[Test – Blu-ray] Donnie Brasco – ESC Editions

Caractéristiques

  • Titre : Donnie Brasco
  • Réalisateur(s) : Mike Newell
  • Avec : Al Pacino, Johnny Depp, Michael Madsen...
  • Editeur : ESC Editions
  • Date de sortie Blu-Ray : 1er juin 2022
  • Date de sortie originale en salles : 19 mars 1997
  • Durée : 127 minutes pour la version cinéma/ 147 minutes pour la version director's cut
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 6/10

Image : 4/5

Donnie Brasco a été tourné en pellicule 35MM (Panavision Panaflex Lightweight, Panavision Panaflex Platinum) et les Blu-ray sont au format respecté 2.35:1, mais avec de petits défauts. Ce test comprend les deux versions du long-métrage (version cinéma et version director’s cut, qui se trouvent sur deux disques différents). Du côté de la définition : le grain de la pellicule est présent comme il faut, tout en étant homogène et non figé. Les défauts de la pellicule (craquelures, cheveux, etc.) ont bien, pour la plupart, été gommés. Il reste tout de même quelques très légers défauts qui n’ont pas été enlevés – comme les petits points noirs de la pellicule. De plus, il y a un léger saut d’image en milieu de métrage.

Les détails sur les visages , costumes et décors sont excellents. On découvre pas mal de détails que nous n’avons pas vus auparavant, surtout dans les décors. Les couleurs sont belles et saturées comme il faut, surtout pour toutes les scènes se déroulant en Floride. Les contrastes sont aussi bons. Les noirs sont propres, profonds et non bouchés. Les blancs sont comme il faut. Nous avons détecté quelques problèmes de compression (quelques légères saccades), mais rien de bien grave. Le débit moyen image est de 32,7 MBPS.

Son : 3/5

Le disque avec la Version director’s Cut inclut uniquement la version originale en DTS-HD Master Audio 5.1, qui est aussi sur le disque version cinéma mais qui possède, lui, une version française.

ESC Editions nous propose une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 5.1. Celle-ci est puissante comme il faut, bien répartie, précise et ample, avec de bons effets (surtout quand il y a des tirs ou encore la scène où les personnages découpent des corps), le tout avec une belle précision. Les dialogues sont clairs. La musique et les effets passent bien par les cinq enceintes. Le mixage sonore est très équilibré et permet une bonne immersion dans le film. Le caisson de basse est utilisé aux bons moments, même si ce n’est pas un film d’action. Une bonne piste HD, donc. Le débit moyen de cette piste est de 3,9 MBPS avec des montées à 4,7 MBPS.

La piste française, qui est donc uniquement sur le disque de la version cinéma, est en DTS-HD Master Audio 2.0. Pas grand chose à dire sur celle-ci. Elle fait bien le travail sur les deux canaux avant, avec un bon mixage sonore pour que les dialogues, la musique et les effets soient bien séparés. Le débit moyen/max est de 2,1 MBPS.

Bonus : 2,5/5

Nouveau bonus

  • La mafia italo-américaine, entretien avec Fabrice Rizzoli (19′)

Nouveau bonus de cette édition, la mafia italo-américaine, entretien avec Fabrice Rizzoli (auteur et chercheur sur la mafia) est un module dans lequel ce dernier discute de la différence avec le roman, qui est tiré d’une histoire vraie dont est tiré le long-métrage, mais aussi des raisons qui font que cette histoire est hors du commun.  Les personnages, le contexte du film, la différence entre la mafia des années 70 et celle de maintenant ou encore ce que sont devenus les personnages après les faits relatés dans le film sont autant de points qui sont abordés au sein de ce supplément.

Ancien bonus

  • Making-of (24′)

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

En 1978 à New York, l’agent spécial Joe Pistone est designé par le FBI pour infiltrer le clan Bonanno, une des familles les plus puissantes de la côte Est. Il contacte un modeste porte-flingue de l’organisation, Lefty Ruggiero, auprès duquel il se fait passer pour un spécialiste en joaillerie du nom de Donnie Brasco. Coupé de son milieu, Donnie va peu à peu s’identifier à ceux qu’il doit détruire.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1980 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.