[Critique] Superminouche – Fanny Jolie, Caroline Hüe, Pierre-Gérard Verny

image superminoucheLes pérégrinations d’une chatonne toute mignonne

C’est un phénomène difficile à ignorer : les livres audios ont le vent en poupe. Avec Superminouche, nous abordons une autre facette de la littérature jeunesse : celle qui allie lecture et écoute, offrant la possibilité à l’enfant de pouvoir profiter de son histoire préférée dans un spectre de situations plus large. Conçu comme une expérience qui peut à la fois se vivre à la lecture (partagée ou non), à l’écoute, ou encore dans un mélange des deux, Superminouche est une œuvre intéressante à plus d’un titre.

Superminouche, c’est une chatonne née de l’amour de chamusiciens qui occupent la maisonnette “Do mi si la do ré”. Alors qu’elle devient de plus en plus espiègle au fil des mois, apprenant au passage à répondre “non”, l’enfant pique une colère et met le nez dehors. Puis une patte, deux pattes, et enfin les quatre. C’est ainsi que Superminouche débute un petit voyage à travers la ville, ne sachant pas trop ce que le monde lui réserve. Heureusement, Gérard le rachiniste (un machiniste de l’Opé-Rats), est là pour éviter à la chatonne bien des dangers.

Superminouche est un récit d’apprentissage drôle et plein d’une personnalité très marquée. L’histoire en elle-même est assez classique, c’est plus la tonalité qu’imprime Fanny Joly qui donne à cet ouvrage une saveur particulière. Le rythme va tambour battant, l’écriture fait une grande place à l’humour, aux jeux de mots. C’est comme si la malicieuse Superminouche avait participé à la rédaction de cette histoire, ce qui donne un peps indéniable. Bien évidemment, l’auteure prend tout de même position sur les aventures irréfléchies de la chatonne, et la morale de l’histoire sait se faire comprendre sans non plus être lourdingue. Une très bonne chose. Il faut signaler que les chansons présentes sur le CD le sont aussi par écrit et c’est une excellente décision : lire des rimes est un exercice que l’on aime à voir s’appliquer chez les enfants.

image gallimard jeunesse superminouche

Les illustrations de Superminouche, signées Caroline Hüe, ont là aussi tout pour plaire. Premièrement, il s’agit de l’histoire d’une chatonne, qui se balade avec un joli nœud rouge sur le coin de la tête. Et ça, de base, c’est tellement mignon que ça remporte l’adhésion des petits lecteurs. Au-delà de ces considérations, le style de l’illustratrice est un véritable plaisir des yeux. L’accent est mis sur la caractérisation des personnages, et il est facile de qualifier l’état d’esprit de chacun en un seul coup d’œil. L’auteure, qui est récemment passée à la bande dessinée avec Qui veut la peau du Yéti ?, réussit à apporter un supplément d’âme indiscutable à ce Superminouche.

Comme signifié en introduction, Superminouche est autant une histoire à lire qu’à écouter. Le CD délivré par l’ouvrage contient un programme de 45 minutes, pour 27 pistes (dont 6 instrumentales des chansons). La qualité de cette version racontée est d’une belle qualité : master propre, mise en musique par Pierre-Gérard Verny sérieuse. On sent clairement que l’expérience audio était désirée et pas rajoutée au rabais. Il faut souligner la très bonne tenue de l’acting des comédiens. De Raphaëline Goupilleau, la narratrice, à Lily Kerhoas, la soprano dans le rôle-titre, en passant par Fanja Rahajason (mezzo dans le rôle de Sido), Olivier Houser (basse, qui joue Rémi et Raligula), Pierre-Gérard Verny (ténor, dans le rôle de Gérard) et le groupe Graffity qui s’occupe des chœurs de la chanson “Cirque Swing”, toutes et tous rendent une prestation bien honorable.

Chaque page de Superminouche est numérotée par un chiffre qui se rapporte à une plage du CD, ce qui fait que l’enfant peut aussi alterner lecture et écoute, donc s’exercer et écouter pour s’apercevoir si son effort est juste ou non. Une activité qui, nous avons pu le vérifier, plaît beaucoup. Au final, Superminouche est un ouvrage à la fois attachant et utile et qui, c’est à souligner, ne sous-traite pas la partie audio.

Superminouche, écrit par Fanny Joly, illustré par Caroline Hüe, mis en musique par Pierre-Gérard Verny. Aux éditions Gallimard Jeunesse (Hors Série Musique), 36 pages, 45 minutes d’écoute, 24 euros. Sortie le 2 juin 2016.

Natacha Fleurot

Natacha Fleurot

Diplômée en Lettres Modernes, Natacha Fleurot rejoint la rédaction de Culturellement Vôtre fin 2015. Spécialisée dans les oeuvres jeunesse, young adult ainsi que la fantasy, elle réalise de nombreux articles dans les rubriques Livres et Cinéma. Passionnée de cuisine, elle teste aussi régulièrement des livres de cuisine et écrit dans la catégorie Food de la rubrique Lifestyle.
Natacha Fleurot
/10

Réagir à l’article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *