image couverture june et joUne œuvre pédagogique de qualité

Dans la grande jungle des livres pour enfants, il est parfois difficile d’y voir clair. C’est pourquoi nous pouvons vous aiguiller vers des valeurs sûres, et l’association formée par Séverine Vidal, à l’écriture, et Amélie Graux au dessin, est en passe d’en devenir une. Après la réussite de leur précédent travail, J’aime Mes Cauchemars, voici que le duo reste dans cette veine de la pédagogie de la vie par le récit et le dessin, avec June et Jo : les souvenirs.

June et Jo sont en vacance, et occupent leur temps à regarder de vieux albums photos. June tombe sur l’une de sa mamie, alors qu’elle était bébé, ce qui pousse Jo à se poser une question. Son amie se souvient-elle d’elle-même toute petite ? De là va découler toute une histoire, qui aborde la notion du temps : le passé, le présent et le futur. June et Jo vont explorer ce sujet, qui va les mener jusqu’à se poser la question des vrais et faux souvenirs, et comment enfermer ceux-ci dans la jolie petite tête de la fillette.

On est tombé amoureux du duo formé par la fillette June et son ami imaginaire Jo ! Ce dernier, sorte de Totoro au design parfaitement pensé pour être rassurant, est ce qui pousse June à avancer, se poser les bonnes questions. Gros doudou jaune à mini-chapeau melon, il apporte une véritable poésie et facilite la pédagogie en faisant avancer le récit d’une manière limpide, qui accroche tout de suite les enfants. June, enfant qui atteint l’âge des questions profondes (tellement qu’elles nous prennent parfois de cours, avouons-le), s’aperçoit qu’elle se souvient des choses, et doit trouver des explications à ce phénomène. Un questionnement abordé dans ses problématiques avec une limpidité bien maîtrisée, toujours à hauteur d’enfant, grâce à ce concept du rapport à l’ami imaginaire Jo.

June et Jo : les souvenirs profite d’un travail d’illustration impeccable, signé Amélie Graux. Cette spécialiste en animation, qui a étudié à l’École Nationale Supérieur des Arts Décoratifs de Paris, apporte une grosse dose de poésie par ses dessins tout en rondeurs, aux couleurs qui évitent le piège du trop lumineux. L’aspect crayonné fait mouche, et les parents (aussi bien que les enfants déjà pointus sur le sujet) pourront même reconnaître une référence très claire à Mon Voisin Totoro.

June et Jo : les souvenirs est un livre jeunesse d’une belle qualité, dont le visuel plaît énormément à sa cible (on a testé, précisons-le), et rassure aussi les parents quant au talent des auteurs actuels : oui, il est encore possible d’associer pédagogie et qualité narrative, la preuve est apportée notamment ici…

June et Jo : les souvenirs écrit par Séverine Vidal, dessiné par Amélie Graux. Aux éditions Gallimard Jeunesse, collection Giboulées, 32 pages, à partir de 3 ans, 6.50€. Sortie le 17 Mars 2016. 

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot