[Test – Blu-ray] Gangs of London – Saison 1 : L’Atelier D’Images

Caractéristiques

  • Titre : Gangs of London
  • Créé par : Gareth Evans et Matt Flannery
  • Avec : Joe Cole, Sope Dirisu, Lucian Msamati, Michelle Fairley, Mark Lewis Jones, Narges Rashidi...
  • Editeur : L'Atelier D'Images
  • Date de sortie coffret DVD/Blu-Ray : 17 mai 2022
  • Durée totale : 9 épisodes (10 épisodes sur les disques) / 455 minutes
  • Acheter : Cliquez ici
  • Note : 7/10

Image : 4,5/5


La saison 1 de Gangs of London a été tournée en numérique (Arri Alexa LF et Arri Alexa Mini LF) et le Blu-ray, au format respecté 2.00:1, s’avère très bon mais imparfait. La définition est bonne, un grain numérique est présent juste ce qu’il faut pour instaurer une ambiance assez réaliste. La définition ne baisse pas lors des passages de nuit ou sombres. Les détails sur les visages, costumes et décors passent bien à l’image. Les quelques effets spéciaux numériques (surtout les giclures de sang) passent bien sur ce master HD.

Le traitement des couleurs est satisfaisant. La série est visuellement terne, avec des teintes majoritairement bleues ou grises et cela passe bien. Les contrastes sont bons dans les scènes de nuit. Du coup, les noirs ne sont pas bouchés. Seul défaut de ce master : quelques petits problèmes de compression (des saccades) tout au long de la série, mais surtout lors du premier épisode. Elle sont légères et ne gênent pas forcément le visionnage, mais c’est à noter. Le débit moyen image est plutôt bon : 26,4 MBPS.

Il est à noter que la série comporte neuf épisodes, sauf que l’éditeur à coupé le premier (d’une durée de 93 minutes) en deux pour en faire deux épisodes distincts.

Son : 3,5/5

L’Atelier D’Images (Mort ou Vif; Sexe, Mensonges et Vidéo) nous propose une piste anglaise en DTS-HD Master Audio 5.1. Celle-ci est puissante comme il faut (sauf pour un épisode, mais on va y revenir spécifiquement), bien répartie, précise et surtout ample. Il y a pas mal d’effets d’ambiance, qui passent par les enceintes arrières, surtout lors des combats ou fusillades. C’est tout le charme de cette piste qui regorge de surprises, surtout pour une série TV. Mais là où c’est dommage, c’est pour le 5ème épisode (le 6ème sur cette édition). Celui-ci met en scène une énorme fusillade pendant les 3/4 de l’épisode mais, bizarrement, le volume est légèrement plus bas que sur les épisodes précédents. Il faudra donc augmenter celui-ci pour profiter pleinement de l’expérience. Pour le reste, les dialogues sont clairs, le caisson de basse est utilisé quand et comme il faut. On a apprécié cette piste au débit moyen de 1,9 MBPS, avec des montées à 2,7 MBPS.

Il n’y a pas de version française pour cette édition et c’est bien dommage sachant que celle-ci existe. Mais cela est sans doute dû à un problème de droits.

Bonus : 2,5/5

  • Interview de Xavier Gens (29′)
  • L’action (4′)
  • Le pouvoir (4′)
  • Le soldat (5′)
  • Les familles (6′)
  • Le monde (5′)

Nous commençons les bonus par l’interview de Xavier Gens. Le réalisateur français a réalisé les épisodes 6/7 et 8 et il revient sur la manière dont il est arrivé sur la série, la préparation de la réalisation, les thèmes et l’évolution des personnages de ses trois épisodes, les problèmes qu’il a rencontrés (chose rare et bienvenue car cela apporte un autre éclairage), son travail avec les acteurs, les influences de la série, le montage, les reshoots, la violence de la série et, enfin, il offre quelques indices sur la saison 2. Un module très complet, qui nous plonge dans les coulisses de la série. L’Action se concentre évidemment sur les scènes d’action de la série. Les chorégraphies et la mise en scène sont expliquées dans ce bonus, mais il est malheureusement trop court pour être vraiment passionnant. Le Pouvoir s’intéresse aux personnages féminins de la série, surtout ceux de Marian, Shanna et Lale. Un peu court, mais très complet.

Le soldat revient sur le personnage d’Elliot incarné par Sope Dirisu. L’équipe discute des différentes facettes du personnage, de la relation entre celui-ci et Shanna et de son avenir dans la saison 2. Là aussi, c’est assez complet. Les familles  s’intéresse aux familles Wallace et Dumani, leurs membres et leurs relations. Intéressant, mais un peu court. Enfin, Le monde est le dernier bonus de cette édition. Il dépeint le Londres dans lequel évoluent les personnages et les personnages principaux de la série. Un petit module sympathique pour finir.

Conditions du test

  • TV 4K UHD LG 49UH60
  • Lecteur Blu-ray Samsung 4K UHD UBD-M8500
  • Ampli Yamaha 4K UHD YHT-1840

Synopsis

Le chef le plus puissant du crime organisé d’Angleterre, Finn Wallace, est assassiné. Son fils, Sean Wallace, veut alors s’imposer comme le nouveau leader et trouver les responsables du meurtre. Une guerre des gangs sans merci s’engage. Un nouvel homme de main des Wallace, Elliot Finch, se retrouve au milieu de ce chaos.

La Série

Découvrez aussi notre critique de la saison 1 de Gangs of London.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1980 articles sur le site.

Adore le cinéma en général, que ce soit les gros blockbusters ou les plus petits films, les séries TV et les jeux vidéo. Il réalise de nombreux tests de blu-ray et films en UHD 4K.

Un commentaire sur « [Test – Blu-ray] Gangs of London – Saison 1 : L’Atelier D’Images »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.