[Exposition] Hip-Hop 360 à la Philharmonie de Paris : Naissance d’une culture

salle d'exposition hip hop 360 à la philharmonie de paris
© Culturellement Vôtre

Une exposition immersive à 360°

Aujourd’hui, le hip-hop est partout, mais savez-vous comment le genre est arrivé en France et s’est forgé une identité propre ? C’est là tout l’ambition de Hip Hop 360, l’exposition 100% immersive présentée à la Philharmonie de Paris jusqu’au 24 juillet 2022.

Plutôt que de se limiter aux artistes et tubes déjà connus du grand public (NTM, IAM, MC Solaar…), l’exposition traite de la culture hip-hop sous toutes ses formes (rap, mais aussi graffitis, mode…) et fait la part belle à des artistes pointus.

Contrairement à certaines des expositions précédemment présentées à la Philharmonie (sur le Velvet Underground ou David Bowie, par exemple), il y a très peu de textes à lire ici au-delà des courtes introductions qui marquent chaque partie du parcours. Hip Hop 360 est véritablement une invitation à pénétrer dans l’univers du hip hop et à se laisser happer en passant d’une salle à l’autre, d’un décor à l’autre. Au-delà du grand cylindre (le 360) qui trône au centre de l’espace et diffuse morceaux et vidéos dans un flux continu, l’exposition imaginée par Vincent Piolet (auteur) et le commissaire d’exposition François Gautret reproduit différents décors des années 80-90 de manière réaliste : un salon français typique avec son poste de télévision qui diffuse les balbutiements du rap en France, une rame de métro entièrement graffée où l’on peut connecter son casque pour écouter une émission sur le graffiti parisien, un magasin de disques remplie de vinyles de la collection personnelle de Dee Nasty ou encore la vitrine du magasin Tikaret qui fit les beaux jours des amateurs de streetwear et culture hip-hop à Paris.

rame de métro exposition hip hop 360 philharmonie de paris

Une plongée ludique et pointue dans l’univers du hip-hop Made in France

Surtout, il s’agit d’une exposition ludique et participative, où les visiteurs sont invités à jouer pour mixer des morceaux, identifier différents courants de rap en fonction de la nature des punchlines, etc. Un casque (du même type que les casques pour platines vinyles des années 80) nous est remis avant de pénétrer dans l’espace d’exposition. Celui-ci permet de se brancher à de multiples reprises pour pouvoir écouter des extraits d’émissions ou d’interviews diffusés sur des téléviseurs, mais aussi, bien sûr, des morceaux, clips vidéos, etc. Pour pouvoir pleinement apprécier Hip Hop 360, il faut donc prendre le temps de déambuler et de se poser pour écouter, regarder…

Enfin, on retrouve au sein de l’exposition de nombreuses photographies noir et blanc quasi “historiques” de photographes spécialisés dans la culture hip-hop et qui témoignent des racines de cette culture, aux Etats-Unis (photos des quartiers et de la jeunesse dans les quartiers à New-York) et en France (photos de MC Solaar, JoeyStarr et les autres avant qu’ils deviennent célèbres).

Au final, Hip Hop 360 est une exposition aussi pointue que surprenante. Pas nécessairement celle qui enthousiasmera le plus le grand public, même si elle est présentée de manière pédagogique, mais celle qui saura à coup sûr séduire les amoureux et connaisseurs de cette culture, qui trouveront là une véritable matière. On saluera plus particulièrement la scénographie très immersive et la dimension interactive de cette exposition musicale, ainsi que le choix de mettre en avant une large galerie de figures du rap des années 80 à nos jours bien plus riche et variée que les stars du genre connues de tous. 

L’expo peut être parcourue en un peu moins ou un peu plus d’1h – tout dépend si l’on s’arrête à chaque zone où l’on peut brancher son casque pour regarder une vidéo, écouter un morceau ou participer à un jeu.

Exposition Hip Hop 360, jusqu’au 24 juillet 2022 à la Philharmonie de Paris. Infos pratiques et réservation ici.

Cet article a été écrit par , qui a publié 1007 articles sur le site.

Cécile Desbrun est une journaliste culturelle spécialisée dans le cinéma, la musique et l'image de la femme dans la culture. Elle créée Culturellement Vôtre en 2009 et écrit parallèlement pour plusieurs publications en ligne. Elle achève actuellement l'écriture d'un livre sur la femme fatale dans l'oeuvre de David Lynch et est la créatrice du site Tori's Maze, dédié à l'artiste américaine Tori Amos, sur laquelle elle mène un travail de recherche approfondi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.