation japonaise.

On fait face à un visuel peu exploité. On y retrouve des donjons basiques et n’offrant pas une expérience enrichissante sur le plan de l’exploration. Le manque de finitions se fait ressentir.

L’ambiance sonore, par contre, est un réel plaisir. On retrouve le classique manga/anime pour illustrer les personnages durant les conversations. Les musiques sont très agréables à entendre et de bonne composition.

Une petite différence tout de même : on note un léger flou en mode portable – le titre est moins joli et saccade par moments.

Une durée de vie conséquente

La durée de vie du jeu est énorme si on se penche sur toutes les quêtes que le jeu nous offre.

A savoir que le jeu nous propose le doublage en anglais et japonais.

Un jeu qui fonctionne malgré ses lacunes

Rune Factory 5 est une expérience à faire si vous voulez passer du bon temps sans vous prendre la tête. La bonne volonté du développeur se ressent, mais offre certaines lacunes à travers son visuel qui reste tout de même léger. Le manque de nouveauté se fait ressentir, apportant une intrigue qui traîne en longueur et entraîne de nombreuses tâches répétitives qui peuvent fortement agacer le joueur. Néanmoins, cela reste tout de même un jeu passionnant, qui mérite que l’on s’y intéresse.

Cet article a été écrit par , qui a publié 16 articles sur le site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.